20151217 – News :«Star Wars – Le Réveil de la Force»: Qui sont les nouveaux héros de la saga?

John Boyega et Chris Isaac dans Star Wars – Le Réveil de la Force – Lucasfilm/Disney

Si Daisy Ridley est la nouvelle héroïne de la saga Star Wars, d’autres jeunes acteurs apparaissent aussi dans Le réveil de la Force. John Boyega et Chris Isaac sont les deux beaux gosses complices qui vont faire craquer les fans, le premier en soldat qui se découvre courageux, le second en pilote intrépide. 20 Minutes les a rencontrés à la conférence de presse donnée le 6 décembre à Los Angeles.

John Boyega, l’inconnu qui ne le restera pas

J.J. Abrams a eu du nez. Non content de révéler la belle Daisy Ridley côté filles, le réalisateur donne un rôle prépondérant à John Boyega, acteur britannique entrevu dans Attack the Block (Joe Cornish, 2011). « J’ai eu la chance de porter un costume de stormtrooper et une veste de rebelle. Je manie un sabre laser et un blaster. Et je joue face à Han Solo et Chewbacca : je crois que J.J. a écrit ce rôle en s’inspirant de mes rêves les plus fous ! », confie-t-il.

Oscar Isaac, ce héros au sourire si doux

Oscar Isaac, vu récemment dans le rôle-titre de Inside Llewyn Davis des frères Coen (2013) et dans A Most Violent Year de J.C. Chandor (2014) apporte un authentique souffle épique à un personnage qui n’est pas sans évoquer un jeune Han Solo. « Ma relation principale était avec le robot BB-8. Ma seule histoire d’amour dans le film est avec ces deux adorables petites boules », plaisante-t-il. On s’autorise à penser que la délicieuse machine sera suivie par bien des fans dans sa passion pour l’acteur…

Source : «Star Wars – Le Réveil de la Force»: Qui sont les nouveaux héros de la saga?

20151217 – « Star Wars 7 » : comment Disney a réécrit l’histoire de la galaxie après la défaite de l’empire


En marge de la sortie du septième épisode de la saga, livres, jeux vidéo et bandes dessinées redessinent la suite du Retour du Jedi.

N.B. : Cet article ne révèle pas l’intrigue du film, mais contient des éléments de contexte sur les évènements se déroulant après le Retour du jedi.

« Quand vous êtes jeune et que vous regardez Le retour du Jedi, vous voyez la fin heureuse, et vous vous dites “Hé, c’est terminé !”, suggère Greg Rucka. Mais en grandissant, en y repensant, vous réalisez que non, vraiment pas. Ce n’est pas fini du tout. » Cet éminent scénariste de comics en sait quelque chose : il a signé l’histoire de Star Wars : Les Ruines de l’Empire, une bande dessinée publiée le 2 décembre chez Panini Comics, et qui raconte la suite immédiate de la première trilogie après la bataille d’Endor. Non pas telle que George Lucas l’avait imaginé, mais à la sauce Walt Disney.

Une mise au congélateur de l’ancien Univers Etendu

Au début de 2014, Disney et LucasArts Studios annonçaient en effet la révocation de l’univers étendu : toutes les œuvres déjà existantes et concernant la période couverte par la troisième trilogie, qu’il s’agisse de livres, de jeux de plateau, de bandes dessinées ou encore de jeux vidéo, étaient désormais considérées comme de simples « Légendes » – du nom de la gamme dédiée à leur réédition. Un chantier de pas moins de 20 livres est annoncé, dont la publication française a débuté il y a quelques semaines seulement.

« Le nouvel univers étendu annule, ou plutôt met au congélateur des éléments, et fait disparaître notamment tout ce qui se passait juste après Le retour du Jedi », observe Thibaut Claudel, journaliste pour le site SyFantasy.com. Ce grand nettoyage annule notamment les trilogies de l’écrivain Thimothy Zahn, dont une racontait comment Han et Leia devaient donner naissance à une nouvelle lignée de Skywalkers. « Cette trilogie, La croisade noire du Jedi fou, est pourtant considérée comme canonique par de nombreux fans », soupire M. Claudel. Les nouveaux romans et comics ne décrivent pas ce qui se passera dans Le retour de la Force, mais plantent le décor de la nouvelle trilogie dont le premier épisode sort en salles ce mercredi.
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/pixels/article/2015/12/16/comment-disney-a-reecrit-l-histoire-de-la-galaxie-apres-la-defaite-de-l-empire_4832933_4408996.html#lYJdQf2LQDZ924V0.99

Source : « Star Wars 7 » : comment Disney a réécrit l’histoire de la galaxie après la défaite de l’empire

20151217 – News / Star Wars  : (5) L’avis de «Libération» sur le nouveau «Star Wars» : un épisode «marqué par cette ambition claire de cocher toutes les cases» – Libération

Tout savoir sur les dernières actualités politiques, monde, société, sports, écologie avec le journal en ligne Libération.

