20170226 – News / « X-Men » : Patrick Stewart, le Professeur X, quitte la franchise

L’acteur emblématique du Professeur X a dit adieu à l’univers des « X-Men » au cinéma dans une déclaration teintée d’émotion.

Au revoir Professeur X ! Patrick Stewart, l’acteur qui incarne le célèbre mutant directeur de l’école pour les mutants dit adieu à son rôle. À 76 ans, il a décidé de prendre sa retraite après avoir incarné pendant 17 ans le télépathe. Il avait débuté sa carrière en 2000 avec X-Men de Bryan Singer et avait ensuite continué dans la saga. Son dernier film en tant que Charles-Xavier (le nom du Professeur X) sera donc Logan, attendu le 1er mars prochain au cinéma en compagnie de Hugh Jackman (Wolverine) qui fait aussi ses adieux à son personnage dans ce film.

C’est dans une déclaration très émouvante relayée par Entertainment Weekly que Patrick Stewart a expliqué pourquoi il n’incarnerait plus le Professeur X. C’est pendant la projection de Logan à Berlin la semaine dernière que Patrick Stewart a décidé de quitter la franchise X-Men. « Nous (l’acteur, Hugh Jackman et le réalisateur de Logan) devions monter sur scène, mais pas avant que le générique ne soit terminé. Nous sommes donc restés assis, et pendant ce temps je me disais qu’il n’y aurait jamais une meilleure façon, plus parfaite, plus sensible, plus émouvante et plus belle de dire au revoir à Charles Xavier que dans ce film. J’ai donc dit à Hugh ce même soir : Pour moi aussi, tout ça c’est fini' », a-t-il écrit.

Ce sont donc deux départs symboliques qui terminent une grande page de l’histoire Marvel/Fox. Mais la relève est assurée avec les prochaines aventures des mutants découverts dans X-Men : Apocalypse en 2014, qui devraient être au casting du prochain X-Men : Supernova.

Source : « X-Men » : Patrick Stewart, le Professeur X, quitte la franchise

20170226 – News /Oui, Chewbacca sera bien un basketteur pour les prochains Star Wars : à quand la Draft du poilu ?

Oui, Chewbacca sera bien un basketteur pour les prochains Star Wars : à quand la Draft du poilu ? C’est Joonas Suotamo qui prend le relais.

Personnage mythique de la saga Star Wars, Chewbacca était interprété depuis des années par Peter Mayhew. Sauf qu’après avoir partagé le rôle de la bête poilue lors du dernier opus, l’acteur britannique va officiellement laisser sa place à un copain du monde de la balle orange.

Victoire pour les basketteurs et fans de galaxies très très éloignées. Pour le Réveil de la Force qui était sorti il y a un peu plus d’un an, on avait eu confirmation que le rôle de Chewbacca avait été géré par deux acteurs. Un très connu puisque Mayhew accompagnait Han Solo depuis 1977 et Un nouvel espoir, un nettement moins puisque Joonas Suotamo était appelé en renfort. Il faut dire qu’à 70 ans lors du tournage (72 désormais), Mayhew ne pouvait plus effectuer les mêmes cascades habituelles, ses genoux lui posant notamment de sérieux soucis. Il fallait donc trouver quelqu’un proposant un gabarit exceptionnel – Mayhew fait 2m21 – et qui soit capable de reprendre parfaitement le rôle pour les épisodes à venir. C’est donc chose faite en Suotamo, puisque le basketteur a confirmé sur son compte Twitter qu’il serait désormais Chewbacca à 100%, info cimentée par une récente photo du casting du spin-off sur Han Solo. Une passation poilue du pouvoir qui touche forcément l’acteur.

“Cette opportunité est incroyable. Je suis profondément reconnaissant de participer à Star Wars, une saga que j’aime depuis mon enfance. Je tiens à remercier ma famille, mes amis, mes entraîneurs et partenaires de basket, les équipes et acteurs des films, les gens de chez Lucasfilm et Disney, les super-fans de cet univers spectaculaire et tout particulièrement Peter Mayhew.”

Mais qui est ce Jonas Suotamo ? Rassurez-vous, on ne parle pas d’un futur premier choix de Draft qui se fait chier tout au long de l’année et veut donc tabasser du Stormtrooper entre deux entraînements. Ce Finlandais de 2m10 et âgé de 30 ans a fait ses gammes à Penn State, où il n’a malheureusement pas pu exploser à cause de soucis au pied. Passé dans l’ombre universitaire, il a tout de même cartonné avec son équipe nationale dans la catégorie des moins de 20 ans et avait mené son pays à une médaille de bronze lors des Championnats d’Europe Juniors. Le potentiel était bien là lorsqu’il évoluait dans la Big Ten, mais entre ses pépins physiques et son manque de compréhension du jeu, il se focalisait davantage sur ses études et sa passion pour la musique comme pour le cinéma. On peut dire que son choix fût assez juste aujourd’hui, puisqu’il sera dans les prochaines grosses productions de Lucasfilm et Disney, en nous envoyant peut-être un ou deux hooks en arrière-plan.

