20150510 – TFMA #12 : Mes 10 films de Super Héros préférés

Je reprends le tag de chez BIGREBLOG afin de pouvoir faire mon propre top 10 de films de Super héros, voici donc ma participation à ce TFMA .

j’ai pioché dans la page que je prépare dans la liste des films de super héros adaptés au cinéma. que je prépare sur mon blog comics , avec une fiche détaillée par film.

Personnellement…top 10! 😛

tfma

Je vous préviens je fais partie de cette gamme de  « old school » de fans de comics qui en lit depuis les années 70 j’en ai tout plein chez moi , et j’ai du mal à être vraiment réceptif à ces nouvelles gammes de films comics adaptés au cinéma, plus moderne, plus distancé des comics, et différents des histoire que j’ai pu lire dans ces mêmes comics, ce qui souvent me choque et me déçoit . donc ma sélection reflète donc ainsi mes préférences dans la matière :

10 . Watchmen, Zack Snyder, 2009

Watchmen

Comment ne pas citer le film sur le comics qui révolutionné le genre, On peut vraiment dire qu’il y a eu un avant et après Watchmen dans les comics, qui jusque la avaient suivi des histoire et des approches « classiques » des personnages et de leurs histoires, mais avec les Watchmen, du cynisme profond, une approche plus réelle de la vie de tous les jours a débarqué, le héros a perdu sa dorure, il est complètement faillible , peut être corrompu et même n’être qu’un vulgaire salaud. Le challenge était hard car pas mal de fans de comics attendait de voir qui pourrait s’attaquer à cette légende du comics d’Alan Moore, l’esprit tortueux qui est loin de voir le monde en noir et blanc mais dans toutes ses nuances et les plus sombres. Rorschach est joué avec brio, ainsi que The Owl, ou même Ozymandias et bien sur Silk Spectre ! on ressent les inspirations d’Alan Moore  avec ses Minutemen dont la Justice Society ,une variation alternative et ancienne des membres de la Justice League qu’Alan Moore rêvait de diriger mais dont DC Comics na jamais voulu lui confier les rênes !

Ce film n’est pas tout public on n’en ressort pas en ayant une pêche d’enfer mais il reflète bien le côté sombre cynique et peu positif des comic books d’aujourd’hui que ce soit des leaders Marvel et DC que des autres indépendants, ils ont tous pris le pas de cette influence, je pense un peu à tort… A voir et bien mené par Zack Snyder.

09 . Daredevil , Mark Steven Johnson , 2003

Daredevil

Encore un choix qui va surprendre, mais oui j’ai trouvé Daredevil potable et Ben Affleck rendait plutôt un bon Matthew Murdock, Elektra par Jennifer Garner est venue trop vite dans le film et bien sûr Colin Farrel dans le rôle de Bullseye était vraiment bon.

Le résultat était correct et on retrouvait bien l’esprit et l’histoire du comics, seul reproche le ryhtme du film et la manière dont sont menés les chose, on ne comprend pas toujours correctement comment Matt ressent le monde autou de lui et la relation avec Elektra est arrivée un peu vite, mais c’est la du àl’implication de Frank Miller et de ce qu’il a pu amener au personnages quand il était aux commandes scénario et dessin de Daredevil ( certes sa grande époque), ce film est pour moi tout à fait correct et loin du nanard souvent décrit( en tout cas pour moi) et il reste dans la lignée et l’esprit du comics d’origine

depuis et tout récemment est arrivé la série TV de chez Netflix qui je l’avoue surpasse le film, ce film est bon mais la série est un cran voir deux au dessus ! ( et même si j’ai trouvé Michael Duncan pas mal en Kingpin /Wilson Fisk je préfère le nouvel acteur qui l’incarne très bien !)

