20161129 – Le zéro pointé des Français, la bonne note des pays asiatiques… Ce qu’il faut savoir sur le niveau des élèves en sciences

L’enquête TIMSS publiée mardi établit un classement des niveaux des élèves en mathématiques et en sciences. Les jeunes Français sont à la traîne.

Source : Le zéro pointé des Français, la bonne note des pays asiatiques… Ce qu’il faut savoir sur le niveau des élèves en sciences

20160926 – News / École primaire : redoublement refusé pour un enfant de 7 ans

Depuis l’an dernier, les écoliers du primaire ne peuvent plus redoubler, mais que faire quand un enfant de sept ans a du mal à lire et écrire ? En Picardie, une mère demande que son fils reste en CP.

Angy, sept ans, tente de déchiffrer les mots du texte. A son entrée en CE1, il ne maîtrise toujours pas la lecture et l’écriture. Son cas n’est pas isolé. Un enfant sur dix en moyenne ne sait pas lire à la sortie du CP. Sa mère inquiète aurait voulu qu’il redouble mais elle se heurte au refus de l’Éducation nationale. Depuis la rentrée 2015, le redoublement est interdit sauf cas exceptionnel. A la sortie de l’école, certains parents ne comprennent pas cette mesure.

Le maître doit s’adapter

Selon le ministère de l’Éducation nationale, le redoublement est inefficace dans le parcours scolaire de l’élève. Charge donc au maître d’adapter la pédagogie avec les moyens qui lui sont alloués. Quant aux parents, ils devront multiplier les efforts pour persuader les enfants pour rattraper leur retard au plus vite.

Source : École primaire : redoublement refusé pour un enfant de 7 ans

20160921 – News : Najat Vallaud-Belkacem veut rendre la scolarité obligatoire jusque 18 ans

Le gouvernement va proposer d’étendre la scolarité obligatoire, qui court actuellement de 6 à 16 ans, de 3 à 18 ans.

Najat Vallaud-Belkacem l’a annoncé le week-end dernier. Alors qu’elle intervenait, samedi, à l’Université PS de l’engagement, qui se tenait à Lomme, près de Lille, la ministre de l’Education nationale a annoncé par un tweet l’une des mesures phares du programme du PS en matière d’éducation en vue de la prochaine présidentielle.

« Pour aller plus loin sur l’Education, je proposerai d’étendre la scolarité obligatoire de 3 à 18 ans », a ainsi écrit Najat Vallaud-Belkacem, sur Twitter.

Autrement dit, avec cette mesure, la scolarité obligatoire, qui court actuellement de 6 à 16 ans, commencerait trois ans plus tôt et se terminerait deux ans plus tard.

Lutter contre le décrochage

Objectif: lutter contre le décrochage scolaire, alors que 110.000 jeunes sortent chaque année du système scolaire avant d’avoir obtenu une qualification. Si la mesure s’avérerait plutôt facile à mettre en place pour l’avancement de l’âge de la scolarité, la plupart des enfants étant déjà scolarisés à 3 ans, elle serait plus compliquée à installer entre 16 et 18 ans.

En effet, comme le souligne le site spécialisé sur les questions d’éducationCafé pédagogique, les jeunes scolarisés à l’âge de 18 ans ne sont plus que 77%, et 92% à 17 ans. Allonger de deux ans la durée de la scolarité obligatoire nécessiterait ainsi d’accueillir 180.000 jeunes de plus, dont la majorité (entte 110.000 et 140.000) a décroché de l’école sans obtenir de diplôme.

Comme le soulignent Les Echos, la scolarité obligatoire jusqu’à 18 ans est une des revendications principales du SNES, le principal syndicat de l’enseignement secondaire. Son application permettrait ainsi l’apaisement de ses relations avec le ministère de l’Education nationale, mises à mal depuis la réforme du collège.

Source : Najat Vallaud-Belkacem veut rendre la scolarité obligatoire jusque 18 ans

 

Avis Pimpf : Déjà  il me semble que c’était l’éducation et pas la scolarité qui était obligatoire ? ensuite je ne comprends pas en quoi cette mesure va inciter les élèves à faire plus d’études, quid de valoriser plus les filières professionnelles et techniques qui n’ont rien à rougir des filières dites « classiques » ? vraiment il y a de gros loupés et ça ressemble fort à des mesures qu’ils ne sont pas sur de porter à bout dès que les élections seront passé ( comment ça on veut attirer des gens pour les élections?)

20160406 – News : Ces parents qui ont choisi de faire l’école à leurs enfants – France 3 Franche-Comté

L’école à la maison. Beaucoup d’enfants en rêvent. Certains le vivent vraiment. Exemple en Franche-Comté.

En France, contrairement à ce que l’on pense, l’école n’est pas obligatoire. C’est l’instruction qui est obligatoire.

