20160423 – Savez-vous combien Julie Gayet coûte à l’Élysée ?

Protéger la Première dame de France, ça a un coût. Et pas des moindres, comme le révèlent Aziz Zemmouri et Stépha­nie Marteau dans leur livre « L’Elysée Off ».

Stépha­nie Marteau et Aziz Zemmouri, journaliste au Point, sortent un livre choc, sur la face cachée de L’Élysée. Intitulé L’Élysée Off ( chez Fayard ), il aborde notamment le coût que représente Julie Gayet, la compagne de François Hollande. Alors que cette dernière affirmait à L’Express en 2015 qu’elle ne coûtait rien du tout, c’est une autre vérité que l’on découvre. En effet, l’actrice bénéficierait de la protection permanente de plusieurs agents de sécurité, qui ne travaillent certainement pas bénévolement.

« La compagne du président dispose d’une protection personnelle, composée de deux équipes tournantes de deux policiers et deux gendarmes« . Une protection qui, selon des chiffres de la Cour des comptes, est estimée entre  287 000 et 400 000 euros par an. « Dès qu’elle va en tournage, les personnels la suivent. Il faut payer les hôtels, les repas, organiser les rotations…« , explique à Metronews Jean-Pierre Diot, vice-président de la Fédération française de protection rapprochée et également ancien garde du corps de Nicolas Sarkozy.

« Son principal budget, c’est l’eau chaude pour le thé »

En mai 2015, un proche de Julie Gayet avait, en plaisantant, déclaré : « Son principal budget, c’est l’eau chaude pour le thé, qu’elle boit en grande quantité », rapportait alorsL’Express . Une situation qui a donc bien changé en moins d’un an. « On ne remet pas en question le fait que Julie Gayet bénéficie d’une protection. Ce qu’on conteste, en revanche, (…)

Source : Savez-vous combien Julie Gayet coûte à l’Élysée ?

Avis Pimpf : elle devrait nous coûter que d’alle, elle n’a aucun statut officile que je sache, je lui demande pas d’être mariée à Hollande mais elle n’est pas présentée en compagne officielle du président, en quoi l’état devrait prendre en charge ses dépenses? on est bien les dindons de la farce dans ce pays sous couvert de démocratie…

Publicités

20160423 – News : Pédophilie : le rapport sur l’affaire Villemoisson-sur-Orge qui accable l’Éducation nationale

Pour les inspecteurs académiques, c’est bien une succession de dysfonctionnements qui ont conduit à maintenir en poste l’enseignant de Villemoisson-sur-Orge malgré sa condamnation à l’étranger. L’affaire éclate le 17 février dernier.

Le professeur de mathématiques enseignant dans un collège de Villemoisson-sur-Orge (Essonne) est interpellé à son domicile pour agression sexuelle sur mineur de 15 ans. Il est suspendu. L’homme avait déjà été condamné il y a dix ans pour les mêmes faits en Angleterre. Fait dérangeant  : l’Education nationale était au courant.

 Les dysfonctionnements

Pour comprendre cette affaire, les inspecteurs académiques se sont donc penchés sur le travail de la commission disciplinaire et ont découvert de nombreux éléments troublants. C’est elle qui avait décidé de maintenir en poste l’enseignant. Le dossier, remis aux 35 membres de la commission, était bancal. Le jugement en anglais était en effet mal traduit et des faits étaient non-incriminables en France. L’avocat de l’enseignant pédophile était par conséquent parvenu sans souci à convaincre la commission grâce au bénéfice du doute.

Ce rapport pointe également d’autres dysfonctionnements. Selon les inspecteurs, c’est le professeur lui-même qui aurait informé le rectorat depuis sa prison en Angleterre. A son retour en France, il aurait fourni son certificat de condamnation.

A deux reprises, le rectorat de Versailles aurait écrit à la justice française pour “connaître la nature et la gravité des faits qui lui sont reprochés”. Aucune réponse de la chancellerie n’avait été apportée.

Nouvelle mesure

Pour renforcer la protection des mineurs, Najat Vallaud Belkacem a annoncé ce matin que le ministère de l’Education contrôlera les décisions prises par les commissions de discipline. Une double vérification sera mise en place pour ces dossiers et ainsi éviter de mettre en danger les élèves.