08 . Spider-Man , Sam Raimi ,2002

Spider-Man

Le personnage icône de Marvel c’est bien lui Spider-Man ( attention bien écrire Spider-Man pas spiderman ou Spider Man , ce n’est pas pareil :)) il fait partie de mes premiers héros gamins car je regardais le dessin animé  étant petit, et j’attendais depuis longtemps de le voir à l’écran. Spidey n’est pas héros favori mais il doit faire partie de l’univers Marvel cela en est l’icone absolue car il est vraiment à l’image du public que Marvel Comics a longtemps cherché à conquérir : les jeunes ado encore à l’école,pas trop compris par leurs camarades de classe mais dont l’avenir semble brillant et qui malgré des circonstances familiales tragique et sans le sou arrive à s’en sortir mais aussi à se forger sont destin. Tobey Maguire incarne un très bon Peter Parker, proche de ce que l’on peut lire dans les comics que ce soit en apparence, en look et apparence Sam Raimi a bien su mener la dans accompagné de Kirsten Dunst dans le rôle de Mary Jane, ils ont pris le pli de s’abroger la présence de Gwen Stacy et de passer direct à MJ, sans oublier le bouffon vert, Norman Osborn incarné avec brillo par Willem Dafoe ( physiquement par contre ça ne colle pas trop au personnage des comics mais bon, le côté torturé est bien présent !) Harry Osborn avec James Franco est une merveille et n’oublions l’excellent J Jonah Jameson le rédacteur en chef colérique du Daily Bugle joué parJ.K.Simmons c’est excellent ! une bonne mise en bouche dans l’univers Marvel qui sincèrement peut plaire à tout public !

07 . The Crow , Alex Proyas , 1994

TheCrow

Le destin tragique de Eric Draven et celui de Brandon Lee lié à ce film rajoute une dimension supplémentaire à mon attrait pour le film. Je l’avoue je n’étais pas un méga adepte du comic book, j’avais du lire un ou deux numéros , mais l’univers était attirant et captivant je n’aurais pas cru le voir sur grand écran et pourtant le résultant fut des plus étonnant, par la performance de Brandon Lee, la musique, l’ambiance la manière dont cela a été tourné, bref un chef d’oeuvre peut être un peu kitsch ou dépassé

06 . X-Men, Days of Future Past ,Bryan Singer ,2014

XMen-DaysofFuturePast

Cette nouvelle mouture des X-Men m’a vraiment supris et m’a de nouveau raccroché à la franchise qui depuis X-Men 3  et X-Men le commencement ne  me prenait pas plus que cela, car les X-Men que je voyais à l’écran ne correspondait pas aux comics, les premiers X-Men dans les livres sont toujours Cyclops, Marvel Girl, The Beast, Iceman  et Angel  , rien à voir avec ceux qu’on a vu à l’écran ( si ce n’est le fauve) celui ci aborde la fameuse histoire de Days of Future Past, ce chapitre mené de main de maitre dans les comics par le trio Claremont (scénario) Byrne (dessins) Austin (encrage) quel pied cette histoire, de voir ce futur desespére des X-Men et de les voir revenir dans le passé afin de tout rectifier et leur laisser une chance face aux sentinelles,  bon de nouveau un petit changement car c’est normalement Kitty Pride, Shadowcat qui revient du futur et non pas Wolverine ( comment ça la saga X-Men est très centrée sur lui ? ) mais la grâce à la tournure qu’a pu faire Bryan Singer, il a corrigé toutes les erreurs des films précédents et même de X-Men 3 et a pu rétablir la ligne classique des X-Men et enfin rétablir ce qui devrait être des X-Men et pour cela chapeau j’ai kiffé ce film !

05 . Green Lantern, Martin Campbell , 2011

GreenLantern

Je vais surement en surprendre plus d’un avec ce film mais Green Lantern fait partie de mes super héros favoris et Ryan Reynolds a parfaitement rempli le rôle  de Hal Jordan, le meilleur des Green Lantern,  celui qui arrive à surpasses ses peurs, un peu tête brulée, fonce dans le tas mais a bon coeur et est un vrai chevalier émeraude dans l’âme un peu à la Superman mais les pouvoirs en moins, son anneau et la manière dont il imagine ses structures  via l’anneau est ce qui lui permet de se sortir de toutes les situations, Mark Strong dans le rôle de Sinestro est nickel  , par contre j’ai été un peu déçu par Parallax mais globalement ça passait pas trop mal. J’ai aimé le coté aventure spatial, les policiers inter galactiques que sont les Green Lantern. Tout y est le personnage de Hal Jordan colle parfaitement au comics, Carol Ferris aussi, Kilowog est majestueux et tout le corps des Green Lantern reste à explorer encore sur un deuxième volet, je ne vois pas ou est le « navet » dont certains parlent, je me suis plus ennuyé à voir les pseudos gardiens de la galaxie qui sont encore plus des bouffons galactiques que dans le comics ( quoi que maintenant ils ont bien répercuté le côté ridicule du film dans les comics) et qui pour moi n’a pas eu le même impact, mais bon c’est bien mon sentiment à ce sujet.

