20170212 – News / Sextoys geek : Batman, le Seigneur des Anneaux, Star Wars – Madmoizelle.com

Des sextoys inspirés des œuvres phares de la cultures geek. Parce que c’est chouette de se masturber, et que c’est aussi cool de s’amuser.  ¯_(ツ)_/¯

Internet est un monde merveilleux. Seulement parfois, les merveilles se révèlent être surprenantes.

Ici, j’ai presque envie de me dire qu’elles me trouent le cul.

Geeky Sex Toys est une marque de jouets pour adultes basée en Australie. Comme son nom l’indique, elle propose des sextoys pour les geeks, parce que tant qu’à se toucher, autant que ce soit rigolo.

« Notre but est de changer les opinions sur les jouets pour adultes en les ré-imaginant d’une manière fun et nerdy. (…)

Nous pensons que les sextoys ne devraient pas être uniquement un outil pour vous faire jouir. Ils doivent être amusants, divertissants et visuellement plaisants (et puis physiquement plaisants aussi !). »

Le mec d’Into The Wild a dit que le bonheur n’est réel que partagé. Alors moi, telle une Padmé Amidala du sexe, je partage.

Le godemiché Alien

Après tout, pourquoi se toucher avec les mains quand on peut se palucher avec quelque chose de dégueulasse ?

Le sextoy licorne

Si vous aussi vous en avez ras-le-cul des licornes, sachez que cette expression peut devenir du premier degré.

Le plug anal C-3PO

Je vais me contenter de citer ma cheffe Mymy :

« Tu imagines.

Un mec enlève son slip.

Tu vois ça.

Qui sort de son cul.

Adieu. »

Coucou toi 🙂

Le godemiché Superman

IL A MÊME UNE CAPE ! POUR TE FAIRE VOLER AU SEPTIÈME CIEL ! ILS DISENT QU’IL ARRIVE DE LA PLANÈTE CLIT-TON ! DES BARRES !

Le plug Batman

Marche également comme écarte-fesses pour bronzer AUSSI de la raie du cul.

Le godemiché sabre laser (qui brille dans le noir)

Parce qu’il fait bien noir dans les cavités de nos corps.

Le godemiché épée

Pour des orgasmes tranchants.

Source : Sextoys geek : Batman, le Seigneur des Anneaux, Star Wars

 

Avis Pimpf : Vraiment il en faut pour tous les goûts, la vraiment je suis sans voix…

Publicités

20161121 -Tatouages de geek et nerds

Diaporama : Voici des tatouages de geek et nerds. Il y a des logos de marque high tech, des lignes de code et des QRcode entre autre. Si vous êtes amateur de tatouages, on pourra vous proposer des sélections sur d’autres thématiques comme Star Wars ou le jeux vidéo. Lequel préférez-vous ? Lequel détestez-vous le plus ? N’hésitez pas à vous exprimer dans les commentaires !

Source : Tatouages de geek et nerds

20160525 – Journée internationale des geeks: mais c’est quoi un geek au juste? – Le blog de Nordnet

A l’occasion de la journée international des geeks, revenons sur ce terme pour mieux comprendre qui est le geek et quelles sont ses passions !

C’est la journée internationale des geeks ! Chouette, une journée pour tous les fans de jeux, de SF, de BD, d’informatique, de sciences, de mangas, d’astronomie… heu… une journée fourre-tout en fait ? Reprenons depuis le début : qu’est-ce qu’un geek exactement ?

Aujourd’hui, ce terme galvaudé est utilisé pour désigner les scientifiques aussi bien que les fans de BD. C’est bien simple, de l’astronome au joueur de Candy Crush, en passant par celui qui sait installer un logiciel sur son ordinateur, on colle l’étiquette « geek » sur tout le monde ! Soyons clairs, celui qui passe un peu de temps sur son smartphone ou sait utiliser Internet n’en est pas pour autant un geek.

Un geek, c’est quoi exactement ?

Un geek est une personne passionnée par des domaines précis, liés aux sciences, à la technologie et  à l’informatique. Mais le terme a peu à peu dévié pour désigner également les spécialistes de la BD, du cinéma et du jeu vidéo.

Pour faire simple, le geek est un passionné de domaines précis tels que la science-fiction, le fantastique, l’informatique, les jeux de rôles…

Autrefois péjoratif, car il désignait des personnes jugées trop cérébrales, aujourd’hui le geek est devenu tendance ! Depuis que les fans de science-fiction ou de jeux vidéo sont aussi considérés comme tel, il est plus facile d’être un geek ! Mais c’est aussi un avant-gardiste, un early adopter curieux de découvrir les nouveautés dans son domaine de prédilection.