L’avis de «Libération» sur le nouveau «Star Wars» : un épisode «marqué par cette ambition claire de cocher toutes les cases»

«L’épisode VII est ainsi marqué par cette ambition claire de cocher toutes les cases, de valider tout ce que le public attend en termes de blockbuster (action, amour, camaraderie, transmission), de légitimité Star Wars (personnages, anecdotes, us et coutumes bizarres et clins d’œil ironiques), et de l’entraîner encore plus loin, avec de nouveaux personnages, de nouveaux espaces. En somme, de prouver pour de bon la légitimité totale de l’histoire.»

voici la critique de Star Wars : Le Réveil de la Force par notre équipe.

Source : (5) L’avis de «Libération» sur le nouveau «Star Wars» : un épisode «marqué par cette ambition claire de cocher toutes les cases» – Libération

20151217 – Star Wars :La Légion 501, ces fans costumés « tombés dans Star Wars » quand ils « étaient petits »

Rencontre avec les représentants français de la Légion 501, la plus grande association de fans costumés de « Star Wars », adoubée par le créateur de la saga….

Source : La Légion 501, ces fans costumés « tombés dans Star Wars » quand ils « étaient petits »

20151217 – Star Wars : Episode IV – Un nouvel espoir: notre critique du premier film, en 1977 – La Voix du Nord

Le 19 octobre 1977 sort «Star Wars : Episode IV – Un nouvel espoir» en France. – Cinéma – La Voix du Nord

Le 19 octobre 1977 sort « Star Wars : Episode IV – Un nouvel espoir » en France. Notre critique de l’époque évoque un « conte merveilleux », « le film fantastique le plus cher du monde », une « oeuvre colossale au plan technique et des effets spéciaux ». Et un film « en voie de battre les recors de recettes de tous les temps »… Retrouvez ci-dessous la critique du film en intégralité…

Source : Star Wars : Episode IV – Un nouvel espoir: notre critique du premier film, en 1977 – La Voix du Nord

20151217 – Arts – Super Rockers – Les super-héros version rock stars | Ufunk.net

« Super Rockers », ou les super-héros célèbres transformés en rock stars par l’illustrateur américain Andrés Moncayo, basé à New York. De Superman à Batman en passant par Aquaman, Thor, Flash,…

Source : Super Rockers – Les super-héros version rock stars | Ufunk.net

Le reste des images et de détails sur l’article à lire sur le site de Ufunk.net en lien ci dessus en début d’article
Other pictures and some more details about this are on the « Ufunk.net » website in the link at the beginning of this article

20151216 – Arts – Simpsonized – Transformer les films et séries cultes en personnages des Simpson | Ufunk.net

Avec sa série Simpsonized, l’illustrateur belge Adrien Noterdaem, aka ADN, s’amuse à transformer les films et séries cultes de la pop culture en personnages des Simpson, de Star Wars à Ghostbusters…

Source : Simpsonized – Transformer les films et séries cultes en personnages des Simpson | Ufunk.net

Le reste des images et de détails sur l’article à lire sur le site de Ufunk.net en lien ci dessus en début d’article
Other pictures and some more details about this are on the « Ufunk.net » website in the link at the beginning of this article

20151216 – Star Wars / Personnel : The Force Awakens / Le Réveil de la Force

20151103-SW-014

EN : Tonight I’m meeting old friends I haven’t seen live in new actions since 32 years , their name are Luke, Han , Leia,  Chewie ,Artoo and Threepio , I think I’ll be introduced to bew ones named Finn and Rey, as well as some dark side strangers named Kylo Ren and few more I’m about to discover some new more. This one saga these characters and actors are part of my life since  last I saw them back in 1983, I expect this even more than the last prequel because they’re re the one adventures of the ones i read so much in books & comics, played in video games and  saw probably hundred times. I’m not the only one today waiting for this I feel again like a child  seeing this new chapter . I hope the light side of the force will be with us all the Jedi Knight in me will rise again, and wishing all this anthem : May the force be with us all  !

Jedi Knight Pimpf.