Enfin un film qui colle au comics et qui ne va pas faire de la poudre aux yeux et tout changer pour faire dans le méga film d’action à la noix.

04 . Batman, Tim Burton , 1989

Batman

La première fois que l’on voit Batman au cinéma ( et pas une adaptation de série TV)  c’est bien grâce à la folie créatrice de Tim Burton, son univers gothique et smbre collant bien à l’univers de Gotham, et un bon Batman/ Bruce Wayne par Julien Lepers heu non Michael Keaton 🙂 qui effectue ce rôle à merveille, c’est bien une vision de l’image classique de Batman que l’on voit ici, sans négliger Alfred Pennyworth ou même encore Kim Basinger dans le rôle de Vicky Vale ou le super Jack Nicholson interprétant avec majesté le Joker dans une approche classique  mais aussi flippante comme Nicholson sait le faire ! c’est un mélange explosif que ce film qui peut paraitre Kitsch aux yeux de certains mais qui me semble un hommage parfait au Dark Knight

03 . Batman Begins , Christopher Nolan ,2005

BatmanBegins

Un autre personnage important dans le monde des super héros, Batman : le milliardaire au destin tragique qui endosse  un costume pour patrouiller la nuit et défendre sa ville de Gotham. Le coté moins héroique , mis en avant , Christopher Nolan a eu une approche plus réelle plus moderne du personnage , avec vraiment un zoom sur sa période de formation avant de devenir Batman, son approche avec Ras Al Ghul et ce qui l’a poussé à être le Dark Knight, une approche intéressante par rapport aux histoires des comics, un vrai complément aux origines de Bruce Wayne sans dénaturer l’histoire des comics et pour ça respect Mr Nolan !

02 . Superman, Richard Donner ,1978

Superman

S’il y a bien un film qui pour moi a commencé le mythe des super héros au grand écran c’est celui la, ce personnage même qui a donné son nom au genre : Superman le premier des « Super-Héros », Christopher Reeve incarnera pour moi toujours Superman, du moins l’image du Superman classique tel que l’on a pu le connaitre depuis 1938 aux années 70 qui était l’époque du film. Il représente l’image classique de Superman, à la fois le héros puissant , plein d’idéaux mais aussi ses faiblesses , ce coté humain de son éducation qui le change de la froideur et rigueur des Kryptoniens ( Marlon Brando en Jor El superbe référence !) Bref il fait partie de mes films cultes de super Héros

01 . X-Men – 2000 by Bryan Singer

X-Men

Les X-Men sont la série que je suis depuis tout petit , celle qui est ma favorite, de voir enfin mes héros sur grand écran , quel pied, le tout pris en main par Bryan Singer que j’avais apprécié sur Usual Suspects, ça s’annonçait bon, j’attendais de voir l’équipe d’Uncanny X-Men au complet, les Cyclops, Jean Grey /Phoenix, Nightcrawler, Colossus, Diablo et bien sûr Wolverine ( Serval dans les comics BD françaises , oui je fais partie de ceux qui ont encore connu Wolverine sous le nom de Serval)

Dans cette adaptation tout le monde n’était pas présent mais mes favoris Cyclops et Jean Grey avec le fabuleux Professeur Xavier était la. Je n’ai qu’un reproche qui par contre a plu au grand public le film était trop axé autour de Wolverine à mon goût, J’ai vraiment pris plaisir à voir cette histoire sur grand écran qui collait à l’histoire d’origine,  enfin dans ses grandes lignes car des légères adaptation ont été faites sur le film ( Wolverine a été recruté au même titre que Ororo , Kurt, Pieter et les autres), mais au global l’esprit des X-Men y est les personnages collent bien à ce que j’avais pu lire, un excellent film de référence.

Bonus des films qui figurent parmi mes favoris :

– Man of Steel , Zack Snyder , 2013

simplement superbe suite et complément des aventures de Superman, qui ne renie en rien ce qui a été fait par le passé mais vient le compléter avec brio, Henry Cavil fait un très convaincant Superman !
– Blade, Stephen Norrington, 1998

un personnage de 3ème niveau chez Marvel mais dont l’importance et l’influence du monde des vampires a pris son importance avec Wesley Snipes !
– Iron Man, Jon Favreau , 2008

