20171102 – News / Meurtre de la joggeuse : le petit village de Gray pleure Alexia, l’enfant du pays – Le Parisien

Gray (Haute-Saône), mercredi. Fleurs et bougies ont été déposées par les habitants émus devant le bar-PMU tenu par les parents d’Alexia.MAXPPP/ L’EST RÉPUBLICAIN/ DOMINIQUE ROQUELET

«Comme une bombe qui nous tombe sur la tête». Le maire de Gray résume en une phrase le sentiment de toute une commune.

Depuis les hauteurs de Gray, dominant la campagne environnante encore nappée de brumes, les cloches de la basilique Notre-Dame résonnent longuement en cette matinée de Toussaint. Les fidèles sont venus, plus nombreux qu’à l’accoutumée pour cette messe qui revêt une signification particulière : la plupart d’entre eux se sont réveillés en apprenant la confirmation que le corps carbonisé découvert lundi était bien celui d’Alexia Daval, 29 ans, disparue depuis samedi. Depuis sa mairie, située à quelques encablures, Christophe Laurençot reconnaît lui-même son trouble. « Je suis en état de choc, c’est comme une bombe qui nous tombe sur la tête, lâche-t-il, la voix empreinte d’émotion. J’avais encore un espoir, je l’avoue… Nous sommes tous en deuil, car Alexia était une enfant du pays. »

….

La suite de l’article sur le lien ci dessous :

Source : Meurtre de la joggeuse : le petit village de Gray pleure Alexia, l’enfant du pays – Le Parisien

Publicités

N'hesitez pas à partager vos impressions & opinions

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s