20170604 – Read Prime Minister Theresa May’s Full Speech on the London Bridge Attack — TIME

Britain’s Prime Minister Theresa May called for a shakeup in counter-extremism and counter-terrorism efforts in a speech made on Downing Street following Saturday evening’s terrorist attack in London. May said that the United Kingdom is experiencing a “new trend” in the terrorism threat and hinted at a broad crackdown on extremism in the country. She…

via Read Prime Minister Theresa May’s Full Speech on the London Bridge Attack — TIME

20170604  – Attaque au coeur de Londres : le bilan revu à six morts, des Français figurent parmi les 48 blessés – LCI

TERRORISME – La ville de Londres est une nouvelle fois frappée par une attaque terroriste. Vers 22 heures (23h en France), samedi soir, une camionnette blanche a foncé dans la foule sur le London Bridge dans le centre de la ville. A bord, trois hommes se sont ensuite dirigés vers le site tout proche de Borough Market armés de couteaux, s’attaquant à plusieurs passants avant d’être abattus. Suivez notre édition spéciale toute cette journée sur LCI.fr.

Le Royaume Uni est une nouvelle fois frappé par une attaque terroriste moins de trois mois après l’attaque de Westminster et trois semaines après l’attentat de Manchester. Six personnes au moins ont trouvé la mort samedi peu après 22 heures lors d’attaques successives dans le centre de Londres. Voici les dernières infos sur cette attaque au coeur de Londres.

Source : EN DIRECT – Attaque au coeur de Londres : le bilan revu à six morts, des Français figurent parmi les 48 blessés – LCI

Avis Pimpf : La Barbarie et ignominie continue, impossible de pouvoir prévenir des actes isolés ainsi, on ne va pas bloquer la circulation à pied ou à véhicules des personnes, c’est terrible tout cela au nom de leur religion , rien ne justifie de tuer les autres rien … Pensées pour les victimes et pour leurs famille

20170523 – News : Attentat à Manchester: Que sait-on de l’attaque terroriste qui a fait au moins 22 morts?

Les secours prennent en charge des spectateurs après une explosion à la salle de concerts Manchester Arena, le 22 mai 2017. – Peter Byrne/AP/SIPA

Tragédie à Manchester. La police britannique considère qu’il s’agit « jusqu’à preuve du contraire d’un incident terroriste », qui a fait au moins 22 morts et une soixantaine de blessés lundi soir à la salle de concerts Manchester Arena, où se produisait la chanteuse américaine Ariana Grande. 20 Minutes fait le point sur ce que l’on sait.

Que s’est-il passé ?

La police a été alertée à la suite d’informations faisant état d’une ou plusieurs explosions d’origine indéterminée, peu après 22 h 30 (23 h 30, heure française), qui ont provoqué la panique dans la salle de concert, au moment où les spectateurs commençaient à quitter la salle. Un communiqué de la police des transports mentionne une explosion dans le foyer de la salle de concerts. Ce foyer est un espace public qui relie la salle à la gare toute proche de Victoria où passent trains et métros.

Des images qui circulent sur les réseaux sociaux montrent des scènes de panique à l’intérieur de la salle de concerts.

« Nous étions en train de quitter la salle après le concert d’Ariana Grande vers 22 h 30 (23 h 30, heure française) lorsqu’on a entendu un bang, comme une explosion, qui a paniqué tout le monde, et tout le monde essayait de fuir la salle », a raconté Majid Khan, 22 ans, à l’agence britannique Press Association. « Tous les gens qui étaient de l’autre côté de la salle de concerts où le bang a été entendu sont soudain venus vers nous en courant et ils essayaient de sortir, donc ça bloquait, et tout le monde fuyait vers la sortie qu’il pouvait trouver le plus rapidement possible », a-t-il ajouté. « C’était la panique ».

Quel est le bilan ?

Selon les dernières informations communiquées par la police, il est d’au moins 22 morts et une soixantaine de blessés.

L’identité des victimes n’a pas été communiquée, mais un numéro de téléphone a été mis en place pour les proches de personnes qui se trouvaient dans les environs. Il s’agit du (+44) 0161-856-9400. Facebook a par ailleurs activé son outil « Safety Check ».