Jon Favreau, Robert Downey Junior, et Gwynet Paltrow, qui de mieux pour jouer l’équipe de Shellhead  Tony Stark, le pendant de Batman chez DC Comics mais avec une grosse armure en prime ?
– Kick Ass, matthew Vaughn , 2010

cynique, violent, cru, et pas toujours plaisant, mais Kick Ass est le symbole même des comics d’aujourd’hui le héros n’est plus aussi héroique il peut même être à chier mais arrive à s’en sortir sauf qu’il laisse pas mal de sang, de cicatrices et de traces au passage !
– The Shadow , Russell  Mulcalhy, 1994

Cette version de Pulps du personnage du Shadow, une référence interprétée avec style par Alec Baldwin fait partie de mes musts !
– X-Men , 2 , Bryan Singer, 2003

Phoenix et Cyclops  + Synger, ça aurait du en rester la 🙂
– Hellboy , Guillermo Del Toro , 2004

ah Hellboy et la superbe ambiance steampunk gothique apportée par Guillermo Del Toro un chef d’oeuvre ce film avec un Ron Perlman donnant une vie vraiment à cette icone de chez Dark Horse Comics !
– Punisher , Mark Goldblatt, 1989

Dolph Lundgren en Punisher, froid implacable, sa mission en tête, un  rambo version trash et version comics, ça le fait? oui même si un peu vieilli et bien daté des années 80 ce film mérite de figurer sur les références des films comics, un Frank Castle très plausible.
– The Punisher , Jonathan Hensleigh , 2004

Le meilleur Punisher de tous, car il a bénéficié aussi de l’exploration plus profonde du personnage dans les années  90 dans les comics, Thomas Jane est vraiment le Punisher, à la fois humain mais investi de sa mission  de nettoyer la pègre et la corruption de la planète !

–  Darkman

autre film de Sam Raimi avec une ambiance très comic book  de plus accompagné de Liam Neeson en Darkman, cet héros défiguré va lutter contre les véreux et utiliser ses connaissances de scientifique pour l’aider dans sa mission, mais ne pourra retrouver celle qui l’aime ( ça fait cucu la praline comme ça mais sincèrement ça vaut le coup un bon Sam Raimi)

voila c’est tout !  j’aurais pu rajouter Flash Gordon, Avengers, et autre, mais ceux la font vraiment partie de mes préférés

20150324 – News : Gal Gadot a fait de ses «petits seins» une force pour incarner «Wonder Woman» – 20minutes.fr

Gal Gadot a fait de ses «petits seins» une force pour incarner «Wonder Woman» – 20minutes.fr.

Cinéma / Movies Review : La vie rêvée de Walter Mitty

Accès à la fiche Wikipedia du film

The-Secret-Life-of-Walter-Mitty

La Vie rêvée de Walter Mitty ou La Vie secrète de Walter Mitty au Québec (The Secret Life of Walter Mitty) est unecomédie dramatique fantastique américaine produite et réalisée par Ben Stiller, sortie en 2013.

Il s’agit d’une adaptation de la nouvelle The Secret Life of Walter Mitty de James Thurber, parue en 1939. Cette nouvelle avait déjà été portée à l’écran dans La Vie secrète de Walter Mitty, sorti en 1947, écrit par Ken Englund et Everett Freeman.

Le long-métrage est présenté en première au New York Film Festival le 5 octobre 20131, puis sort en salles le25 décembre 2013 en Amérique du Nord, où il reçoit un accueil critique mitigé et un succès modéré au box-office

Walter Mitty est employé au service négatifs du magazine Life. Timide, il s’imagine être le héros d’aventures imaginaires pour s’évader de sa réalité stressante. Il est attiré par Cheryl Melhoff, une de ses collègues. Il tente de l’approcher via un site de rencontre en ligne.

Le jour de son anniversaire, il reçoit au journal la pellicule de Sean O’Connell, un photographe renommé. La pellicule est accompagnée d’un cadeau pour lui : un portefeuille. Sean recommande la photo du négatif no 25 pour la couverture du magazine à venir, dernier numéro papier avant le passage au tout numérique. Étrangement, le négatif no 25 n’est pas avec les autres sur la pellicule.

Walter décide alors de retrouver Sean pour savoir où est passé le négatif. Il demande de l’aide à Cheryl pour sa quête, et guidé par les autres photographies de la pellicule, il part pour le Groenland. Il apprend sur place que Sean est parti pour l’Islande photographier le volcan Eyjafjallajökull. Il rejoint l’Islande à bord d’un chalutier, et perd la trace du photographe après avoir échappé à l’éruption du volcan.