Source : Pédophilie : le rapport sur l’affaire Villemoisson-sur-Orge qui accable l’Éducation nationale

Avis Pimpf : No comment aurais je pu dire ? mais non c’est terrible, pour des personnes ainsi et déjà inculpées ou fortement soupçonnés, s’ils veulent leur donner une activité, ce n’est certainement pas en leur laissant au contact  des enfants, c’est une erreur monumentale, et comme dans ces cas la, je suis persuadé qu’il n’y aura jamais de « coupable » désigné de manquement dans le suivi de cet instituteur…

Je plains les victimes et les familles qui doivent subir  ces gens la qui passent par les mailles des procédures administratives, qui ne font pas leur boulot correctement ( oui trop de paperasse, pas assez de monde bla bla , mais l’impact humain derrière est énorme, notre société va mal …)

20160423 – News : L’impact de l’envoi et du stockage de mails sur l’environnement

En France, 2% des gaz à effet de serre sont générés par l’envoi et le stockage de nos e-mails. Dans le cadre de l’accord mondial sur le climat qui sera signé ce vendredi soir à New York, faisons un point sur ce type consommation d’énergie que représentent nos mails.

Quand on envoie ou qu’on stocke un mail, il passe par des data centers, en français centre de données, des bâtiments avec de gros ordinateurs qui réceptionnent, retransmettent, et gardent votre message. Ces machines consomment beaucoup d’énergie, à tel point qu’envoyer 6 mails par jour équivaut à un trajet de 1 km en voiture. Sur une période d’un an, vous émettez autant de CO2 qu’une voiture sur un trajet Paris-Nantes.

Réduire son impact écologique

Pour réduire son impact écologique, il suffit d’effectuer des gestes simples comme par exemple nettoyer régulièrement sa boîte de réception pour ne pas stocker trop de mails inutiles, installer un anti-spam ou encore éviter d’envoyer de mettre trop de destinataires en copie.

En 2020, on estime que l’utilisation d’Internet émettra plus de gaz à effet de serre que le transport aérien. Pour plus d’information, vous pouvez consulter le guide de conseils mis à votre disposition par l’ADEME, l’agence de l’énergie.

Source : L’impact de l’envoi et du stockage de mails sur l’environnement

20160423 – News : Générations Futures recense les victimes des pesticides en France

(Capture d’écran)

Une carte et des témoignages qui vont raviver le débat. L’ONG Générations Futures a mis en ligne une cartographie de l’Hexagone dans laquelle figurent plus de 200 témoignages de victimes de pesticides, décrivant leurs symptômes suite à une expositions à ces produits chimiques agricoles.

Personne, au niveau des institutions, n’avait fait ce travail-là. La campagne de Génération Futures, l’association de défense de l’environnement et de la santé, vise à rendre visible toutes les victimes qui en France sont exposées aux pesticides pour que soient prises des mesures de protection vis-à-vis de ces populations. “Toutes les zones de France en culture intensive sont touchées”, souligne l’ONG.

Des points orange ou bleus sur une carte de France. Deux cents témoignages de professionnels (épingles bleues sur la carte) et de riverains (épingles orange) ont déjà été enregistré sur le site. Deux cents autres signalements (points noirs) sont en attente de vérification. Tous rapportent les effets nocifs que produisent les pesticides sur leur santé.

Maux de tête, vomissements, problèmes respiratoires voir pire…

Les pathologies évoqués peuvent paraître bénignes (fatigue répétée, toux, problèmes de vue ou respiratoire…), mais d’autres sont beaucoup plus inquiétantes voir mortelles : problèmes de fertilité, de thyroïde, de puberté précoce, de fausses couches, grossesses extra utérines… Malgré les propos rassurants des autorités sanitaires locales assurant que les produits utilisés étaient homologués, une riveraine décrit les maladies de ses voisins depuis 7 ans : tumeur au cerveau, chute de plaquettes dans le sang, leucémies et cancer de la thyroïde avec deux décès…

Des déclarations choquantes qui ont de quoi apostropher les pouvoirs publics, sauf qu’il n’existe toujours pas en France de distance minimale par rapport aux propriétés de tiers et aux habitations. Pire : la plupart des témoins ont préféré préserver leur anonymat, et les personnes osant briser la loi du silence doivent faire face à de nombreuses pressions.

D’autres ont pu faire réaliser des tests de pollution et ont découvert un taux élevé à l’intérieur de leur habitation. Une précédente enquête de Générations Futures, dévoilée le 1er mars 2016, va d’ailleurs dans ce sens. L’analyse révélait la présence de 20 pesticides en moyenne dans les foyers des riverains de zones cultivées.

La carte montre que ces problèmes sont présents dans toutes les régions, à l’exception de certaines comme l’Auvergne ou la Champagne-Ardenne. Car en comparant avec la carte du recensement agricole en France, on s’aperçoit que les témoignages sont les plus nombreux dans les régions de cultures céréalières, de vignobles, maraîchères… Le centre de France, surnommé “diagonale du vide” possède quant à lui une agriculture moins importante et plus éloignée des zones de résidence.