Parmi les blessés figure notamment un couple de Leeds venu chercher ses enfants à la sortie du concert, Gary Walker et sa femme, qui ont témoigné sur la radio 5 de la BBC. Le père de famille a dit avoir été blessé au pied par un éclat de métal et sa femme a été blessée à l’estomac.

Ariana Grande, elle, serait « saine et sauve », selon son équipe, rapporte Billboard. La chanteuse a réagi dans la nuit, se disant « brisée ». « Je m’excuse du fond du coeur. Je n’ai pas de mots », écrit-elle sur Twitter.

S’agit-il d’une attaque terroriste ?

Les autorités, qui restent prudentes à ce stade, confirment néanmoins que le drame est « considéré comme un incident terroriste, jusqu’à preuve du contraire ». Le secrétaire d’Etat britannique à la sécurité, Ben Wallace, a lui parlé d’une « attaque », tandis que la Première ministre Theresa May condamnait « l’attaque terroriste épouvantable ». Cette possible attaque n’a, à l’heure actuelle, pas été revendiquée.

La police, qui aurait trouvé un « colis suspect » sur les lieux, a annoncé sur Twitter qu’elle allait procéder à une « explosion contrôlée », appelant les gens à ne pas paniquer. Le paquet contenait finalement des vêtements.

Selon deux sources du renseignement américain de Reuters, la piste d’un attentat suicide à la bombe est privilégiée. Un homme présent sur les lieux aurait été identifié comme le kamikaze, indique de son côté CNN, citant aussi une source du renseignement américain.

Source : VIDEO. Attentat à Manchester: Que sait-on de l’attaque terroriste qui a fait au moins 22 morts?

 

Avis Pimpf : De nouveau ces stupides barbares s’attaque à nous , notre mode de vie et la ils ciblent les enfants et les plus jeunes et donc l’impact psychologique que cela aura sur nous, ce sont des actes horribles que je ne peux pas justifier,

pensées pour toutes ces familles atteintes, pour ces victimes qui n’ont rien demandé…  et tout mon mépris pour ces décérébrés religieux 😦

20170323 – News / Ce que l’on sait de l’attaque survenue aux abords du Parlement de Londres

Un homme a lancé sa voiture sur la foule mercredi après-midi, avant de poignarder un policier. L’EI a revendiqué l’attaque.

Une attaque a touché le cœur de Londres, mercredi 22 mars. Un homme a lancé sa voiture sur des piétons traversant le pont de Westminster avant de pénétrer dans l’enceinte du Parlement. Il a été abattu.

  • Que s’est-il passé ?

Selon la police britannique, il semble que l’assaillant a d’abord renversé à bord d’une voiture plusieurs piétons sur le pont de Westminster menant au Parlement et à Big Ben. Puis il s’est rendu devant l’entrée principale du Parlement, Old Palace Yard, et a poignardé un policier. La séance parlementaire a été suspendue et la zone a été bouclée. Les députés et le personnel ont reçu l’ordre de rester à l’intérieur du bâtiment. La Chambre des communes devrait toutefois reprendre ses travaux normalement jeudi.

  • Trois morts et quarante blessés

Contrairement à ce qui avait été annoncé mercredi soir, il n’y a pas eu quatre personnes tuées mais trois au cours de cette attaque, a rectifié jeudi matin le chef de l’antiterrorisme, Mark Rowley.

La première ministre britannique, Theresa May, a fait savoir que quarante personnes avaient été blessées, parmi lesquelles douze Britanniques, quatre Sud-Coréens, trois lycéens français, deux Roumains, deux Grecs, un Allemand, un Polonais, un Irlandais, un Chinois, un Italien et un Américain.

Les trois jeunes Français qui figurent parmi les blessés, élèves au lycée Saint-Joseph de Concarneau, se trouvaient en voyage scolaire outre-Manche. Selon la préfecture du Finistère, deux sont dans un état grave, mais leurs jours ne sont pas en danger. Un avion du gouvernement devait conduire jeudi leurs familles à Londres.

  • Une attaque revendiquée par l’EI

L’organisation djihadiste Etat islamique (EI) a revendiqué jeudi, par le biais de son organe de propagande Aamaq, l’attaque. « L’auteur de l’attaque d’hier devant le Parlement britannique à Londres est un soldat de l’Etat islamique qui a répondu aux appels à viser des citoyens des Etats de la coalition », a revendiqué Aamaq, citant « une source de sécurité ».