Rentré aux États-Unis, il se fait renvoyer du magazine, en partie pour avoir perdu le précieux négatif. Dépité, il retrouve néanmoins une piste pour retrouver Sean, qui serait en Afghanistan. Il se rend alors là-bas, et gravit le plus haut sommet du Nowshak. Il retrouve enfin Sean, qui lui explique que le négatif est dans le portefeuille offert.

Walter rentre aux États-Unis, retrouve le négatif qu’il remet à ses anciens collègues, sans le regarder. Il finit par inviter Cheryl à un spectacle, et découvre finalement la couverture lors de la parution du magazine : une photographie de lui-même en train d’observer des négatifs devant les locaux du magazine, accompagné du titre « dernier numéro, dédié aux gens qui l’ont rendu possible ».

Mon avis :

J’ai aimé ce film, voir Ben Stiller dans un registre plus « sérieux » m’a semblé des plus intéressants et attrayant. Ce Walter Mitty me semble proche, car parfois je pars un peu comme lui dans mes pensées, le côté un peu introverti qui s’imagine visiter tel lieu ou dans tel situation.

En cela le film est réussi car les lieux visités sont superbes , Ben Stiller se montre en un personnage attachant, loin des rôles comiques auxquels on est habitués à le voir jouer , l’ajout de Sean Penn dans le rôle du grand photographe Sean O’Connell afin de faire la couverture du magazine Life, finalement le fait sortir de sa petite routine, de sa petite vie mais surtout de son imaginaire, ceci afin de pouvoir compléter son job ,retrouver cette fameuse pellicule perdue qui doit figurer en couverture de la dernière version papier du magazine Life.

Ce n’est qu’en lisant la fiche du film sur Wikipedia que j’ai vu que ce film était une reprise, ce qui explique aussi un peu ma sensation de « déja vu », je pense avoir vu la première version du film de 1947 par le passé.

Bon fim distrayant et qui fait envie (enfin presque) de le suivre à travers le monde pour se trouver , se chercher un but et trouver l’amour aussi!

Ma note finale sur ce film :

Note_7sur10

Cinéma / Movie : BIG HERO 6 / Les Nouveaux Héros

Lien vers la fiche Wikipedia

les-nouveaux-heros
Synopsis :

Les Nouveaux Héros (Big Hero 6) est un long-métrage d’animation et le 54e « Classique d’animation » des studios Disney, sorti en 2014. C’est le premier film Disney à utiliser des personnages de l’univers Marvel Comics (venant des comics Big Hero 6) depuis le rachat de Marvel par Disney en 2009.

Hiro Hamada, un génie de la robotique, apprend à maîtriser et exploiter son talent grâce à son frère, le brillant Tadashi, et à leurs amis GoGo Tamago, accro à l’adrénaline, Wasabi, un maniaque du respect des règles, Honey Lemon, une chimiste surdouée, et Fred, un fanboy convaincu. Il postule pour entrer dans l’école de son grand frère. Mais un incendie se déclenche, et Tadashi meurt en voulant sauver le renommé professeur Callaghan. Hiro se met alors à chercher ses micros-robots. Ils se retrouvent embarqués dans un complot criminel qui menace de détruire la ville de San Fransokyo (une ville hybride entre San Francisco et Tokyo), Hiro se tourne vers son plus proche compagnon, le robot Baymax construit par son frère, un assistant médical personnalisé humanoïde. Il transforme la petite bande en un groupe de super-héros high-tech. Ils se battent contre un ennemi masqué, qui s’avère être le professeur Callaghan, que tous pensaient mort dans l’incendie. Il désire en effet se venger de la disparition de sa fille au cours d’une expérience scientifique durant laquelle elle entre dans un télétransporteur, mais n’en ressort pas. Il tient pour responsable Alistair Krei, l’homme d’affaire responsable de l’expérience, et souhaite détruire un complexe immobilier scientifique récemment construit qui appartient à Alistair. Finalement, Baymax détecte de la vie au-delà dans le télétransporteur. Hiro entre alors avec le robot dans le télétransporteur, et ramène la fille de Callaghan, qui est encore en vie.

Mon avis :

Un film agréable de Disney et le premier qui concrétise la jonction de l’univers Disney et de l’univers Marvel, car on est bien dans une suite de ce qu’ils avaient commencé avec les Indestructibles avec les aventures du jeune Hiro, qui va suivre malgré lui la voie de son frère Tadashi.

