20151215 – Star Wars: Mark Hamill, le (re)retour du jedi – L’Express

Si le personnage de Luke Skywalker a été, pendant des années, bien lourd à porter pour Mark Hamill, l’acteur a fini par trouver sa voie… en donnant de la voix. Avant de revenir aujourd’hui dans la boucle, et parachever ainsi une drôle d’histoire. La sienne.

Luke Skywalker, mutilé, regarde celui qui vient de le terrasser, son ennemi intime, qui va lui délivrer la réplique la plus célèbre du cinéma moderne. « Je suis ton père ». Et le jeune Jedi, hagard et désemparé, de se jeter dans le vide. On l’a souvent oublié, derrière les robots et les effets spéciaux, mais Mark Hamill est un grand acteur. Qui a su donner de l’épaisseur à un personnage qui en manquait quand même un peu. Mais à l’instar de Carrie Fisher, Mark Hamill n’aura jamais vraiment tiré partie de son énorme célébrité dans le rôle pivot de latrilogie originelle. Après une longue traversée du désert (malgré une apparition remarquée dans The Big Red One, de Samuel Fuller, en 1980, ou très récemment, transfiguré, dans Kingsman), il va finir par laisser la défroque de Luke derrière lui et trouver d’autres voies.

Il se dirige vers le théâtre, jouant notamment dans la pièce qui inspirera Amadeus. Et finalement trouve une seconde jeunesse dans le doublage de dessins animés. Il est aujourd’hui une voix très recherchée, qui donne notamment son timbre au Joker, dans la version cartoon de Batman. Mark Hamill est aussi l’un des héros deStar Warsqui a contribuera le plus à faire perdurer le mythe, puisqu’il gardera un contact constant avec les fans de la saga. À sa façon. Il a ainsi pris l’habitude de signer des autographes décalés et hilarants : « Je n’en pouvais plus d’écrire Que la Force soit avec toi. Alors j’ai commencé à écrire des blagues. Comme cette photo de moi etVader, où on peut lire : Ce Vader est un looser. J’espère qu’il n’a pas de gosses!? »

Les fans « ne m’auraient pas pardonné de ne pas rempiler »

Lors de la Star Wars Celebration, en avril dernier, en Californie, il a ainsi retrouvé 7000 fans en délire. Une occasion privilégiée d’égrener ses souvenirs. Comme celui, savoureux, où George Lucas, en 2013, l’invite à déjeuner. Et sa femme de lui rétorquer, sur le ton de l’humour : « Eh bien, il va peut-être t’annoncer qu’il reprend Star Wars, et que tu dois rempiler! » Ce qui semblait, à l’époque, la dernière des choses envisageables, pour l’acteur. Lucas lui dira pourtant, entre la poire et le fromage, d’une voix monocorde : « Bon, je vais vendre Lucasfilm, Kathleen Kennedy reprend les rênes, et une nouvelle trilogie va être tournée. » Mark Hamill voit, en trente secondes, sa vie basculer à nouveau.

S’il n’était pas du tout certain de vouloir retrouver Skywalker pourl’Épisode VII, il dit avoir accepté pour les admirateurs de la saga « qui ne m’auraient jamais pardonné de ne pas rempiler. Ma vie serait devenu un enfer, avec des hordes de fans armés de sabres-laser attendant devant chez moi ! » Le choix de J.J. Abrams à la réalisation a également aidé à la convaincre. « Avec J.J., c’est aussi un fan de la saga qui entre dans la famille. Il a compris qu’il fallait revenir aux sources, tourner en décors naturels, préférer les effets spéciaux mécaniques. » Pour la bande-annonce du Réveil de la Force, Mark Hamill a même réenregistré une de ses répliques mythiques duRetour du Jedi. Une sorte d’échauffement, pour retrouver la voix qui fut la sienne. Exercice réussi.

Source : Star Wars: Mark Hamill, le (re)retour du jedi – L’Express

 

20151215 – 30 DAYS Movie Challenge : Un film que vous aimiez avant et que vous détestez à présent.

30-days-movie-challenge

15ème jour de participation au Challenge / TAG 30 DAYS MOVIE CHALLENGE ( détail  du challenge  en cliquant sur le lien)

Le thème du jour : Un film que vous aimiez avant et que vous détestez à présent.

Je ne déteste aucun des films que j’ai pu voir, par contre  il y en a dans la catégorie Heroic  Fantasy que j’avais adoré étant gamin et en l’ayant revu je me suis demandé ce qui avait pu m’impressionner autant dans ce film.
Le voici :

KRULL

tumblr_nxy7pep09x1rny2x6o1_1280

Le casting était pas mal : Ken Marshall en héros principal dans le rôle de Colwyn et de son arme étoile si spéciale, Lysette Anthony  dans le rôle de Lyssa qui au delà d’être une jolie demoiselle, n’aura qu’une carrière en demi teinte ( à noter pour les fans de Depeche Mode , le nom ne vous est pas inconnu la jolie blonde dans le clip I Feel You de Depeche Mode avec Dave Gahan c’est elle ! ) . L’histoire classique tout est prévu pour que les deux tourtereaux file le bonheur jusqu’à ce que un gros vilain appelé « La bête  » enlève la belle princesse dans son château lugubre…

Et la toute une flopée d’aventuriers (dont fait partie Liam Neeson) dont un mystérieux cyclope vont aller sauver la donzelle et le royaume par la même occasion. Ken Marshall je le connaissais à l’époque dans les années 80 car il avait incarné Marco Polo pour la série du même nom et j’avais bien aimé cette série TV.
Sur la papier cela aurait pu être beau mais avec le recul cela fait un peu un film fait avec des faibles moyens, très « sommaires » , de la série B limite série Z… donc non je ne déteste pas ce film mais je le trouve vraiment  pas terrible voir ridicule aujourd’hui, je vous laisse juger de la bande annonce :

La suite au prochain épisode…

May the force be with you…
Enjoy…

Pimpf

20151215 – Arts –Super Shadows – Quand les super-héros sortent de l’imagination des enfants | Ufunk.net

Super Shadows est un projet de l’artiste et illustrateur Jason Ratliff, qui met en scène les super-héros sortant de l’imagination des enfants, représentés comme des ombres colorées. …

Source : Super Shadows – Quand les super-héros sortent de l’imagination des enfants | Ufunk.net

Le reste des images et de détails sur l’article à lire sur le site de Ufunk.net en lien ci dessus en début d’article
Other pictures and some more details about this are on the « Ufunk.net » website in the link at the beginning of this article