20170417 – Et vous, voterez-vous comme vos parents ?

A fake campaign poster by street artist Jae Ray Mie showing a portrait of French actor Francis Huste is plastered on a wall next to a graffiti poster that reads in French, ‘Vote for? here? what? for? here? what? vote’ in Paris on April 8, 2017. The first round of French presidential elections will take place on April 23, with second-round runoff on May 7, 2017. / AFP / JOEL SAGET JOEL SAGET / AFP

Sexe, âge, niveau d’études, catégorie socioprofessionnelle : voilà le portrait-robot de l’électeur dans les enquêtes d’intentions de vote. De l’orientation politique de son entourage, il n’est quasiment jamais question. Pourtant, ce que pensent les proches compte dans le choix d’un candidat. En particulier la culture politique des parents. « Contrairement aux idées reçues, la continuité idéologique reste forte entre les générations en termes d’affiliation à la droite, à la gauche, ou à aucun des deux, même si elles ne vont pas forcément voter pour les mêmes candidats. Les changements de bord sont minoritaires », explique la sociologue Anne Muxel, directrice de recherches au Cevipof, qui a consacré de nombreux travaux au sujet.

L’appel à témoignages lancé auprès des lecteurs du Monde.fr, intitulé « Votez-vous comme vos parents ? », auquel plus de 120 personnes ont répondu (dont certaines ont été interrogées par téléphone), confirme le rôle prépondérant de la famille dans la fabrique des opinions. « Depuis notre naissance, elle est la première fenêtre qui s’ouvre entre nous et le reste du monde. Elle est celle qui va longtemps nous permettre de savoir si quelque chose est bien ou ne l’est pas », résume Odile, 21 ans. Dans les propos, débat public et vie privée s’entremêlent. Qu’il soit accepté ou rejeté, l’héritage parental est très présent. Mais deux caractéristiques de cette présidentielle font bouger les lignes : l’incertitude et le brouillage des repères idéologiques.

Pour beaucoup, la politique a d’abord été simple comme un jeu d’enfants. « Il y avait le bon Mitterrand et le méchant Giscard », se souvient Stéphane, 51 ans. Des soirées électorales restent en mémoire. « Je voulais qu’il y ait un camp qui gagne, la droite, comme dans un match de foot », se rappelle Isabelle. « Nous sommes le 10 mai 1981, raconte Alexandre. Je viens d’avoir 10 ans. Je regarde s’afficher le visage du futur président…

Source : Et vous, voterez-vous comme vos parents ?

Advertisements

N'hesitez pas à partager vos impressions & opinions

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s