L’histoire se déroule dans une sorte de futur ou les cultures asiatiques (Japonaise en particulier) et américaines se mélangent ( d’ou le fameux San Fransokyo) . La grande découverte de Tadashi reste le robot Baymax qui est la pour aider les gens qui ont besoin de soin, une sorte d’assistant robot du futur, mais qui va vite être détourné en robot combattant par Hiro. Comme d’habitude avec Disney, un fait tragique, la disparition de Tadashi va plonger Hiro dans une crise existentielleet il aura recours un peu à l’aide des anciens collègues de Tadashi mais surtout à Baymax.

Cela reste un film sympathique que l’on a pu voir en famille, un Disney gentil mais sans plus, je n’ai pas autant aimé que j’avais pu apprécier les Indestructibles, le titre original Big Hero 6 met en avant les 6 super héros d’un nouveau genre, ( je ne connaissais pas le comic book à la base du film d’animation) mais il faut avouer que pour ce premier volet il est surtout centré sur Baymax et Hiro, ce qui semble assez logique, et cela laisse surement la porte à une suite.. comme Disney aime le faire. Dommage que le vilain du film n’ai pas été plus charismatique.

Cela reste un bon film familial !

Ma note finale :

Note_7sur10

20150210 – Cinéma / Movies : Ma sélection /wishlist de films pour 2015

Films attendus en 2015

American Sniper

IMITATION GAME

Outcast

Birdman

Kingsman : Services secrets

Star Wars : Episode VII – Le Réveil de la Force

Les Minions

Avengers : L’ère d’Ultron

Jurassic World

Les 4 Fantastiques

Terminator: Genisys

Spectre

Mad Max: Fury Road

À la poursuite de demain

Ex Machina

Ant-Man

Pixels

Agents très spéciaux – Code U.N.C.L.E

Snoopy et les Peanuts – Le Film

Hotel Transylvanie 2

Vice Versa

Les Nouveaux héros

2016 :

Batman v Superman: Dawn Of Justice (2016)
X-Men: Apocalypse (2016)
Captain America: Civil War (2016)
X-Men Origins : Deadpool (2016)
Independence Day 2 (2016)
Doctor Strange (2016)
Le Monde de Dory (2016)
Star Trek III (2016)
Kung Fu Panda 3 (2016)
L’âge de glace 5 (2016)
Le Livre de la jungle (2016)
Blanche-Neige et le chasseur 2 (2016)
The Mummy (2016)
Star Wars Stand Alone (2016)
X-Men Origins : Gambit (2016)
Suicide Squad – Sortie le 5 août 2016
Warcraft (2016)
X-Force (2016) – une équipe de mutants qui connut plusieurs évolutions dans les comics. On ignore laquelle sera retenue.

2017 :

Les Gardiens de la Galaxie 2 (2017)
Thor: Ragnarok (2017)
Planet of the Apes 3 (2017)
Moi, Moche et Méchant 3 (2017)
The Black Panther (2017)
Wolverine 3 (2017)
Star Wars: Episode VIII (2017)
Fantastic Four 2 (2017)
Wonder Woman – Sortie le 23 juin 2017
Justice League partie 1 – Sortie le 17 novembre 2017

2018 :

Avengers : Infinity War (Partie 1) 2018
Captain Marvel (2018)
Madagascar 4 (2018)
Le Chat Potté 2 (2018)
The Amazing Spider-Man 4 (2018)
Dragons 3 (2018)
The Inhumans (2018)
The Flash – Sortie le 23 mars 2018
Shazam – Sortie le 27 juillet 2018

2019 :
Avengers : Infinity War (Partie 2) 2019
Justice League partie 2 – Sortie le 14 juin 2019

2020 :

Cyborg – Sortie le 3 avril 2020
Green Lantern reboot – Sortie le 19 juin 2020

TV :
gents of S.H.I.E.L.D. – La saison 2 est diffusée depuis le mardi 23 septembre 2014 sur ABC
Agent Carter – Diffusée depuis le 6 janvier sur ABC, pendant la pause d’Agents of S.H.I.E.L.D.
Daredevil – Tourné – Diffusion à partir du 10 avril sur Netflix
Luke Cage – En développement pour Netflix
Iron Fist – En développement pour Netflix
Jessica Jones – En tournage pour Netflix, avec Krysten Ritter dans le rôle-titre
The Defenders – En développement pour Netflix

Projets A venir :

