20170216 – Lego Batman : Un trip commercial pop-culture épuisant sur Nos Meilleurs Films

En 2014, le studio Warner Bros sortait sur les écrans un drôle de film « La grande aventure Légo » mettant en scène les fameux jouets en plastique, …

« La grande aventure Légo » mettant en scène les fameux jouets en plastique, avec lesquels on a tous joué dans notre enfance. Cette adaptation assez déjanté et parodique ne m’avait pas entièrement convaincu personnellement, mais a connu un succès retentissent. Pas moins de 469 millions de dollars de recettes ont été récoltées dans le monde, et plus d’1,3 million de spectateurs ont été voir le film en salles en France. Le succès du film a inspiré d’autres distributeurs à sortir des adaptations de jeux ou de jouets de notre enfance, comme « Les trolls » et « Angry birds » sortis il y’a quelques mois, ou encore l’adaptation prochainement du fameux jeu « Monopoly ». En attendant une suite à la « Grande aventure Légo », Warner a décidé de faire un spin-off consacré au personnage mythique de Batman, qui a donné lieu à de très nombreux film de fiction ou de séries d’animation. Parmi ces multiples adaptations, on se souvient du décevant « Batman v Superman » sorti l’an dernier, de la saga « The dark knight » en passant par l’hilarant « Batman et Robin » et le « Batman » de Tim Burton.

Premier long-métrage de Chris McKay (qui avait supervisé les effets spéciaux et le montage de « La grande aventure Lego »), « Lego Batman » s’inscrit dans la même lignée que « Deadpool », sorti il y’a tout juste un an, dans la manière de déconstruire ou de déformer le mythe du super-héros. Dès le générique d’ouverture où la voix-off de Batman s’amuse à soulever tous les clichés habituels du genre (le fond noir, la musique qui fait peur, le nom des distributeurs). Des détournements très amusants que l’on retrouve également dans le générique de fin. A ceux qui n’avaient pas vu le premier volet, le graphisme tout en jouets peut surprendre. A titre personnel, cette animation était l’un des points négatifs de « La grande aventure Lego », les personnages se déplacent de manière robotique et saccadée, qui nuit à la fluidité visuelle de l’ensemble, rendant le film pas forcément agréable à regarder. Comme « Lego Batman » reprend le même style d’animation, le défaut majeur soulevé lors du premier film se retrouve ici copié-collé.

« La grande aventure Légo » mettant en scène les fameux jouets en plastique, avec lesquels on a tous joué dans notre enfance. Cette adaptation assez déjanté et parodique ne m’avait pas entièrement convaincu personnellement, mais a connu un succès retentissent. Pas moins de 469 millions de dollars de recettes ont été récoltées dans le monde, et plus d’1,3 million de spectateurs ont été voir le film en salles en France. Le succès du film a inspiré d’autres distributeurs à sortir des adaptations de jeux ou de jouets de notre enfance, comme « Les trolls » et « Angry birds » sortis il y’a quelques mois, ou encore l’adaptation prochainement du fameux jeu « Monopoly ». En attendant une suite à la « Grande aventure Légo », Warner a décidé de faire un spin-off consacré au personnage mythique de Batman, qui a donné lieu à de très nombreux film de fiction ou de séries d’animation. Parmi ces multiples adaptations, on se souvient du décevant « Batman v Superman » sorti l’an dernier, de la saga « The dark knight » en passant par l’hilarant « Batman et Robin » et le « Batman » de Tim Burton.

Premier long-métrage de Chris McKay (qui avait supervisé les effets spéciaux et le montage de « La grande aventure Lego »), « Lego Batman » s’inscrit dans la même lignée que « Deadpool », sorti il y’a tout juste un an, dans la manière de déconstruire ou de déformer le mythe du super-héros. Dès le générique d’ouverture où la voix-off de Batman s’amuse à soulever tous les clichés habituels du genre (le fond noir, la musique qui fait peur, le nom des distributeurs). Des détournements très amusants que l’on retrouve également dans le générique de fin. A ceux qui n’avaient pas vu le premier volet, le graphisme tout en jouets peut surprendre. A titre personnel, cette animation était l’un des points négatifs de « La grande aventure Lego », les personnages se déplacent de manière robotique et saccadée, qui nuit à la fluidité visuelle de l’ensemble, rendant le film pas forcément agréable à regarder. Comme « Lego Batman » reprend le même style d’animation, le défaut majeur soulevé lors du premier film se retrouve ici copié-collé.