À l’origine, le geek était un passionné d’informatique. Petit à petit, avec le développement des technologies et des gadgets (smartphone, montre connectée, domotique, applications…), tout le monde peut s’autoproclamer geek, sans être passionné ni scientifique et le terme perd alors tout son sens car il en vient à désigner la quasi-totalité de la population en devenant une norme. Puis le geek a aussi eu plusieurs passions, dont la science-fiction ou le fantastique. La culture du jeu vidéo s’étant aussi généralisée, le geek est sorti de l’ombre et a commencé à devenir de plus en plus populaire…

Si aujourd’hui, le geek n’est plus ringard et est même particulièrement tendance, c’est aussi grâce à la démocratisation de ses domaines de prédilection : les nouvelles technologies, les sciences, l’informatique, les œuvres fantastiques, les comics… Une véritable geek attitude, alimentée par la nostalgie du grand public pour les œuvres de leur jeunesse (jeux, comics, etc) a même émergée il y a peu. Fini l’époque où le terme « geek » était insultant et réservé aux jeunes hommes introvertis férus d’informatique ! Bien loin de ce cliché, le geek aujourd’hui est partout, homme, femme, de tout âge…

Pour exemple, le succès de la série « The Big Bang Theory », caricaturant mais loin de dévaloriser les geeks, est une preuve de l’engouement populaire pour le sujet.

Confusions

Il faut distinguer le geek du nolife, du nerd, du gamer, de l’otaku, ou encore du technophile.

Si les termes ne sont pas incompatibles, ils ne sont pas synonymes pour autant. Pour faire simple :

  • Le nolife est tellement passionné (souvent de jeux vidéo) qu’il en est dépendant et cela peut même devenir socialement handicapant. Il fait passer sa passion avant tout le reste.
  • Le gamer est un joueur de jeux vidéo occasionnel, passionné ou professionnel.
  • Le nerd est un passionné de sciences et connaissances en tous genres, de façon poussée. Le terme est plus péjoratif depuis les années 90, notamment à cause du cliché entretenu par les médias.
  • L’otaku est un fan de culture japonaise (mangas, jeux vidéo…). Le terme désigne généralement des personnes pratiquant leur loisir en intérieur (« otaku » signifie « votre demeure » en japonais), mais au Japon il a pris une connotation négative pour désigner une personne repliée sur elle-même, ne vivant que pour une passion.
  • Le technophile est simplement celui qui apprécie les smartphones, les ordinateurs, internet… les nouvelles technologies, en bref.

Le rôle de l’informatique

À noter que la plupart des geeks ont souvent un niveau de connaissances en informatique plus élevé que la moyenne. Sans nécessairement savoir coder, ils savent utiliser les outils informatiques, s’intéressent à leurs fonctionnements, et s’en servent notamment pour communiquer sur des forums de discussions. On a longtemps réduit le geek à un accro d’informatique, mais c’est une vision très incomplète du personnage.

La journée internationale des Geeks

Depuis sa création en 2006 en Espagne sous le nom « Dia del Orgullo Friki », cette journée se veut essentiellement humoristique et n’a pas de but particulier. Le choix de la date du 25 mai n’a cependant pas été fait au hasard puisqu’il coïncide avec la date de la première projection de Star Wars en 1977, mais également avec la journée mondiale la serviette, tout aussi peu sérieuse et liée à l’univers geek. Celle-ci est effectivement un hommage à l’œuvre culte de Douglas Adams : « H2G2 la guide du voyageur galactique », un bijou de l’humour anglais et de la science-fiction.

Source : Journée internationale des geeks: mais c’est quoi un geek au juste? – Le blog de Nordnet

 

Avis Pimpf : Très bon résumé de ce terme et de ses variantes .

Pour ma part  complètement Geek bien avant l’heure  de ce phénomène de « mode »  d’aujourd’hui ; depuis les années 70 et 80 comme pas certains  des gens de ma génération, un peu no-life parfois,  gamer aussi depuis les années  80,  un peu nerd  et  complètement technophile    mais pas du tout otaku par contre.

