20170611 – La mort programmée de l’iPhone 5 : vous allez devoir vous en débarrasser !

Cette semaine, Apple a tenu l’une de ses conférences tant attendues. Parmi toutes les annonces de nouveautés qui nous attendent, une annonce est passée presqu’inaperçue. Si vous êtes détenteur d’un iPhone 5, d’ici quelques temps, il deviendra obsolète ! Les utilisateurs d’iPhone 5 et 5C vont voir leurs téléphones cumuler les dysfonctionnements jusqu’à leur mort finale.

 

Un nouveau OS trop puissant

La nouvelle version du système d’exploitation, l’iOS 11 qui sera installé sur les nouveaux iPhone en septembre, ne sera plus supporté par les anciens modèles de téléphones. Chaque saison, Apple sort une nouvelle version de son célèbre iPhone. Même si vous n’achetez pas ce nouveau téléphone, tous les anciens iPhone vont adopter la mise à jour liée à ce nouveau système d’exploitation. Ce qui fait que l’on se retrouve en poche avec un vieux téléphone sur lequel fonctionne un système d’exploitation neuf.

Les iPad sont également touchés

Le problème est que certains très vieux appareils ne supportent plus la puissance de ces mises à jour. C’est pourquoi si vous avez un iPhone 5 ou un 5C, il ne sera pas capable d’installer cette mise à jour. Il en va de même pour les détenteurs d’iPad 4 et versions inférieures connaitront le même problème. Concrètement, cela veut dire que sans les mises à jour, peu à peu toutes vos applications, qui elles se mettront à jour, ou pas, auront du mal à fonctionner dans un système d’exploitation vieillissant. Si vous rencontrez un problème technique ou qu’un dysfonctionnement apparait, ils ne pourront pas être résolus en mettant à jour le logiciel. De plus, on ne vous le réparera plus en magasin pour un problème lié au fonctionnement du système d’exploitation.

Source : La mort programmée de l’iPhone 5 : vous allez devoir vous en débarrasser !

20170520 – News : Apple milite contre le droit à la réparation aux USA

De nombreuses entreprises dont Apple militent pour empêcher des états américains de promulguer une loi en faveur du droit à la réparation. Une démarche à l’encontre des arguments écolos que la marque promeut lors de ses conférences.

Apple et l’environnement, c’est une histoire un peu compliquée. Selon nos confrères américains de Motherboard, la marque à la pomme ainsi que de grande entreprises comme Toyota, Lexmark ou encore Caterpillar ont fait appel à des cabinets spécialisés pour faire pression sur les 11 états américains qui ont mis en place un projet de loi dit « Fair repair act ». Ce projet vise à forcer les industriels à commercialiser des pièces de rechange auprès du grand public et les guides de réparation idoines. Il interdirait les blocages logiciels ou toute autre protection empêchant la réparation des produits. Une suite d’obligations qui ne plaisent pas à certains.

Si Motherboard a pu déterminer avec précision quelles marques avaient investi dans tel ou tel groupe de pression et pour soutenir/contrer telle ou telle loi, c’est parce que les lois de l’état de New York obligent à une grande transparence en matière de lobbying : la commission jointe sur l’éthique publique oblige les entreprises et autres associations à consigner scrupuleusement les noms, cabinets, sommes et projets soutenus/combattus. Ainsi, plusieurs entreprises dont Apple ont conjointement dépensé 366.634 $ (on vous a dit que c’était précis !) pour lutter contre le « Fair repair act » dans le seul état de New York entre Janvier 2017 et Avril 2017, soit presque 100.000 $ chaque mois.

Apple et l’environnement : « it’s complicated »

Apple…

Source : Apple milite contre le droit à la réparation aux USA

20170516 – Fibre optique : SFR attaque Orange en justice pour obtenir plus de couverture

SFR veut pouvoir poser beaucoup plus de fibre dans les villes moyennes que la part qui lui a été allouée en 2011.

Source : Fibre optique : SFR attaque Orange en justice pour obtenir plus de couverture

 

Avis Pimpf  : quelle bonne blague dans  cette répartition, ils se réveillent bien tard SFR, Orange a fait la majorité du boulot, et sur le reste de la France et la position de certaines communes qui sera le premier à se déplacer? Orange , pas SFR ni Free ni Bouygues

20170515 – Ransomware WannaCry : son impressionnant bilan en huit chiffres (01NET)

Depuis vendredi, de nombreux PC sont les victimes d’un ransomware. 3 jours après, quel est le premier bilan du virus WannaCry ?

Source : Ransomware WannaCry : son impressionnant bilan en huit chiffres

20170323 – News / Google Maps : avec le partage de sa position en temps réel, on vous retrouvera à coup sûr… – ZDNet

Par La rédaction de ZDNet.fr | Jeudi 23 Mars 2017

Google continue à enrichir son application star Maps. Aujourd’hui, le géant de Mountain View annonce une nouvelle fonction qui pourrait un peu faire froid dans le dos : le partage de sa position en temps réel avec ses contacts. La nouveauté sera disponible dans le courant de la semaine pour Android, iOS et desktop.

