20180511 – Lannion. Une main tendue aux parents d’enfants atypiques

Pas toujours simple, la vie de famille avec un enfant atypique. Qu’il soit surdoué, à fort potentiel, dys… Pour en parler et dédramatiser, des ateliers se mettent en place pour les parents. Dont un ce samedi, à Lannion.

Entretien

Antoine Nobilet, psychologue, et Hélène Renais, sophrologue

Vous organisez un premier atelier pour les parents d’enfants dits « atypiques », le samedi 12 mai à Lannion. Est-ce pour répondre à une forte demande à Lannion ?

Nous recevons effectivement beaucoup de parents d’enfants atypiques, notamment à haut potentiel intellectuel (HPI), qu’ils soient diagnostiqués comme tels ou pas. Mais aussi d’enfants surdoués, dysphasiques, ou ayant de légers troubles du spectre autistique. À cran, ces parents sont également mangés par la culpabilité, celle de ne pas savoir s’y prendre.

D’où l’idée de les réunir ?

Effectivement, ce premier atelier, qui est appelé à perdurer sous la forme de rendez-vous réguliers, vise à rassembler ces parents afin qu’ils se sentent moins seuls. Ce sera l’occasion pour eux de partager leurs expériences.

Qu’est-ce qui pousse ces parents à bout ?

L’hypersensibilité de l’enfant à haut potentiel, sa folie des « Pourquoi ci ? Pourquoi ça ? » peuvent épuiser. S’ajoutent aussi des problèmes de concentration : ces enfants vont engager 36 choses à la fois. Ce qui s’avère difficile à suivre pour les enseignants et les parents.

Vous aborderez ce premier atelier sous l’angle du harcèlement. Pourquoi ?

Parce que plusieurs familles en ont exprimé l’envie. Ce qui n’est pas un hasard : si beaucoup d’entre eux vont bien (disons-le tout de même !), les enfants à fort potentiel peuvent mal vivre leurs relations avec les autres enfants. Voire se retrouver la cible d’insultes, de mise à l’écart, voire de harcèlement. Soit parce qu’ils n’ont pas les codes implicites de la cour d’école, ce qui les exclut des autres enfants. Soit en raison d’une perception décuplée de certains faits : la petite contrariété avec les copains sera vécue de façon disproportionnée. Car ces enfants se caractérisent souvent par un décalage entre une maturité intellectuelle – qui fait qu’on les considère comme plus grands qu’ils ne le sont – et une immaturité émotionnelle, difficile pour eux à gérer.

Votre atelier sera donc un groupe de parole, ni plus ni moins ?

L’enjeu est de sortir ces parents de l’isolement, en leur montrant qu’ils ne sont pas seuls. Tout en libérant leur parole. Mais nous leur donnerons aussi des clés pour comprendre et aider leur enfant. Puis nous pratiquerons un peu de sophrologie, pour intégrer tout ce qui a été dit. L’idée est d’apporter du réconfort et d’être constructif.

Justement, en quoi la sophrologie est-elle une alliée ?

Notre « binôme » s’est construit dans le cadre du réseau Bulle d’Enfance, à l’origine chaque année du Forum de la parentalité. Et la complémentarité entre psycho et sophro étant évidente, nous la cultivons depuis dans le cadre du suivi de ces enfants : très actifs du point de vue de l’intellect, ils puisent dans la sophro un moyen de se mettre en lien avec leurs corps et leurs émotions, qui deviennent peu à peu des alliées.

Et de façon pragmatique, que préconise le psy dans l’accompagnement d’un enfant atypique ?

Dans le cas précis des enfants à fort potentiel, la première étape consiste notamment à passer le test de QI, dit de « Wisc ». Et plutôt que de le voir comme une étiquette, il faut l’imaginer comme un point de départ, pour accompagner au mieux l’enfant par la suite.

Samedi 12 mai, à 10 h, atelier pour les parents au centre social de Ker Uhel à Lannion. Tarif : 40 € par famille. Info et réservation au 06 12 42 59 40 ou au 06 07 31 73 01.

Source : Lannion. Une main tendue aux parents d’enfants atypiques

Publicités

N'hesitez pas à partager vos impressions & opinions

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s