  • Que sait-on de l’assaillant ?

Theresa May a confirmé devant le Parlement que l’auteur de l’attaque de mercredi était connu des services de renseignement.

« Ce que je peux confirmer, c’est que l’individu était né en Grande-Bretagne, et qu’il y a quelques années, il a été surveillé par le MI5 pour des soupçons d’extrémisme violent. C’était une figure secondaire. Il n’était pas dans le radar des services de renseignement ces temps-ci ».

Après avoir ouvert une enquête mercredi soir, la police a fait savoir, jeudi matin, qu’elle avait arrêté huit personnes. Le chef de l’antiterrorisme a également indiqué que des perquisitions avaient été effectuées à six adresses, à Londres et Birmingham, dans le centre de l’Angleterre, mais également ailleurs dans le pays.

Trois ressortissants français ayant été blessés dans l’attaque, le parquet de Paris a annoncé, jeudi matin, l’ouverture d’une enquête en France.

Mercredi, le haut responsable de Scotland Yard avait précisé que l’homme semblait avoir agi seul.

  • Le niveau d’alerte terroriste reste inchangé

La première ministre britannique, Theresa May, a estimé, quant à elle, que le lieu de l’attaque n’était pas un hasard :

« Le terroriste a choisi de frapper au cœur de notre capitale, là où les gens de toutes nationalités, de toutes religions, de toutes cultures se rassemblent pour célébrer les valeurs de liberté, de démocratie et de liberté d’expression. »

Mme May a signalé que le niveau d’alerte terroriste au Royaume-Uni restait inchangé. Depuis août 2014, ce niveau est fixé à « grave », le quatrième sur une échelle de cinq. Scotland Yard a annoncé au début de mars que les services de sécurité britanniques avaient « déjoué treize tentatives d’attentat terroriste depuis juin 2013 » dans le pays. A la suite des attentats de novembre 2015 en France, la police avait annoncé le déploiement de 600 policiers armés supplémentaires à Londres, portant leur nombre à 2 800.

Le maire de Londres, Sadiq Khan, a assuré à ses administrés que des renforts de police allaient être déployés dans les rues de la capitale. « Les Londoniens ne céderont jamais au terrorisme », a-t-il promis.

Le mode opératoire de l’attaque de Londres rappelle l’attentat de Nice du 14 juillet 2016, qui a fait 86 morts, et celui de Berlin, en décembre, qui a fait 12 morts. Toutes deux ont été revendiquées par l’organisation djihadiste Etat islamique (EI). Cette offensive survient un an jour pour jour après les attentats de Bruxelles – à l’aéroport de Zaventem et dans une station de métro proche des institutions européennes.

  • Les réactions internationales

Le président américain, Donald Trump, la chancelière allemande, Angela Merkel, et le premier ministre canadien, Justin Trudeau, ont été parmi les premiers dirigeants étrangers à exprimer leur soutien au gouvernement britannique. Le président français, François Hollande, s’est entretenu avec Theresa May au téléphone et lui a adressé les condoléances de la France.

Après avoir adressé « ses pensées aux familles et aux personnes touchées », le maire de Londres, Sadiq Khan, a lancé jeudi un appel au rassemblement à 18 heures sur le lieu de l’attaque.

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/europe/article/2017/03/22/des-coups-de-feu-entendus-devant-le-parlement-britannique-a-londres_5099062_3214.html#xgcCQXFZ2Pzdq5Iy.99

Source : Ce que l’on sait de l’attaque survenue aux abords du Parlement de Londres

Avis Pimpf : encore des actes ignobles de ces fanatiques. La mission était suicidaire et avait peu de chance de réussir mais comme d’habitude ils installent la peur  dans les consciences et ça c’est terrible.

20160713 – News : Watch Live as Theresa May Becomes Britain’s Second Female Prime Minister — TIME

Theresa May is set to become Britain’s new prime minister when she takes office Wednesday, after David Cameron, who has held the post since 2010, steps down in the wake of the country’s referendum vote to leave the European Union on June 23. Cameron, who fought for the country to remain in the E.U. against…

via Watch Live as Theresa May Becomes Britain’s Second Female Prime Minister — TIME