Pensée du jour 1345

Bouzou's Weblog

« Créer, c’est toujours parler de l’enfance. »
(Jean Genet)
« Il reste toujours quelque chose de l’enfance, toujours… »
(Marguerite Duras)
« Le génie, c’est l’enfance retrouvée à volonté. »
(Charles Baudelaire)

Enfance

Voir l’article original

Cyberintimidation intéractive : Les mots blessent

Blog de Pingu 49374

La cyberintimidation. Certes, je n’ai pas connu mais j’ai tout de même connu l’intimidation en temps réel, (IRL pour les jeunes) dans ma face, et je comprends que ce n’est pas drôle.

Dans mon temps, je me faisais embarrer dans mon casier, on écrasait mon sandwich dans la cafétéria (faisant en sorte que je n’avais plus rien à manger), on me criait des noms et j’en passe.

En cette époque de proximité virtuelle, j’avoue que j’ai de la difficulté à comprendre l’ampleur de la cyberintimidation. Dans mon temps, l’intimidation que j’ai vécu se passait à l’école et rendu à la maison, j’étais sauf, à l’abris des cancans, et des sobriquets peu élogieux. Aujourd’hui, avec les réseaux sociaux, il semble que personne n’est à l’abris d’un sombre vilain qui entache, sans impunité, votre réputation en publiant des âneries à répétitions sur Facebook, YouTube, Redditet cie. Quand t’es légèrement différent de la…

Voir l’article original 401 mots de plus

C’est la guerre, en #France, maintenant !

Sur le Pouce de Paris

14-01-17-hollande Un bon petit soldat de la politique doit savoir repasser … – Crédits : Placide

Bruits de talonnettes viriles à l’Elysée et repassage d’uniformes vengeurs, ça sent la guerre chez le rose d’en-haut.

Heureusement que notre chef de guerre est célib’ et que ses mômes ont fini leurs études, il n’y aura pas de veuve avec orphelins à charge, en cas de malheur.

Ceci twitté, la dernière fois qu’Obi et Holla ont twitté urbi et orbi qu’ils allaient dézinguer l’infidèle, ça a fini en queue de poisson, et l’affreux de la guerre de civilisation d’hier est plutôt du côté de nos amis de la paix armée ennemis du djihad, ces jours-ci.

Renaud Favier – 15 septembre 2014

Voir l’article original

Il y a 60 ans, un souffle d’air…

Crazy for you

1954, Marilyn Monroe est une star de cinéma internationale.
L’année précédente, elle a enchaîné les succès : « Gentlemen prefer blondes » (Les hommes préfèrent les blondes), « How to marry a millionaire » (comment épouser un millionnaire) ; le western tourné durant l’été 1953, « River of no return » (la rivière sans retour) sort en mai 1954 et devient un succès immédiat.
Cependant, Marilyn se lasse des rôles de blonde idiote que son studio, la « 20th century Fox » , lui impose. Elle demande le droit de lire les scénarios avant d’accepter ou non un rôle… impensable !! Les Studios sont les maîtres du jeu, leurs acteurs même leurs plus grandes stars n’ont pas droit au chapitre, ils doivent juste briller. La Fox refuse donc catégoriquement d’accéder à la demande de Marilyn.
Le studio n’avait pas pris en compte la détermination de sa star. En représailles, Marilyn refuse de jouer…

Voir l’article original 1 345 mots de plus