20151217 – 30 DAYS Movie Challenge : Votre film dramatique préféré.

30-days-movie-challenge

17ème jour de participation au Challenge / TAG 30 DAYS MOVIE CHALLENGE ( détail  du challenge  en cliquant sur le lien)

Le thème du jour : Jour 17 – Votre film dramatique préféré.

C’est un genre très prolifique pour lesquels le choix de quelques  films et même d’un seul semble presque impossible, voici quelques un sélectionnés pour certains d’entre eux parmi mes réalisateurs favoris :

Gran Torino

gran-torino-eastwood-ecran-total

Clint Eastwood en vieux grincheux  immage typique du vieux raciste qui vit dans son coin et ne veut pas  voir sa vie bouleversée par une famille coréenne proche de chez lui… bref un bon moment de Sieur Clint.

Million Dollar Baby

million-dollar-baby-2004-35-g

Autre Grand film de Clint Eastwood, de ce vieux briscard qui prend sous son aile cette jeune femme pétillante et dynamique qui veut faire carrière dans la boxe , difficile de ne pas être touché par ce film

Vol au dessus d’un nid de coucou

vol-au-dessus-d-un-nid-de-coucou

Ah Jack Nicholson incroyable dans ce rôle du gars qui veut se faire passer pour fou et qui va se faire  prendre à son propre piège par une infirmière en chef plutôt sadique.

La vie est belle

affiche-lavieestbelle_m

Ah ce superbe film de Roberto Benignini qui malgré l’occupation allemande fait tout pour faire vivre « la belle vie » à son fils malgré les circonstances dans les camps, film terrible et touchant à la fois

Les Temps Modernes

216

Charlot fait partie de mes personnages préférés, sa place est légitime encore plus par ce film qui est symptomatique de notre vie d’aujourd’hui, notre vie est chamboulé par l’automatisation de notre vie  et de nos jours ce n’est pas fini, de voir ce petit homme subir les affres de la vie d’usine est un moment marquant.

La nuit du chasseur

04-d2f13

Ah Robert Mitchum dans le rôle du pasteur sadique avec son fameux Love & Hate tatoué sur les mains un grand moment de cinéma

Sueurs Froides / Vertigo

xl_3335-affiche-film-hitchcock-sueurs-froides

Un hitchcock je devais citer ! celui ci aved James Stewart & Kim Novak, un super moment de cinéma

Elephant Man

elephant-man

John Hurt dans le rôle de  Joseph Merrick le tout filmé par David Lynch un très grand film émouvant et poignant

Lord of War

59656

Ce film avec Nicolas Cage est encore plus d’actualités, un homme qui fait sa richesse et son business de revendre des armes à tout va , quelque soit le pays acheteur est terrible, business is business et toutes les conséquences qui vont avec.

La suite au prochain épisode…

Pimpf
May the force be with you…
Enjoy…

 

 

Publicités

20151217 – « Star Wars » : même les Guignols s’y mettent ! – Le Point

VIDÉO. Trois jours après leur lancement, les Guignols passent du côté obscur et, par la même occasion, taillent un joli costard à Volkswagen.

Afin de faire taire les critiques et de faire monter un peu plus l’audience, Canal+ s’habille à la mode Guerre des étoiles et introduit dans le troisième épisode de la nouvelle saison desGuignols un passage spécial dédicace à – feu – Dark Vador…

http://dai.ly/x3i8cgn

Source : « Star Wars » : même les Guignols s’y mettent ! – Le Point

20151217 – «Star Wars – Le Réveil de la Force»: «J’avais du mal à me regarder en Kylo Ren dans un miroir», confie Adam Driver, le nouveau méchant de la saga

Adam Driver est à la fois très grand et très timide. Quand on le rencontre en tête-à-tête au Convention Center de Los Angeles, il est difficile d’imaginer que du haut de son mètre 91, ce gentil géant va terroriser les héros de Star Wars – Le Réveil de la Force sous la défroque du sombre Kylo Ren. Cet abonné au cinéma indépendant, découvert dans la série Girls puis vu récemment dans While We’re young etFrances Ha de Noah Baumbach et Hungry Heart de Saverio Constanzo, tient un rôle prépondérant dans ce septième volet de la saga. C’est avec beaucoup de douceur que ce trentenaire au charme délicat s’est confié à 20 Minutes

Quel souvenir gardez-vous de votre première rencontre avec le réalisateur J.J. Abrams ?