« Retrouver vos amis au coeur d’un festival de cinq mille personnes vous semble une mission impossible ? Vous avez l’habitude de faire patienter vos proches à chaque rendez-vous ?  Google Maps peut vous aider ! », explique Google.

« A partir d’aujourd’hui, les utilisateurs de l’application Google Maps découvriront une nouvelle fonctionnalité qui leur permettra de partager leur localisation en temps réel avec leurs proches : idéal lorsque vous êtes au coeur d’une foule ou si vous souhaitez vous assurer que vos amis rentrent à bon port après une soirée ! », poursuit le groupe.

Il sera également possible d’envoyer des informations lors d’un trajet afin que les personnes qui vous attendent sachent exactement où vous en êtes. Impossible de leur cacher quoi que ce soit, vous serez suivi à la trace… via l’option « Partager la progression du voyage ».

Que vos proches puissent savoir à tout moment où vous vous trouvez pourrait néanmoins avoir un côté un peu intrusif… Google précise néanmoins que « chaque utilisateur est maître d’activer cette fonctionnalité en permanence ou pour quelques minutes seulement et ce, avec les contacts de son choix ». Pas d’activation par défaut donc (et heureusement) mais les hommes et les femmes jaloux apprécieront la nouveauté en l’activant à l’insu de leur partenaire ?…

Source : Google Maps : avec le partage de sa position en temps réel, on vous retrouvera à coup sûr… – ZDNet

20170321 – News / L’iPad Air 2 remplacé par un nouvel iPad 9,7″ à partir de 409 € | iGeneration

Apple lance aujourd’hui un nouvel iPad 9,7“ au prix de 409 € (329 $). C’est le tarif le plus abordable jamais proposé pour un iPad de 9,7”, souligne Apple.

Simplement baptisé « iPad », il remplace l’iPad Air 2 qui était vendu 30 € de plus. Il est équipé d’un processeur A9 (A8X sur l’iPad Air 2), de 32 Go de stockage minimum (contre 16) et d’un appareil photo 8 Mpx à ouverture ƒ/2,4. Il n’est pas compatible avec l’Apple Pencil et n’a pas de Smart Connector.

Cet iPad a donc des avantages sur l’iPad Air 2… mais aussi des désavantages. D’une part, il est un peu plus épais et plus lourd (7,5 mm d’épaisser et 469 g contre 6,1 mm et 437 g). D’autre part, son écran n’est pas laminé et n’a pas de revêtement antireflet.

Il sera en vente à partir du 24 mars à 16 h 01 en trois finitions (argent, or et gris sidéral).

Voici tous les prix :

  • iPad Wi-Fi 32 Go : 409 €
  • iPad Wi-Fi 128 Go : 509 €
  • iPad Wi-Fi + Cellular 32 Go : 569 €
  • iPad Wi-Fi + Cellular 128 Go : 669 €

Source : L’iPad Air 2 remplacé par un nouvel iPad 9,7″ à partir de 409 € | iGeneration

20170318 – News / Geek : Trahis par leur sex-toy  » intelligent « , des utilisateurs touchent 3,75 millions de dollars !

Quand les nouvelles technologies s’invitent sous notre couette, le résultat n’est pas toujours concluant. En preuve, le scandale du sex-toy  » intelligent  » we-vibe et le partage des données personnelles des utilisateurs… En procès depuis un an, la firme à l’origine du produit a été condamnée à payer aux victimes 3,75 millions de dollars de dommages et intérêts. Rien que ça !

C’est bien connu, on n’arrête pas le progrès. Après l’anneau connecté et la possibilité de connaître ses performances sexuelles, le sex-toy intelligent se retrouve à ses dépens sur les devants de la scène. En 2016, de nombreux utilisateurs de  » we-vibe « , vibromasseur 2.0, ont déposé plaintes contre la firme canadienne Standard Innovation. A l’origine du recours en justice,  » des données personnelles et sensibles «  divulguées à leur insu sur la toile ! Parmi elles, leur adresse mail directement liée à leur température corporelle, leur degré d’usage, l’intensité de vibration du sex-toy… Bref, des informations que personne ne souhaite voir devenir publiques !

Justice pour les consommateurs

Pour contrebalancer le poids de cette grossière erreur, l’entreprise créatrice de  » We-vibe  » a été condamnée à indemniser financièrement les victimes du piratage. Coût total des dommages et intérêts : 3,75 millions de dollars, soit 10 000 dollars par utilisateur. Heureuse  » d’avoir conclu un accord raisonnable et juste « , la direction de Standard Innovation affirme avoir résolu les problèmes liés à la sécurité. Vaut mieux tard que jamais comme dirait l’autre…

 

Que pensez-vous de ce genre de joujoux connectés ?

Source : Geek : Trahis par leur sex-toy  » intelligent « , des utilisateurs touchent 3,75 millions de dollars !