Benjamin Gates 3
Marvel : Black Widow
King Conan
Mr Holmes
The Mighty
Fables (Vertigo Comics ; les personnages de contes vivent parmi nous)
Metal Men (DC Comics ; équipe de robots conscients créé par Doc Magnus)
Sandman (Vertigo Comics ; les aventures de Dream, le gardien des rêves)
100 bullets (Vertigo Comics ; Vengeance des innocents face à l’injustice)

20150228 – Cinéma / Movies Review : « Kingsman : Services Secrets « 

Kingsman_affiche_1 Kingsman_affiche_2

Kingsman : Services Secrets – Bande annonce 2 [Officielle] VF HD :

Recommande le film Kingsman : Services secrets http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=198771.html

Ce film fait partie de ma wishlist de films à voir pour 2015 ( je sais je ne l’ai pas encore publiée ! je suis à la bourre ! elle est dans la liste de mes brouillons pour compléter !)

Synopsis :

« Harry Hart est un agent spécial de « Kingsman », l’élite très élégante du renseignement indépendant britannique. Alors que la société secrète recherche de nouvelles recrues, Hart s’intéresse à Eggsy, un jeune homme effronté de la banlieue londonienne. Stupéfié par les talents de l ‘espion en costumes trois pièces, le garçon accepte de subir l’entraînement intensif réservé aux jeunes privilégiés qui rêvent de devenir agent secret. Entouré d’autres jeunes super-espions, Eggsy, encadré par son mentor Harry, est bientôt engagé pour contrer les plans machiavéliques de Valentine, un génie de la technologie… »

Scénario : Jane Goldman et Matthew Vaughn, d’après le comic book The Secret Service de Dave Gibbons et Mark Millar édité par Icon Comics (@Fiche Wikipedia)

Tout d’abord l’excellent Colin Firth dans le rôle du parfait agent secret très British, un grain même au dessus de James Bond, le flegme britannique, l’attitude, le look, tout y est ! Ensuite l’excellent Samuel L Jackson à nouveau dans un rôle de vilain déjanté, définitivement ce genre de rôle lui va si bien , Michael Caine est très bon dans le rôle d’Arthur le leader de cette grande organisation, Mark Strong fait un très bon « Merlin », c’est agréable de le voir jouer un rôle de « gentil » pour une fois 🙂 le jeune Taron Egerton  qui joue le rôlede la nouvelle recrue, Gary « Eggsy » et sans oublier une de mes idoles: Mark Hamill (oui avant Star Wars , le pied de le revoir sur grand écran !) qui joue le rôle du Pr James Arnold.

Humour, action, enquête ,espionnage tout y est pour passer un très bon moment et nous en sommes ressortis plus que satisfait avec Puce( voir son article)

Note finale : 8,5 / 10

20150225 – Cinéma : Birdman (My Review / Ma critique)

Birdman_01 Birdman_02

Extrait de sa fiche Wikipédia (FR)  :

Birdman ou (la surprenante vertu de l’ignorance) (Birdman or (The Unexpected Virtue of Ignorance)) est une comédie dramatique américaine écrite, produite et réalisée par Alejandro González Iñárritu, sorti en 2014.

Le film traite de l’adaptation théâtrale de la nouvelle Parlez-moi d’amour (What We Talk About When We Talk About Love) écrite par Raymond Carver en 1981. Le film a fait l’ouverture du festival international du film de Venise en 2014, où il fut aussi présenté en compétition officielle1. Le film atteint la consécration en 2015 en étant récompensé à quatre reprises lors de la 87e cérémonie des Oscars, en obtenant notamment l’Oscar du meilleur film ainsi que l’Oscar du meilleur réalisateur pour Alejandro González Iñárritu.

L’acteur déchu Riggan Thomson, jadis connu pour avoir incarné un célèbre super-héros, revient à Broadway dans l’espoir de retrouver sa gloire en montant une pièce de théâtre.

wikipedia Page (EN) :

Riggan Thomson (Michael Keaton) is a washed-up Hollywood actor famous for playing the superhero Birdman in blockbuster movies decades earlier. Riggan is tormented by the voice of Birdman, who mercilessly criticizes him, and he sees himself performing feats of levitation and telekinesis. Riggan hopes to reinvent his career by writing, directing, and starring in a Broadway adaptation of Raymond Carver‘s short story « What We Talk About When We Talk About Love« . The play is produced by Riggan’s best friend and lawyer Jake (Zach Galifianakis), and also stars Riggan’s girlfriend Laura (Andrea Riseborough) and first-time Broadway actress Lesley (Naomi Watts). Riggan’s daughter Sam (Emma Stone), a recovering addict, serves as his assistant.