Interpeller les institutions

Dans le même temps, Générations Futures lance une coordination nationale de collectifs et d’associations locales afin de soutenir les victimes des pesticides. Le but : centraliser les témoignages et données de terrain récoltés. Car la carte, déjà très riche, sera amenée à être complétée par de nouveaux témoignages. En effet, Générations Futures lance un appel à tous les particuliers qui souhaiteraient enrichir ce document.

En France – premier consommateur européen de pesticides et quatrième au niveau mondial – environ 80.000 tonnes de pesticides sont utilisées chaque année. Si l’initiative de Générations Futures prend de l’ampleur et que le nombre de signalements devient conséquent, l’association espère ”rendre visible” les effets des pesticides sur la santé des riverains et porter sa voix au niveau européen. Elle réclamera alors “une zone tampon minimale de 100 mètres sans pulvérisations à proximité de tous les lieux de vie, l’interdiction des pulvérisations aériennes sur tout type de culture et celle de tous les pesticides dangereux pour la santé et l’environnement”. Quelques heures après la publications de cette carte édifiante, l’association a enregistré plus d’une centaine d’autres témoignages.

Source : Générations Futures recense les victimes des pesticides en France

20160423 – News : Moteurs trafiqués : des irrégularités pointées chez Renault

Le logo du constructeur français Renault – AFP  Après le scandale Volkswagen portant sur les moteurs diesel truqués, l’enquête allemande révèle que certains véhicules du constructeur français Renault présentaient des irrégularités.

Les autorités allemandes continuent leur enquête après le scandale des moteurs truqués chez Volkswagen. Une source interne au gouvernement allemand dévoile désormais que certains véhicules du constructeur français Renault présenteraient, eux aussi, des irrégularités.

Rappel de véhicules

Interrogé par l’AFP, l’entreprise n’a pas souhaité commenter cette information. Toujours selon la même source, les marques allemandes Audi, Opel, Mercedes, Porsche et Volkswagen vont être contraintes à rappeler quelque 630.000 voitures en Europe à cause des irrégularités au niveau des émissions de gaz polluants.

Renault dans la tourmente

Cela fait plusieurs mois désormais que Renault se trouve dans le viseur des autorités, notamment après le rappel de près de 16.000 véhicules équipés de moteurs diesel, en janvier dernier. Des tests avaient en effet démontré que ces voitures dépassaient les normes mises en place pour le C02 mais aussi les oxydes d’azote.

Le ministère des Transports allemand devrait présenter les résultats de cette enquête dans l’après-midi.

 

Source : Moteurs trafiqués : des irrégularités pointées chez Renault

20160423 – News : Des documents de la Grande Loge de France piratés et publiés sur le web – L’Obs

 

Plus de 6.000 documents confidentiels d’une des principales loges maçonniques françaises ont été hackés – mais pas la liste de ses membres.

Des comptes-rendus de réunions, des correspondances internes, des documents comptables, des demandes d’adhésion à des loges, avec CV, lettres de motivation, extraits de casiers judiciaires et copies de cartes d’identité… Ce sont ainsi plus de 6.000 documents confidentiels de la Grande Loge de France, une des principales loges maçonniques françaises, qui ont été piratés puis publiés sur internet.

Une plainte contre X a été déposée pour piratage informatique, extraction de données et divulgation de données à caractère personnel le 12 avril 2016 auprès du Procureur de la République de Paris et des services de police spécialisés, révèle l’ »Express« .

Le 4 avril, les informaticiens de la Grande Loge détectent qu’un fichier espion est entré dans le Cloud de la loge le 2 avril. Le hacker a accès aux milliers de documents déjà évoqués, mais pas au fichier des 34.000 membres.

« De vraies révélations sur le gouvernement occulte qui prône le Nouvel Ordre Mondial »

Le 10 avril, les fichiers volés sont publiés sur le site Stop Mensonges, sous le nom de « Franc-maçonnerie Papers ». Certains fichiers datent d’avril 2016, ce qui suggère un piratage récent. La page n’est plus accessible.

« C’est très TRÈS gros et il est temps que le peuple sache comment cette communauté fonctionne. C’est la plus grosse divulgation de l’Histoire de France concernant la société secrète Franc-Maçonne. […] Voici de vraies révélations sur le gouvernement occulte qui prône le Nouvel Ordre Mondial », peut-on lire sur la page Facebook du site.

C’est le service de police spécialisé dans la cybercriminalité, l’Office central de lutte contre la criminalité liée aux technologies de l’information et de la communication (OCLCTIC), qui a été saisi par le parquet de Paris, selon « Le Monde ».

La Grande Loge de France n’a pas réagi.

Source : Des documents de la Grande Loge de France piratés et publiés sur le web – L’Obs