20180107 – News / Attentats contre Charlie Hebdo et l’Hyper Cacher : un dimanche d’hommage, trois ans après

Le 12 janvier 2015, 5 jours après l’attentat contre le journal, près de ses locaux parisiens. BERTRAND GUAY/AFP

Emmanuel Macron se rendra sur les lieux des attaques qui avaient fait 17 morts à Paris les 7, 8 et 9 janvier 2015. Des commémorations voulues dans la sobriété, sans prise de parole.

De la sobriété, c’est ce qu’ont demandé les familles des victimes des attentats des 7, 8 et 9 janvier 2015 pour les commémorations ce dimanche. Organisé par la Mairie de Paris, l’hommage se fera en présence du président de la République Emmanuel Macron, ainsi que de la maire Anne Hidalgo. D’après RTL, Brigitte Macron devrait être au côté de son époux. Le ministre de l’intérieur Gérard Collomb, la ministre de la justice Nicole Belloubet, la ministre de la culture Françoise Nyssen et le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux participeront également à la cérémonie.

En mémoire des 17 personnes assassinées par les frères Kouachi et Amedy Coulibaly il y a trois ans, un hommage est prévu sur chaque lieu des attaques. À 11 heures, Emmanuel Macron et sa femme se rendront rue Nicolas-Appert, dans le XIe arrondissement de Paris, devant les anciens locaux de Charlie Hebdo.

Une minute de silence sera respectée à l’égard de Cabu, Charb, Honoré, Tignou, Wolinski, Elsa Cayat, Bernard Maris et de Franck Brinsolaro.

Le cortège se dirigera ensuite boulevard Richard Lenoir, où a été tué le policier Ahmed Merabet. Il avait perdu la vie alors qu’il tentait de stopper les terroristes dans leur fuite.

 

À midi enfin, les commémorations auront lieu devant l’Hyper Cacher, porte de Vincennes, dans le XXe arrondissement de la capitale. Après avoir abattu la policière Clarissa Jean-Philippe la veille, c’est là que le 9 janvier, Amedy Coulibaly avait pris en otage et tué quatre clients et employés juifs: Yohan Cohen, Yohav Hattab, Philippe Braham et François-Michel Saada.

La Marseillaise et des dépôts de gerbes sont prévus pour chacun des lieux. En revanche, aucun discours ne sera prononcé, en accord avec la volonté des familles. Une cérémonie en continuité de celle de 2016, où le président François Hollande n’était, en revanche, pas présent.

Source : Attentats contre Charlie Hebdo et l’Hyper Cacher : un dimanche d’hommage, trois ans après

Publicités

20180106 – Why Laura Dern, Penelope Cruz and Greta Gerwig Are Wearing Black at the Golden Globes: ‘It Isn’t About Standing Out, It’s About Standing Together’ — TIME

When it was announced last month that actresses would be wearing all-black on the Golden Globes red carpet this year as a way to protest the sexual harassment in Hollywood, there was plenty of criticism surrounding the demonstration, with the main query being: can a sartorial protest actually enact social change? The call for attendees…

via Why Laura Dern, Penelope Cruz and Greta Gerwig Are Wearing Black at the Golden Globes: ‘It Isn’t About Standing Out, It’s About Standing Together’ — TIME

20180104 – Stephen Colbert Actually Has a Billboard for Trump’s Dishonest Media Awards — TIME

It’s award season and in the spirit of it all, Stephen Colbert has a little something for President Trump’s consideration. “Sunday is the Golden Globes — I’m not nominated, don’t watch — but on Monday there’s an awards show everyone’s going to be glued to,” Colbert said on Wednesday night’s episode of The Late Show.…

via Stephen Colbert Actually Has a Billboard for Trump’s Dishonest Media Awards — TIME

20180104 – News : Un livre-choc révèle que Trump ne voulait pas devenir président

Un ouvrage explosif, dont les bonnes feuilles ont été publiées dans la presse américaine, livre son lot d’anecdotes fracassantes autour de la première année de Donald Trump à la Maison Blanche.

Une révélation fracassante. Dans son livre-choc à paraître le 9 janvier, Fire and Fury: Inside the Trump White House(en français « Le feu et la fureur: dans la Maison Blanche de Trump »), le journaliste américain Michael Wolff multiplie les anecdotes sur les coulisses de la première année de Donald Trump à la Maison Blanche.

Selon quelques extraits déjà diffusés dans la presse américaine, le livre balaie de nombreux thèmes qui ont marqué ce début de mandat: l’ingérence russe – avec notamment une attaque au vitriol venue de l’ancien conseiller Steve Bannon – le financement de la campagne, ou encore les mystères capillaires du président américain, largement commentés depuis des mois.

« Quelqu’un ayant vu un fantôme »

Mais parmi le lot de révélations, une est particulièrement saisissante. Michael Wolff écrit ainsi que personne, au sein de l’équipe de campagne de Donald Trump, ne s’attendait à ce que celui-ci remporte l’élection. Plus incroyable encore: on y lit que Donald Trump lui-même ne voulait pas devenir président des Etats-Unis, et voyait uniquement cette candidature à l’élection comme un moyen de booster sa carrière à la télévision et en politique.