Hormis cela, ceux qui ont aimé « Lego » devraient s’y retrouver, tant l’ambiance décalée et amusante est toujours là. A ceci près que « Lego Batman » explore tout l’univers du justicier masqué : la solitude du personnage, la dualité entre ses deux identités de Batman et du millardaire Bruce Wayne, avec tous les personnages phares de la saga (le majordome Alfred, Robin, Mister Freeze) mais aussi et surtout le Joker, personnage en manque d’émotion et qui cherche à tout prix à ce que Batman le haïsse et le combatte. Cependant, « Lego Batman » se veut un grand trip, assez assourdissant marqué par la faiblesse du scénario, centré autour de la sempiternelle question de la solitude du héros, qui va être comblé par un enfant qu’il adopte accidentellement, et une fascination amoureuse pour la nouvelle fliquette de Gotham city. Le film semble s’adresser principalement aux enfants, la parodie est ici appuyée, l’action à tout va devient vite assommante et indigeste, et le temps paraît très long devant l’artificialité du scénario. Tout n’est pas à jeter, loin de là. Certains clins d’oeil fonctionnent, et le casting vocal français est de qualité. En particulier Stéphane Bern, excellent et crédible dans la voix du majordome et Rayane Bensetti amusant dans le doublage de Robin. A noter également que les footballeurs Antoine Griezmann et Blaise Matuidi ont prêté leurs voix à Superman et Flash.

Source : Lego Batman : Un trip commercial pop-culture épuisant sur Nos Meilleurs Films

20161204 – 2e teaser des Gardiens de la Galaxie 2 : Bébé Groot et Mantis à l’honneur ! – Actus Ciné – AlloCiné

 

Source : 2e teaser des Gardiens de la Galaxie 2 : Bébé Groot et Mantis à l’honneur ! – Actus Ciné – AlloCiné

20161110 – New Star Wars: Rogue One International Trailer Might Make You Forget The Election — College Life, News, Sports, Girls & Entertainment | COED

If you’re feeling still somewhat down about a certain somebody elected to office, here’s some new Star Wars Rogue One dopeness to help distract you for 4:36, which is the exact amount of time you’ll spend watching this new international trailer twice. It might also remind you that there are, in fact, rulers throughout the galaxy…

via New Star Wars: Rogue One International Trailer Might Make You Forget The Election — College Life, News, Sports, Girls & Entertainment | COED

20161110 – Valérian : première bande-annonce pour le Star Wars de Besson | GQ

C’est censé être le projet d’une vie. Adapté de la BD créée par Jean-Pierre Christin et Christian Mézières, le film de Luc Besson se dévoile dans une première bande-annonce.

Source : Valérian : première bande-annonce pour le Star Wars de Besson | GQ

20160426 -Les sorties cinéma de la semaine (27 avril 2016)

Captain America : Civil warIron Man et Captain America, frères ennemis

Après plusieurs missions ayant eu pour dommage collatéral la mort d’innocents, le gouvernement décide de mettre en place un programme pour superviser les Avengers. Deux camps se dessinent alors parmi les super héros : celui de Steve Rogers qui refuse catégoriquement cette ingérence et celui de Tony Stark qui décide de l’accepter. Les Avengers survivront-ils à cette scission, accentuée par le retour de Bucky, le soldat de l’hiver, ami d’enfance de Captain America dont Iron Man veut la peau ?

C’est là tout l’enjeu de ce troisième volet de Captain America, plus proche d’un épisode des Avengers que d’un film dédié au héros à bouclier. Après l’affrontement de Batman et de Superman chez DC Comics, Iron Man et Captain America se déclarent ainsi la guerre malgré le respect qu’ils se portent. Et chacun devra choisir son camp : le Faucon, Clint Barton, AntMan (qui fait son arrivée parmi les Avengers ) et la sorcière rouge rejoignent ainsi la team Captain tandis que la Veuve Noire, Black Panther ou encore Spider Man (joué par Tom Holland, bientôt star de son propre film) s’allient à Iron man. Et si la sensation de déjà vu se fait sentir au même titre qu’une certaine lassitude après l’avalanche de films franchisés Marvel, certaines scènes d’action valent le coup d’œil : à commencer par le combat opposant les deux équipes. Aussi musclé que ponctuellement cocasse.

AVENGERS MASQUES. D’Anthony et Joe Russo. USA, 2h28.

Source : Les sorties cinéma de la semaine (27 avril 2016)