Certains parents se transforment donc en maître d’école. Le ministère de l’éducation nationale ne donne pas de chiffres mais l’apprentissage libre et autogéré serait en constante augmentation. 30.000 enfants n’iraient pas à l’école de façon « classique ».

Marc et Christine Laboureyras ont choisi l’instruction en famille (IEF) pour leurs quatre enfants. Marc travaille a temps partiel pour s’occuper de sa petite école à la maison. Il est contrôlé une fois par an par un inspecteur de l’Education Nationale.

Certains parents se regroupent parfois pour des sorties sur le terrain.

Source : Ces parents qui ont choisi de faire l’école à leurs enfants – France 3 Franche-Comté

20150930 – News : École : 8 % des enfants souffrent de troubles de l’apprentissage – Le Point

L’Académie de médecine émet des recommandations pour aider les enfants dont la scolarité est perturbée par la dyslexie et autres problèmes similaires.

Source : École : 8 % des enfants souffrent de troubles de l’apprentissage – Le Point

 

autre article sur le même sujet chez Top santé :

La dyslexie n’est pas une fatalité

20150915 – News : Le numérique à l’école aide-t-il les élèves à progresser?

Source : Le numérique à l’école aide-t-il les élèves à progresser?

Pas vraiment étonnant selon moi , comme partout et surtout à l’école il ne faut pas lancer des outils numériques comme cela, il faut pouvoir aider à former l’ensemble des enseignants à ces outils, adapter les cours avec ce genre de nouvelles technologies, penser aussi à une autre manière plus  intéressante de suivre les cours en tant qu’acteur et pas en acteur passif , afin de mieux les impliquer et ne pas se laisser par le coté « jeu » du numérique , donner la possibilité à tous les enfants d’avoir accès à ces avancées technologiques du moins à l’école !… bref comme d’hab la mise en place de ces avancées dans le milieu de l’éducation se fait toujours  que des approches de surface (investissons sur l’avenir et sur les enfants, ce sont eux qui s’occuperont du monde après nous !)

20150623 – Personnel : Bilan de fin d’année scolaire 2014-2015

logo_education_nationale

Je viens aujourd’hui d’avoir le bilan scolaire de mon fils en Petite section.

Je suis (comment le dire de manière la plus formelle et polie) … déçu…

20150623-Education

Déçu de ce en quoi je croyais, j’ai eu pour ma part une formation complète dans l’éducation nationale publique, et j’y croyais dur comme fer, là au bout de cette première année pour mon fils en Petite section de maternelle avec mon épouse on est plutôt d’accord, on n’est pas satisfait du modèle qui est imposé.

20150623-Education-04
Sans crier au génie notre Petit P Jr qui du haut de ses 3 ans et demi a bien progressé selon nous à l’école et à titre individuel MAIS pour sa maîtresse ne participe pas assez au groupe et ne rentre pas dans l’image qu’ils se font de l’élève modèle et de sa participation au groupe en classe. ( trop individuel à leur goût)

20150623-Education-06
Heu je serais curieux de revoir mes remarques à l’école au même âge je n’ai jamais été un enfant à suivre « le groupe » plutôt individuel et autonome comme mon fils, mais mon impression est la suivante : Il ne rentre pas dans le « moule » auquel ils s’attendent et leurs remarques me semblent plutôt alarmantes.

Il y a certainement peut être des points à faire évoluer bien sûr, mais je trouve un peu trop d’exigences pour un tout petit.

20150623-Education-02
Soyons clairs je suis bien au courant des revendications du monde enseignant certains d’entre vous en font partie : peu de moyens, des changements ces dernières années qui ne facilitent pas le suivi des élèves, des programmes chargés et chamboulés, je comprends tout cela, mais je me place la en tant que parent, et le ressentiment que j’en tire c’est : si mon fils ne rentre pas dans le moule c’est quoi la solution ?

iufm-reforme-greve-prof
Le changer d’école, le formater ? Je n’en ai pas envie, lui donner les moyens d’évoluer et progresser oui ?
Envisager de le passer dans le privé ?

20150623-Education-05

Pourquoi pas… j’y songe de plus en plus et ça me chagrine car je croyais en l’institution publique mais la en bilan de cette année je suis déçu, je n’attendrais pas en tout cas qu’ils décident pour lui ou pour nous c’est clair (qui a dit têtu ? oui ! comme mon fils ! et moi non plus je ne suis jamais rentré dans le « moule » et pourtant je m’en suis sorti…)

20150623-Education-03

Ces opinions n’engage que moi, ce n’est pas une critique général mais bien mon ressentiment actuel et personnel , je n’en fais pas une vérité absolue pour tous mais c’est mon opinion actuelle et qui se confirme de plus en plus .