20160225 – Le geek : un atout pour le business d’une entreprise ? | Webmarketing & co’m

Le propos de cet article est d’évaluer l’importance que peut avoir un geek dans le milieu professionnel. Je mettrai de côté tout ce qui peut faire référence aux loisirs pour me concentrer sur les…

Le propos de cet article est d’évaluer l’importance que peut avoir un geek dans le milieu professionnel. Je mettrai de côté tout ce qui peut faire référence aux loisirs pour me concentrer sur les qualités intrinsèques du geek, car je pars du principe que ce dernier est bien plus qu’une personne accro à son ordinateur, qu’il s’agit d’une personnalité à part entière qui, en milieu professionnel, peut faire énormément de bien au business d’une entreprise…

Je vais donc replacer les choses dans leur contexte en rappelant la (vraie) définition du Geek. Je vais, à plusieurs reprises, vous faire des retours d’expérience, ayant eu moi-même l’opportunité et la chance de travailler au côté de « geeks ». Ce vécu me permet aujourd’hui de témoigner sur leur efficacité au travail et sur leurs capacités à faire usage de leurs qualités pour faire avancer confortablement une entreprise.

D’ailleurs, plusieurs études ont montré que les entreprises désiraient de plus en plus embaucher du personnel ayant des traits de caractère proches de celui du geek. Intéressant… Par contre, il ne suffit pas de crier à tout va que vous êtes geek pour optimiser vos chances d’être embauché ! L’objectif est relativement simple : le geek doit pouvoir être en mesure de transformer les facettes de sa personnalité en compétences, et non en simples paroles !

Après avoir lu cet article, certains d’entre vous vont commencer à croire que je suis Geek. Peut-être aurez-vous raison de le penser (ou pas ?) ou peut-être allez-vous tout simplement vous faire votre propre opinion en lisant ce topic, sans doute…

Je tiens à vous rassurer à plusieurs niveaux. Je ne vais pas écrire cet article en langage binaire parce que je pars du principe que cela risque de compromettre son référencement dans l’index des moteurs de recherche (même si je trouve le concept plutôt original, à voir avec Sylvain s’il est d’accord lol !). Je vais également éviter la sur-utilisation du vocabulaire de Geek au risque que certains perdent le fil de mon raisonnement. Je vais de même éviter de passer par 4 chemins pour expliquer une idée et privilégier les raccourcis. En fait, peut-être que ces écarts arriveront dans cet article, mais sachez que ce ne sera pas volontaire 😉

Mettons-nous d’accord sur la définition du Geek

Je vais commencer par noyer un stéréotype qui consiste à croire qu’un geek est une personne qui ne vit que par l’informatique et les jeux vidéo. Ces personnes-là se trompent… Un geek, c’est quelqu’un qui voue une passion surdimensionnée pour une ou plusieurs activités, la plupart du temps en rapport avec le virtual life (technologie). Ce peut aussi bien être le cinéma, la musique, la science, l’informatique ou encore les jeux vidéo. Il peut également cumuler plusieurs passions. Du fait que le niveau de passion est élevé (sans cela, on n’est pas vraiment un geek), il arrive très souvent qu’il soit éloigné du monde réel (physiquement parlant), ce qui ne veut pas dire qu’il n’est pas sociable, loin de là… Au pire, on appelle ça des NERDS.

Certaines personnes s’autoproclament geeks sous prétexte qu’elles manipulent couramment des objets connectés ou qu’elles savent créer une calculatrice en C++. C’est faux. C’est d’ailleurs devenu une mode sur Internet que de se considérer comme tel… Et autant dire que cette mode a fortement entaché l’histoire et la personnalité des geeks.

Je tiens également à préciser que ce n’est pas parce que vous ou un de vos salariés passe son temps sur son ordinateur que c’est un geek. Un écrivain qui utilise l’ordinateur comme « outil » d’écriture risque de passer de nombreuses heures à rédiger son histoire. Il n’est pas pour autant geek. Ce mouvement a d’ailleurs donné naissance à un nouveau verbe : Geeker. Si quelqu’un me voit en train de lire un article sur mon smartphone, il va dire que je geeke, il va donc se tromper…

Je ne vais pas vous refaire l’historique et les origines de ce terme, mais à quand bien même, si cela vous intéresse, Wikipédia est votre ami.

– See more at: http://www.webmarketing-com.com/2016/02/23/45608-geek-atout-business-dune-entreprise#sthash.aO1qcKaD.dpuf

Source : Le geek : un atout pour le business d’une entreprise ? | Webmarketing & co’m

20141214 – Pimpf : un peu geek sur les bords ? Oui :) / Pimpf : Yes I’m a Geek and I know it :)

EN : Yes I’m a geek and a geek collector also that doesn’t help but it’s something I collect since i’m a kid and now I can enjoy it 😉

FR : Oui je suis un méga geek et un collectionneur qui plus est, je collectionne cela depuis que je suis petit pour certains et c’est mon petit plaisir perso.

PT : Sim sou um geek e para mais tambem faço coleção de figurinas, estatuas e mais em relação aos quadrinhos filmes e mais mas desde que sou miudo.

Ce diaporama nécessite JavaScript.