20180429 – Steven Spielberg va produire un film adapté d’un comics DC

Warner Bros. a annoncé mardi que le réalisateur de Ready Player One allait diriger l’adaptation en film de Blackhawk, basé sur un personnage de DC Comics.

On n’arrête plus Steven Spielberg : après deux films sortis en l’espace de quelques mois — Pentagon Papers et Ready Player One — le tournage d’Indiana Jones 5 en 2019 puis celui du remake de West Side Story, le réalisateur va donc produire l’adaptation du comics Blackhawk pour Warner/DC, par le biais de sa maison de production Amblin Entertainment. Il se murmure même qu’il pourrait le réaliser, à en croire le communiqué de presse diffusé mardi par Warner Bros.

Blackhawk raconte l’histoire d’un escadron de pilotes talentueux durant la Seconde Guerre mondiale, affrontant les nazis et autres super vilains sous la supervision de leur chef, justement nommé Blackhawk (ça tombe bien). Difficile d’imaginer que ce film, bien qu’adapté d’une œuvre de DC Comics, puisse avoir un lien avec l’univers de la Justice League.

Source : Steven Spielberg va produire un film adapté d’un comics DC

Publicités

20180426 – DC and Marvel Comic Book Movie Lineup – 2018 to 2021 (Newsarama)

Updated April 24 with Venom trailer

Also check out our SCI-FI, FANTASY & GENRE Live-Action Movie Release Schedule

[Click on the movie title for latest trailer]

2018:
April 27: Avengers: Infinity War 
May 18: Deadpool 2 (Fox)
July 6: Ant-Man and the Wasp
July 27: Teen Titans Go! To The Movies (Warner Bros. Animation)
October 5: Venom (Sony)
December 14: Animated Spider-Man: Into the Spider-Verse feature starring Miles Morales (Sony)
December 21: Aquaman
December 21: Alita: Battle Angel (Fox)

2019:
January 11: Hellboy (Lionsgate)
February 8: Silver & Black (Sony)
February 14: X-Men: Dark Phoenix (Fox) (New Date)
March 8: Captain Marvel
April 5: Shazam (New Line Cinema)
May 3: Untitled Avengers film
June 7: Gambit (Fox)
July 5:  Spider-Man: Homecoming sequel (Sony) 
August 2: The New Mutants (Fox) (New Date)
October 11: The Crow (Sony)
November 1: Wonder Woman sequel
November 22: Untitled Fox Marvel film (Fox)

2020:
February 14: Untitled DC Film
March 13: Untitled Fox Marvel film (Fox)
April 3: Untitled DC film
May 1: Untitled Marvel Studios film
June 5: Untitled DC film
June 20: Untitled Fox Marvel film (Fox)
July 24: Untitled DC film
July 31: Untitled Marvel Studios film
October 2: Untitled Fox Marvel film (Fox)
November 6: Untitled Marvel Studios film

2021:
March 5: Untitled Fox Marvel film (Fox)
May 7: Untitled Marvel Studios film
July 30: Untitled Marvel Studios film
November 5: Untitled Marvel Studios film

2022:
February 18: Untitled Marvel Studios film
May 6: Untitled Marvel Studios film
July 29: Untitled Marvel Studios film

By various reports, Warner Bros. is reportedly also developing Matt Reeves’ The BatmanMan of Steel sequel, Gotham City Sirens film starring Margot Robbie as Harley Quinn, DeadshotNightwing, Harley Quinn and Joker solo films, a Suicide Squad sequel, Justice League DarkBlack Adam starring Dwayne Johnson, a Batgirl film (just recently dropped by Joss Whedon), a Green Lantern Corps film, and the delayed The Flash: Flashpoint – last scheduled for March 16, 2018.

Source : DC and Marvel Comic Book Movie Lineup – 2018 to 2021

20170523 – Mort de Roger Moore, acteur britannique connu pour ses rôles dans « James Bond » et « Amicalement vôtre »

L’acteur britannique est mort mardi en Suisse, à l’âge de 89 ans, des suites d’un cancer, ont annoncé ses trois enfants sur son compte Twitter.

Il avait incarné James Bond, Simon Templar dans la série « Le Saint », Brett Sinclair dans « Amicalement vôtre »… Roger Moore est mort mardi 23 mai en Suisse à l’âge de 89 ans, des suites d’un cancer, a annoncé sa famille.

« C’est le cœur lourd que nous devons partager cette affreuse nouvelle : notre père, sir Roger Moore, est décédé aujourd’hui. Nous sommes tous anéantis », ont déclaré ses trois enfants dans un communiqué diffusé sur le compte Twitter de leur père. Ils ont précisé que, conformément à son souhait, « des funérailles privées » auront lieu à « Monaco ».

En 2003, victime d’un arrêt cardiaque sur une scène new-yorkaise, l’acteur avait échappé de peu à la mort. « Il me semble que je me sois évanoui », avait-il confié en revenant à la vie, usant d’un euphémisme typiquement anglais. L’accident lui avait valu d’être appareillé d’un stimulateur cardiaque.

Né près de Londres, à Stockwell, le 14 octobre 1927 d’un père policier et d’une mère caissière, Roger Moore arrête ses études en 1943. A 18 ans, il sert dans le Royal Army Service Corps, en Allemagne de l’Ouest. Victime d’un accident, il est démobilisé et rentre au Royaume-Uni, où il entame, en 1944, sa carrière artistique par de la figuration dans César et Cléopâtre, avec Vivien Leigh. Il suit en parallèle des cours à la Royal Academy of Dramatic Art à Londres.