Racontant le soir du 8 novembre 2016, qui a vu le magnat de l’immobilier remporter l’élection à la surprise générale, alors que la démocrate Hillary Clinton partait grande favorite, Michael Wolff écrit:

« Peu de temps après…

Lire la suite sur BFMTV.com

Source : Un livre-choc révèle que Trump ne voulait pas devenir président

20180104 – Vaccins obligatoires : qu’est-ce qui change vraiment ?

Depuis le 1er janvier, onze vaccins sont obligatoires. Des vaccins qui suscitent des inquiétudes et beaucoup de questions.

 

//embedftv-a.akamaihd.net/9d4ea6e6f800c20c3b6424a344e42b88

Adam est né le 1er janvier 2018 à Suresnes (Hauts-de-Seine). S’il donne de la voix, ce n’est pas à cause des vaccins qui ne commenceront que dans deux mois, mais parce qu’il a faim. Le médecin va lui expliquer que la loi a changé. Ce n’est plus trois, mais désormais onze vaccins qui sont obligatoires pour tous les enfants nés à partir de 2018. Adam et ses parents ne semblent pas inquiets.

Onze vaccins obligatoires en dix injections

« C’est des vaccins qu’on fait depuis des années avec un recul non seulement à l’échelon de la France, mais aussi très largement au-delà », explique Yves Coatantiec, pédiatre responsable de la maternité de l’hôpital Foch. Les onze vaccins obligatoires se feront en dix injections, entre le deuxième et le quinzième mois. Diphtérie, tétanos, poliomyélite, coqueluche, haemophilus influenza, hépatite B en trois piqûres, rougeole, oreillons et rubéole en deux injections, pneumocoque en trois piqûres et enfin méningocoque C en deux injections. Les autorités ont assuré que les parents qui refuseraient de vacciner leurs nourrissons ne seraient pas poursuivis, mais ils ne pourront pas inscrire leurs enfants ni à la crèche ni à l’école.

Source : Vaccins obligatoires : qu’est-ce qui change vraiment ?

20180104 – News / Technologies – Apple : une faille de sécurité de plus de quinze ans découverte dans macOS

Un chercheur en sécurité a découvert une faille importante datant au moins de 2002. Depuis quelques mois Apple enchaîne les vulnérabilités sur son système d’exploitation.

La faille aurait beau avoir plus de quinze ans, elle n’en donne pas moins accès à tout le contrôle de macOS. C’est la découverte réalisée par le chercheur en sécurité Siguza qui a dévoilé la chose sur Twitter et GitHub. Cette vulnérabilité zero-day concerne directement le kernel de l’OS d’Apple. Consolation pour les potentielles victimes, il faut toutefois avoir accès à la machine pour pouvoir l’exploiter.

Le bug vient d’une vulnérabilité qui aboutit à une escalade dans les privilèges locaux (LPE). Elle peut permettre à un utilisateur sans privilèges d’obtenir un accès root sur le système et d’exécuter du code malicieux. Un malware codé spécifiquement pour exploiter cette faille peut alors s’installer sur le système à très bas niveau. Cette vulnérabilité du LPE se trouve dans IOHIDFamily, une extension du kernel conçue pour gérer les interfaces comme un clavier ou un écran tactile.

Enchaînement de failles sur macOS

Selon Siguza, la vulnérabilité semble dater de 2002, mais certains indices suggèrent que la faille pourrait avoir dix ans de plus, comme l’explique The Hacker News. Etant donné son ancienneté, elle est donc présente sur absolument toutes les versions de macOS.

Etant donné que la faille n’est exploitable que physiquement sur les machines et non à distance, Siguza a décidé de la rendre directement publique sur sa page GitHub. Nul doute…

Lire la suite sur 01net.com

Source : Apple : une faille de sécurité de plus de quinze ans découverte dans macOS

20180104 – News / Technologies : Apple change désormais la batterie de votre iPhone pour 29 euros sans aucune condition

Les changements de batterie d’iPhone se feront même si celle-ci n’est pas endommagée. Ceux qui l’ont changée en décembre 2017 pourront également se faire rembourser la différence.

Après l’annonce, la mise en pratique. Toute fin décembre 2017, Apple annonçait une baisse draconienne du prix du changement de batterie des iPhone. Mais derrière l’effet d’annonce, il était alors difficile de savoir comment cela allait se mettre en place concrètement. Quelques jours après, on commence à en savoir un peu plus.

Selon le site iGen, aucune condition n’est désormais requise pour changer la batterie de son iPhone 6, 6s, SE ou 7. Depuis l’annonce le doute s’était en effet installé, jusqu’à présent Apple facturait un changement de batterie 89 euros, mais ne l’effectuait que si celle-ci était en dessous de 80 % de sa capacité initiale. Au-dessus de ce chiffre, Apple était intransigeant : impossible de remplacer sa batterie, même en payant, si l’outil de diagnostic n’était pas d’accord.

60 euros remboursés pour un changement en décembre

Mais une note distribuée en interne auprès des employés d’Apple explique que ces conditions pré-requises ne seront désormais plus d’actualités. A la demande du client, la société changera la batterie pour 29 euros, quel que soit son état.

Autre bonne nouvelle, ceux ayant procédé à un changement de batterie à 89 euros entre le 14 décembre et le 31 décembre 2017 se verront rembourser les 60 euros de différence. Si le changement a été fait juste avant le 14 décembre, un remboursement peut être effectué à la…

Lire la suite sur 01net.com

Source : Apple change désormais la batterie de votre iPhone pour 29 euros sans aucune condition