During rehearsals, a light fixture falls onto Ralph, an actor Riggan and Jake agree is terrible; Riggan tells Jake he caused the light to fall so he could replace Ralph. Through a connection with Lesley, Riggan replaces Ralph with the brilliant but volatile method actor Mike (Edward Norton), refinancing his house to fund his contract. The first previews go disastrously: Mike breaks character over the replacement of his gin with water, and attempts to rape Lesley during a sex scene. Riggan reads early press coverage and is incensed that Mike has stolen the attention, but Jake encourages him to continue. When Riggan catches Sam using marijuana, she tells him he does not matter and his play is a vanity project.

Backstage during the final preview, Riggan sees Sam and Mike flirting. He accidentally locks himself out of the theater and has to walk in his underwear through Times Square to get back inside; his popularity explodes online. Afterwards, he runs into influential critic Tabitha Dickinson (Lindsay Duncan), who tells him she hates Hollywood celebrities who « pretend » to be actors, and promises to « kill » his play with a negative review. Riggan gets drunk and passes out in the street. The next day, he hallucinates a conversation with Birdman, who tries to convince him to make another Birdman film, and sees himself flying through New York City back to the theater.

On opening night, Riggan uses a real gun for the final scene in which his character kills himself, and shoots his nose off onstage. He earns a standing ovation from all but Tabitha, who leaves during the applause. In the hospital, Jake tells Riggan that Tabitha gave the play a rave review, dubbing his suicide attempt as the creation of a new form of method acting she calls « Super-Realism ». After Sam visits Riggan, he dismisses Birdman and sees birds climbing onto the window ledge. When Sam returns, Riggan is gone. She looks down at the street, then up at the sky and smiles.

(FR) Mon avis sur le film :

Ce n’est pas un film sur les super héros, non le réalisateur avait clairement dit  qu’il n’aimait pas les films de super héros, alors non ce n’en est définitivement pas non … L’approche reste néanmoins intéressante, car elle raconte l’histoire d’un acteur déchu limite « has been » car il n’est connu que par ses films de super héros ( comme si ce n’était qu’une tare, parce que bien sur tout le monde fait du Godard ou du Truffaut au cinéma n’est ce pas ? 🙂 ) et on voit sa tentative de monter une pièce de théâtre d’un auteur qu’il appréciait dans sa jeunesse à Broadway. On voit le classique schéma de l’acteur qui a tout consacré à sa carrière et à sa gloire mais a négligé sa vie de famille , divorcé, avec une fille qui a fait une cure de désintox, bref, pas vraiment glorieux. Mais il garde avec lui l’esprit de Birdman qui semble l’obséder et lui incite à faire vivre son ancienne gloire… un vrai dilemme car tout le monde le déclare paumé, perdu , un loser en somme…

Bref pas toujours le plus gai des films, intéressants, mais de la à décrocher l’oscar du meilleur film? pour moi non. Je trouve néanmoins le choix de Mickael Keaton intéressant du à son passé d’acteur ayant incarné une icône du monde des comics et super héros qu’est Batman ( les films faits par Tim Burton), en cela il colle un peu à l’image du personnage? Par contre le coté critique sur le film de super héros, le coté très cynique  me gave un peu . Un film qui mérite d’être vu mais le meilleur film du moment ? pas vraiment pour moi .

(EN) My review of the movie :

This is not a super hero movie, the director clearly said in previous interviews that he didn’t like super heroes movies , so don’t expect « Birdman » to be one  ! The story is about an actor who was well known for his past as an actor playing a famous super hero on movies, but is only known for that. He decided to  direct and play on Broadway, but as you can expect it , lotof people see him as a « loser » a B rated actor, just good enough to play super hero movies ( as if it was that much lame and you know for sure every famous actor do Truffaut or Godard’s kind of Movies isn’t it ?). The other aspect approached is of course the drama life of this actor, because as he spent most of his life working for his career and neglecting his personal life, divorcing his wife he still loves , , having his daughter who went through rehab, well a true « loser » somehow…

I can’t say it’s the funniest movie to see at the moment, it is interesting to see it for the point of view of what an actor life can be, and even more by the selection of Mickael Keaton, because of his past as playing the famous super hero Batman ( in the Tim Burton movies) he kind of fits the actor you see on this movie. But this aspect of seeing the super hero movies as « lame » bores me and having this cynical attitude isn’t what makes it the best movie of the moment for me.

Final note : 6/10