Je suis allé le voir à Los Angeles il y a trois ans et tout de suite, il m’a dit qu’il tenait à ce que les émotions soient reines dans le film et qu’il ne voulait pas sacrifier les personnages au grand spectacle. Il m’a fallu quelques semaines, une autre discussion avec J.J., et une rencontre avec la productrice Kahtleen Kennedy avant d’accepter le rôle.

Vous n’avez pas été immédiatement emballé à l’idée de participer à la sagaStar Wars ?

Je prends mon travail très au sérieux et cela me semblait une telle responsabilité de créer un personnage aussi fort dans un projet si impressionnant qu’il m’a fallu le temps de la réflexion. J’ai fini par comprendre que si cela me faisait si peur, c’était sans doute une bonne raison de me lancer dans l’aventure.

C’est le même processus qui vous a fait vous engager dans les Marines en 2001 ?

Ce n’était pas tout à fait la même chose. Les attentats du 11 septembre m’avaient traumatisé ce qui m’a pousser à entrer dans l’armée. M’engager sur Star Wars ne mettait pas ma vie en danger, mais il est vrai que j’aime bien sortir de ma zone de confort pour essayer d’avancer. C’est en se lançant des défis qu’on grandit.

En quoi ce rôle est-il aussi exceptionnel ?

Il est diffcile de décrire ce qu’on ressent la première fois qu’on se retrouve en costume avec son sable laser à la main ! Kylo Ren est beaucoup plus que cela. C’est un personnage complexe qui brasse des émotions très fortes. Il est aussi complexe dans sa psychologie que les hommes que j’ai pu incarner dans des films indépendants.

Le costume de Kylo Ren vous a-il aidé à créer ce grand méchant ?

J’entretenais une relation amour-haine avec le costume comme avec le sabre laser qui est, en fait, très fragile ! Tout cela était fort inconfortable, mais cela tombait bien car Kylo Ren est plutôt mal dans sa peau. J’ai mieux compris Kylo quand je me suis vu en costume dans le miroir : au début, j’avais du mal à me regarder.

Quel type de réalisateur est J.J. Abrams ?

Il reste d’un calme olympien comme ces jongleurs qui ne laissent jamais tomber une balle. Il est capable de vous parler des subtilités de votre rôle tout en répondant à dix coups de fil et en dirigeant une scène. Sa capacité à compartimenter ses idées m’a épaté tout comme ses nerfs d’acier face à ce tournage pharaonique.

Que va changer Star Wars dans votre vie ?

Je préfère ne pas me projeter dans l’avenir… Il y a des moments où cela m’effraie et d’autres où je tremble d’excitation. Pour l’instant, je ne me vois pas courir les conventions pour donner des autographes. Mais cela changera peut-être, tous les fans que j’ai déjà rencontrés étaient vraiment sympas et animés d’un esprit bon enfant.

Source : «Star Wars – Le Réveil de la Force»: «J’avais du mal à me regarder en Kylo Ren dans un miroir», confie Adam Driver, le nouveau méchant de la saga

20151217 – News :«Star Wars – Le Réveil de la Force»: Qui sont les nouveaux héros de la saga?

John Boyega et Chris Isaac dans Star Wars – Le Réveil de la Force – Lucasfilm/Disney

Si Daisy Ridley est la nouvelle héroïne de la saga Star Wars, d’autres jeunes acteurs apparaissent aussi dans Le réveil de la Force. John Boyega et Chris Isaac sont les deux beaux gosses complices qui vont faire craquer les fans, le premier en soldat qui se découvre courageux, le second en pilote intrépide. 20 Minutes les a rencontrés à la conférence de presse donnée le 6 décembre à Los Angeles.

John Boyega, l’inconnu qui ne le restera pas

J.J. Abrams a eu du nez. Non content de révéler la belle Daisy Ridley côté filles, le réalisateur donne un rôle prépondérant à John Boyega, acteur britannique entrevu dans Attack the Block (Joe Cornish, 2011). « J’ai eu la chance de porter un costume de stormtrooper et une veste de rebelle. Je manie un sabre laser et un blaster. Et je joue face à Han Solo et Chewbacca : je crois que J.J. a écrit ce rôle en s’inspirant de mes rêves les plus fous ! », confie-t-il.

Oscar Isaac, ce héros au sourire si doux

Oscar Isaac, vu récemment dans le rôle-titre de Inside Llewyn Davis des frères Coen (2013) et dans A Most Violent Year de J.C. Chandor (2014) apporte un authentique souffle épique à un personnage qui n’est pas sans évoquer un jeune Han Solo. « Ma relation principale était avec le robot BB-8. Ma seule histoire d’amour dans le film est avec ces deux adorables petites boules », plaisante-t-il. On s’autorise à penser que la délicieuse machine sera suivie par bien des fans dans sa passion pour l’acteur…

Source : «Star Wars – Le Réveil de la Force»: Qui sont les nouveaux héros de la saga?