Séries et cinéma

Après-guerre, il tente en vain une carrière à Hollywood avant de retourner en Angleterre dans les années 1950. L’acteur britannique s’est d’abord rendu célèbre pour son rôle d’Ivanhoé, personnage éponyme de la série télévisée en noir et blanc, créée par Peter Rogers et diffusée en 1958 et 1959. De 1962 à 1969, il incarne Simon Templar dans « Le Saint », série qui le propulse parmi les célébrités internationales. En 1971, dans la série « Amicalement vôtre », il devient Brett Sinclair, un aristocrate britannique associé à un riche homme d’affaires américain (incarné par Tony Curtis) – et l’acteur le mieux payé de la télévision.

 

C’est en 1973 qu’il succède à Sean Connery et George Lazenby dans le rôle de James Bond au cinéma. Roger Moore est l’acteur qui a le plus longtemps incarné l’espion britannique, dans sept films, de Live and Let Die (Vivre et laisser mourir) en 1973 jusqu’à A View to a Kill (Dangereusement vôtre) en 1985.

Il avait pourtant été jugé « trop beau » et donc rejeté pour le premier 007, Dr No (1962). L’acteur cède sa place en 1985 à Timothy Dalton. Il est apparu dans d’autres films, comme Gold (1974), Les Oies sauvages (1978) ou encore Le Commando de Sa Majesté (1980). Il a même donné la réplique aux Spice Girls en 1997 dans le film Spice World. Après 45 films au compteur, Roger Moore avait décidé de mettre fin à sa carrière en 2002, alors qu’il avait 75 ans.

Hommages

Il estimait cependant qu’il avait tenu son plus grand rôle pour le compte de l’Unicef, le Fonds pour l’enfance des Nations unies. Nommé, en 1991, ambassadeur itinérant du Fonds, il avait depuis parcouru le monde. « Dresser le sourcil pour Bond était une chose, mais sensibiliser l’opinion pour la cause des enfants est beaucoup plus important », avait-il déclaré à la BBC en 2003. C’est d’ailleurs pour cette mission, et non pour sa carrière d’acteur, que Roger Moore avait été anobli par la reine Elizabeth II en 2003.

Les hommages ont commencé à affluer peu après l’annonce de sa mort, notamment de la part des acteurs Mia Farrow, Russell Crowe et Bryan Cranston. L’Unicef a loué son action auprès des enfants, tandis que le président français Emmanuel Macron a regretté la perte d’un « immense acteur ».
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/disparitions/article/2017/05/23/mort-de-roger-moore-acteur-britannique-connu-pour-ses-roles-dans-james-bond-et-amicalement-votre_5132632_3382.html#U1lIzQxYqe6eS56L.99

Source : Mort de Roger Moore, acteur britannique connu pour ses rôles dans « James Bond » et « Amicalement vôtre »

20170503 – J.J. Abrams prédit la fin des films en salles | News | Premiere.fr

La sortie simultanée des films en salles et en VOD est « inévitable » d’après J.J. Abrams, en attendant la mort de la salle de cinéma.

Devinez qui trouve que l’expérience des films en salles est vraiment décevante ces temps-ci ? J.J. Abrams. Bon, vous le saviez parce que vous avez lu le titre de cette news, OK. Mais que le réalisateur de films aussi spectaculaires que Star Trek, Super 8 ou Star Wars : Le Réveil de la Force n’ait plus trop envie d’aller dans une salle donne à réfléchir. C’est Variety qui nous transmet les propos d’Abrams tenus lundi dernier au Milken Institute (un think tank d’économistes). J.J. parle de sa dernière séance de cinéma, et ça ne fait pas envie : « il y a une chaîne de cinémas qui déteste les films, j’en suis persuadé. Tu vas là-bas. Ils ne sont pas aimables. Il fait froid. Pas de musique. Les lumières s’éteignent dès que le film commence. Pas de cérémonial. Les fauteuils ne sont pas confortables. Tu es persuadé que quelqu’un se tient devant le projecteur. Et pendant ce temps, la plupart des spectateurs ont chez eux des télés qui ont une meilleur image que celle de la salle. » Ca fait envie, pas vrai ?

A partir de ce constat, Abrams prédit donc que la sortie simultanée des films en salles et en VOD est inévitable, en attendant la fin de l’exploitation en salles. « Je comprends les réalités économiques du sujet, et ça fait mal. En même temps, si (les salles) ne jouent pas le jeu, vous feriez mieux de ne pas amener les gens au cinéma pour leur faire vivre ce genre d’expérience. Les gens veulent voir des films, et ne peuvent pas toujours aller au cinéma. Il semble que c’est une chose inévitable que les films deviennent disponibles en premium (accès VOD sur abonnement ». Abrams fait partie des partisans de The Screening Room, un projet mené par Sean Parker qui ambitionne à offrir les dernières nouveautés cinéma en VOD pour un prix de 50 dollars par film visible pendant 48 heures (plus 150 dollars d’abonnement). Peter Jackson, Martin Scorsese et Steven Spielberg font partie des partisans de The Screening Room ; James Cameron et Christopher Nolan sont contre.

Le point de vue d’Abrams intervient dans un contexte où le monde du cinéma français se déchire autour de l’apparition de films Netflix dans la sélection cannoise. Sinon, J.J. n’a pas de film prévu en tant que réalisateur dans un futur proche : il reste toutefois attaché à Star Wars : Les Derniers Jedi, Mission : Impossible 6 et la saison 2 de Westworld en tant que producteur, entre mille autres projets.

Source : J.J. Abrams prédit la fin des films en salles | News | Premiere.fr