18 réflexions au sujet de « 20150131 – Pensées : 12 bonnes raisons pour les femmes de se masturber régulièrement (Buzzfeed) »

    1. une grande partie du monde le fait mais il y a toujours un espèce de tabou ou d’hypocrisie sur le sujet . D’abord c’est toujours bon de se faire du bien, ensuite c »est un point important tant pour hommes que pour les femmes pour découvrir son corps mais aussi ce qui nous fait plaisir, on est pas tous pareil la dessus et pour aider son partenaire il est important de se connaitre aussi 🙂

      J'aime

    1. Toi tu en parles facilement et moi aussi mais essayes un peu d’aborder le sujet autour de toi tu verras. Autant chez les mecs ça reste admis , même si ça part tout de suite en rire graveleux. Par contre chez les femmes même si la libération sexuelle est la on l’avoue moins chez les femmes ( le mythe de l’éternelle blanche princesse ?), comme si c’était gênant ou sale, alors que ça reste naturel.

      Quand je parlais de couple c’est que l’étape de la masturbation est celle de la découverte de soi. Et il vaut mieux se connaître un peu pour s’ ouvrir à l’autre. Comme le disait un comique si un jour ils sortent un gps pour les plaisirs et désirs de chacun, ils feraient un vrai succès, mais d’ici la il faudra se découvrir petit à petit c’est ça qui fait partie du charme.
      Par contre je suis complètement d’accord que parfois on est jamais mieux servi que par soi même et il n’y a rien de mal à se faire du bien 😉

      Aimé par 1 personne

      1. Ah oui, le truc de « ce sont les mecs qui font ça », mais tu sais , entre femmes adultes, parfois, on en parle aussi (parfois, tout avec qui, c’est comme tous les sujets).
        Sinon, je suis complètement d’accord avec toi.
        Ah, tu veux une anecdote particulièrement bizarre au sujet de femme et de masturbation?
        Voilà: il y a 5 ans lorsque j’ai emménagé dans mon 1er logement sur ma région actuelle, j’ai vite découvert que c’était très mal insonorisé et que, hélas, ma voisine était très bruyante.
        Elle habitait au rez-de-chaussée et tout le monde dans l’immeuble avait l’air de la craindre (???). Bon. J’ai vite compris que le w.e, les ébats étaient de rigueur avec cris, paroles et j’en passe. Hélas, ma chambre se trouvait au-dessus de la sienne ….
        Après avoir été réveillée je ne sais combien de fois dans une nuit, j’ai mis le temps pour réaliser que cette dame….était seule!
        Bon, la suite est moins drôle car cette voisine faisait aussi ce genre de ….bruit le jour (or je bossais à la maison et ça devenait insupportable).
        Et l’histoire s’est mal terminée car le jour où je suis allée frapper à sa porte, elle a fini par me taper dessus (d’où plainte, et oui, ça s’est arrêté).
        Pour la petite histoire, cette personne était quand même sacrément dérangé car j’ai eu l’explication de la trouille des voisins: elle avait fait « disparaitre  » des chats. Légèrement psychopathe, non?
        Bon,mais tu aurais vu la tête de la l’inpectrice de police quand j’ai raconté la source des nuisances sonores! On a quand même rigolé…..

        Aimé par 1 personne

      2. he ben sacré experience, il est vrai que dans certains batiments et la finesse ou pauvreté des isolations fait qu’on vient presque à vivre avec nos voisins! Dans ton cas c’est tombé à l’extrême et en effet ça fout la trouille de s’imaginer pourquoi elle faisait disparaitre des chats… Sinon j’imagine bien le fou rire avec l’inspectrice ils ne doivent pas avoir des cas comme celui ci tout les jours 🙂

        J'aime

  1. A ne pas confondre non plus avec la compulsion ( non, je ne suis pas sensible à la question…Bon, un peu, quand même. ). Y a pas de mal à se faire du bien quand c’est un bien qui ne fait pas de mal ( raisonnement circulaire tout à fait valable, pour une fois ).

    Aimé par 1 personne

  2. Je suis morte de rire en voyant finalement les commentaires… pour la petite histoire, un jour un étudiant-stagiaire est arrivé dans mon bureau et j’étais plus que débordée après une nuit de négocations au cabinet (d’avocat je précise et pas aut’ chose hein…)
    J’ai toujours eu du mal à dire le mot « perturber », que je transforme facilement en « ne me disturbez pas »… Et bien ce jour là, j’ai dit… « ne me masturbez pas »…. et je n’en m’en suis pas rendue compte, c’est parce qu’il avait l’air con face à moi que j’ai demandé ce que j’avais dit….

    Aimé par 1 personne

N'hesitez pas à partager vos impressions & opinions

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s