20151217 – « Star Wars 7 » : comment Disney a réécrit l’histoire de la galaxie après la défaite de l’empire


En marge de la sortie du septième épisode de la saga, livres, jeux vidéo et bandes dessinées redessinent la suite du Retour du Jedi.

N.B. : Cet article ne révèle pas l’intrigue du film, mais contient des éléments de contexte sur les évènements se déroulant après le Retour du jedi.

« Quand vous êtes jeune et que vous regardez Le retour du Jedi, vous voyez la fin heureuse, et vous vous dites “Hé, c’est terminé !”, suggère Greg Rucka. Mais en grandissant, en y repensant, vous réalisez que non, vraiment pas. Ce n’est pas fini du tout. » Cet éminent scénariste de comics en sait quelque chose : il a signé l’histoire de Star Wars : Les Ruines de l’Empire, une bande dessinée publiée le 2 décembre chez Panini Comics, et qui raconte la suite immédiate de la première trilogie après la bataille d’Endor. Non pas telle que George Lucas l’avait imaginé, mais à la sauce Walt Disney.

Une mise au congélateur de l’ancien Univers Etendu

Au début de 2014, Disney et LucasArts Studios annonçaient en effet la révocation de l’univers étendu : toutes les œuvres déjà existantes et concernant la période couverte par la troisième trilogie, qu’il s’agisse de livres, de jeux de plateau, de bandes dessinées ou encore de jeux vidéo, étaient désormais considérées comme de simples « Légendes » – du nom de la gamme dédiée à leur réédition. Un chantier de pas moins de 20 livres est annoncé, dont la publication française a débuté il y a quelques semaines seulement.

« Le nouvel univers étendu annule, ou plutôt met au congélateur des éléments, et fait disparaître notamment tout ce qui se passait juste après Le retour du Jedi », observe Thibaut Claudel, journaliste pour le site SyFantasy.com. Ce grand nettoyage annule notamment les trilogies de l’écrivain Thimothy Zahn, dont une racontait comment Han et Leia devaient donner naissance à une nouvelle lignée de Skywalkers. « Cette trilogie, La croisade noire du Jedi fou, est pourtant considérée comme canonique par de nombreux fans », soupire M. Claudel. Les nouveaux romans et comics ne décrivent pas ce qui se passera dans Le retour de la Force, mais plantent le décor de la nouvelle trilogie dont le premier épisode sort en salles ce mercredi.
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/pixels/article/2015/12/16/comment-disney-a-reecrit-l-histoire-de-la-galaxie-apres-la-defaite-de-l-empire_4832933_4408996.html#lYJdQf2LQDZ924V0.99

Source : « Star Wars 7 » : comment Disney a réécrit l’histoire de la galaxie après la défaite de l’empire

20151217 – News / Star Wars  : (5) L’avis de «Libération» sur le nouveau «Star Wars» : un épisode «marqué par cette ambition claire de cocher toutes les cases» – Libération

Tout savoir sur les dernières actualités politiques, monde, société, sports, écologie avec le journal en ligne Libération.

L’avis de «Libération» sur le nouveau «Star Wars» : un épisode «marqué par cette ambition claire de cocher toutes les cases»

«L’épisode VII est ainsi marqué par cette ambition claire de cocher toutes les cases, de valider tout ce que le public attend en termes de blockbuster (action, amour, camaraderie, transmission), de légitimité Star Wars (personnages, anecdotes, us et coutumes bizarres et clins d’œil ironiques), et de l’entraîner encore plus loin, avec de nouveaux personnages, de nouveaux espaces. En somme, de prouver pour de bon la légitimité totale de l’histoire.»

voici la critique de Star Wars : Le Réveil de la Force par notre équipe.

Source : (5) L’avis de «Libération» sur le nouveau «Star Wars» : un épisode «marqué par cette ambition claire de cocher toutes les cases» – Libération

20151217 – Star Wars 7: notre guide de survie pour éviter les spoilers – L’Express

Sur Facebook, recourir à une extension

Sur Twitter, filtrer les mots-clefs

Sur Chrome, bloquer la Force

Sur Firefox, les mots-clefs, toujours les mots-clefs

Ne pas oublier les commentaires

Source : Star Wars 7: notre guide de survie pour éviter les spoilers – L’Express