Vous pourrez désormais le dire à vos potes, en vous installant au cinéma lors de la séance de Les Derniers Jedi (à partir du 15 décembre 2017) : y’a bien un copain de la balle orange dans Star Wars.

Source : Oui, Chewbacca sera bien un basketteur pour les prochains Star Wars : à quand la Draft du poilu ?

20170226 – News / Razzie awards : Batman v Superman sacré pire navet de l’année – La Parisienne

La veille de la cérémonie des Oscars, Hollywood a remis samedi soir ses fameux Razzies, qui récompensent les pires navets de l’année. Pire film, pire acteur, pire acteur dans un second rôle, pire réalisateur… «Batman v Superman : L’Aube de la Justice» a décroché la timbale lors de la 37e édition de ces anti-Oscars.

 

 

 

Malgré ses 900 millions de dollars de recettes, le dernier opus des aventures du superhéros ailé a été littéralement étrillé. Le blockbuster sa reçu six prix, dont celui du pire film, des pires acteurs dans un premier rôle (Ben Affleck et Henry Cavill pour Batman et Superman), du pire acteur dans un second rôle (Jesse Eisenberg dans la peau de Lex Luthor), du pire scénario et du pire réalisateur (Zack Snyder).

Le documentaire de Dinesh D’Souza sur Hillary Clinton a lui été primé cinq fois et noté 1,7/10 par les quelque 80.000 critiques du site Rotten Tomatoes (Tomates pourries).

Le palmarès des Razzies, dont le trophée est une framboise de la taille d’une balle de golf dorée sur une bobine de film Super 8, a été annoncé par communiqué.

Source : Razzie awards : Batman v Superman sacré pire navet de l’année – La Parisienne

 

Avis Pimpf : Pas mérité du tout, ce film n’est pas désastreux, encore une fois je ne suis pas l’avis des critiques et des mouvements soi disant bien pensant… non pas de razzie pour moi sur ce film

20170226 – News /Edward Snowden défend Paris face à Donald Trump, en français

« Ce n’est pas Paris qui a changé », a tweeté le lanceur d’alerte.

INTERNATIONAL – Paris a un nouvel allié. Le lanceur d’alerte Edward Snowden, réfugié en Russie depuis qu’il a fait fuiter des documents confidentiels sur la surveillance de masse aux États-Unis en 2013, a réagi samedi 25 février aux mots de Donald Trump, qui estime que « Paris n’est plus Paris ».

L’Américain, ancien employé de la CIA et de la NSA, a commenté le tweet d’un journaliste de CNN citant les propos de Donald Trump. Les médias « ne représentent pas le peuple, ils ne le représenteront jamais et nous allons régler ce problème », a déclaré le président américain.

Snowden a choisi cette déclaration, comme il aurait sans doute pu choisir une autre déclaration fracassante du nouveau président des États-Unis, pour répondre que « ce n’est pas Paris qui a changé ». Le lanceur d’alerte sous-entend par là que le vrai changement est un changement politique, venant de Washington, où Donald Trump a imposé une nouvelle ligne autoritaire depuis son arrivée au pouvoir.

Pour défendre sa politique migratoire, Donald Trump a parlé le 24 février, lors de la grande conférence annuelle des conservateurs CPAC, de son « ami » Jim, qui ne met plus les pieds dans la capitale française. « Je ne l’avais pas vu depuis longtemps et j’ai dit ‘Jim, comment va Paris ?’; ‘Je n’y vais plus. Paris n’est plus Paris' », a-t-il expliqué

Source : Edward Snowden défend Paris face à Donald Trump, en français

20170226 -Activités physiques : ce qu’il faut faire à 40 ans pour éviter les AVC et les problèmes cardiaques | Atlantico.fr

L’agence de Santé publique France a publié son bulletin épidémiologique hebdomadaire. Elle révèle que chaque années, ce sont 18.343 femmes et 13.003 hommes qui meurent d’un accident vasculaire cérébral. Malgré une baisse de 13% des cas entre 2008 et 2013, les femmes restent majoritairement touchées. Des activités physiques permettent cependant de réduire les risques.

Source : Activités physiques : ce qu’il faut faire à 40 ans pour éviter les AVC et les problèmes cardiaques | Atlantico.fr