FR : Ce soir je retrouve des vieux amis que je n’avais pas vu en action sur des nouvelles aventures depuis 32 ans  ; leurs noms sont Luke, Han, Leia, Chewie, Artoo et Sispeo. Je pense rencontrer des nouvelles relations nommés Finn et Rey  mais aussi des personnages plus orientés du coté obscur comme Kylo Ren et quelques un supplémentaires. Cette saga , ces personnages et acteurs  font partie de ma vie depuis la dernière fois ou je les ai vu sur grand écran en 1983. J’attends cette suite avec encore plus d’envie que la première trilogie, qui certes fut intéressante pour voir la progression d’Anakin en Vador , mais la je retrouve les personnages qui m’ont captivé et envahi mon imaginaire depuis que je suis enfant, ceux dont j’ai pu suivre les aventures en livres Comic book /BD , joué aux jeux vidéo et vu les films plus d’une centaine de fois . Je ne suis pas le seul à attendre ce nouveau chapitre de la saga, et je me sentirais presque comme un gamin à assister à ce nouvel épisode dès ce soir au cinéma. J’espère que le coté lumineux de la force sera avec nous ce soir, que le chevalier Jedi qui sommeille en moi se réveillera à nouveau mais aussi que l’on pourra tous dire ensemble : Que la force soit avec nous tous!
Chevalier Jedi Pimpf.

StarWars-Pimpf-20151216.jpg

20151215 – Star Wars: Mark Hamill, le (re)retour du jedi – L’Express

Si le personnage de Luke Skywalker a été, pendant des années, bien lourd à porter pour Mark Hamill, l’acteur a fini par trouver sa voie… en donnant de la voix. Avant de revenir aujourd’hui dans la boucle, et parachever ainsi une drôle d’histoire. La sienne.

Luke Skywalker, mutilé, regarde celui qui vient de le terrasser, son ennemi intime, qui va lui délivrer la réplique la plus célèbre du cinéma moderne. « Je suis ton père ». Et le jeune Jedi, hagard et désemparé, de se jeter dans le vide. On l’a souvent oublié, derrière les robots et les effets spéciaux, mais Mark Hamill est un grand acteur. Qui a su donner de l’épaisseur à un personnage qui en manquait quand même un peu. Mais à l’instar de Carrie Fisher, Mark Hamill n’aura jamais vraiment tiré partie de son énorme célébrité dans le rôle pivot de latrilogie originelle. Après une longue traversée du désert (malgré une apparition remarquée dans The Big Red One, de Samuel Fuller, en 1980, ou très récemment, transfiguré, dans Kingsman), il va finir par laisser la défroque de Luke derrière lui et trouver d’autres voies.

Il se dirige vers le théâtre, jouant notamment dans la pièce qui inspirera Amadeus. Et finalement trouve une seconde jeunesse dans le doublage de dessins animés. Il est aujourd’hui une voix très recherchée, qui donne notamment son timbre au Joker, dans la version cartoon de Batman. Mark Hamill est aussi l’un des héros deStar Warsqui a contribuera le plus à faire perdurer le mythe, puisqu’il gardera un contact constant avec les fans de la saga. À sa façon. Il a ainsi pris l’habitude de signer des autographes décalés et hilarants : « Je n’en pouvais plus d’écrire Que la Force soit avec toi. Alors j’ai commencé à écrire des blagues. Comme cette photo de moi etVader, où on peut lire : Ce Vader est un looser. J’espère qu’il n’a pas de gosses!? »

Les fans « ne m’auraient pas pardonné de ne pas rempiler »

Lors de la Star Wars Celebration, en avril dernier, en Californie, il a ainsi retrouvé 7000 fans en délire. Une occasion privilégiée d’égrener ses souvenirs. Comme celui, savoureux, où George Lucas, en 2013, l’invite à déjeuner. Et sa femme de lui rétorquer, sur le ton de l’humour : « Eh bien, il va peut-être t’annoncer qu’il reprend Star Wars, et que tu dois rempiler! » Ce qui semblait, à l’époque, la dernière des choses envisageables, pour l’acteur. Lucas lui dira pourtant, entre la poire et le fromage, d’une voix monocorde : « Bon, je vais vendre Lucasfilm, Kathleen Kennedy reprend les rênes, et une nouvelle trilogie va être tournée. » Mark Hamill voit, en trente secondes, sa vie basculer à nouveau.

S’il n’était pas du tout certain de vouloir retrouver Skywalker pourl’Épisode VII, il dit avoir accepté pour les admirateurs de la saga « qui ne m’auraient jamais pardonné de ne pas rempiler. Ma vie serait devenu un enfer, avec des hordes de fans armés de sabres-laser attendant devant chez moi ! » Le choix de J.J. Abrams à la réalisation a également aidé à la convaincre. « Avec J.J., c’est aussi un fan de la saga qui entre dans la famille. Il a compris qu’il fallait revenir aux sources, tourner en décors naturels, préférer les effets spéciaux mécaniques. » Pour la bande-annonce du Réveil de la Force, Mark Hamill a même réenregistré une de ses répliques mythiques duRetour du Jedi. Une sorte d’échauffement, pour retrouver la voix qui fut la sienne. Exercice réussi.

Source : Star Wars: Mark Hamill, le (re)retour du jedi – L’Express