20160424 – hplyrikz: Clear your mind here — Hp Lyrikz – Inspiring Quotes

hplyrikz: Clear your mind here

via hplyrikz: Clear your mind here — Hp Lyrikz – Inspiring Quotes

Publicités

20160424 – 7 problèmes auxquels sont confrontés tous les couples, selon les thérapeutes

VIE DE COUPLE – Au tout début d’une relation, il est facile d’aimer l’autre. On est encore très curieux de l’autre et le couple se construit chaque jour.

Mais à un moment, c’est inévitable, des obstacles viennent tester notre amour.

Des thérapeutes de couples évoquent ci-dessous sept obstacles majeurs que chaque couple doit affronter, et nous donnent quelques conseils pour les surmonter.

1. Il ou elle ne pourra pas assumer tous les rôles

On attend beaucoup de lui ou d’elle: qu’il ou elle soit notre âme sœur, notre meilleur-e ami-e, notre partenaire sexuel-le, notre binôme parental, qu’il ou elle nous offre un œil critique, nous conseille sur nos finances et notre carrière. Mais la vérité, c’est qu’il est presque impossible pour un être humain de remplir toutes ces fonctions, selon Angela Skurtu, thérapeute basée à St. Louis.

“Différentes personnes peuvent répondre à ces besoins, y compris vous-même”, précise-t-elle. “Si vous êtes extraverti-e et marié-e à un-e introverti-e, par exemple, il y a des chances que vous ayez besoin de quelques amis en plus de votre compagnon ou de votre compagne. Cela ne veut pas dire que vous ne pouvez pas sortir ensemble mais qu’il vous faut trouver une autre façon de satisfaire votre besoin d’extraversion.”

2. Votre téléphone s’immiscera dans votre relation de couple

Au début d’une relation, votre téléphone est un intermédiaire bienvenu: vous vous écrivez des textos toute la nuit, et vous vous envoyez des emojis trop mignons avec des cœurs pendant la journée. Mais plus le temps passe, plus votre smartphone peut perturber la communication, explique Andrea Wachter, une psychothérapeute installée en Californie du Nord.

“Dans une culture où tout va très vite et où l’on est toujours connecté, il est très facile de perdre la connexion que l’on entretenait avec l’autre aux débuts de la relation”, ajoute-t-elle.

Pour montrer à votre compagnon ou votre compagne que les moments en tête-à-tête sont plus importants à vos yeux que le temps passé devant l’écran, faîtes-lui la surprise de ranger votre téléphone et proposez-lui une conversation déconnectée.

“Concentrez-vous vraiment sur ce qu’il ou elle a à dire”, conseille-t-elle. “Rappelez-vous que si ce qu’il ou elle dit est suffisamment important pour qu’il ou elle vous en parle, cela mérite votre attention la plus complète.”

3. Ça ne sera pas toujours génial au lit

Préparez-vous à des parties de jambes en l’air un peu ternes à un certain stade de votre relation: changements liés au désir, emplois du temps incompatibles ou calendrier trop chargé, il est normal que la vie sexuelle soit reléguée au second plan au bout d’un moment. Pour surmonter cette dépression dans la sphère intime, le Dr Wachter conseille aux couples de se concentrer sur le toucher, même si cela ne mène pas forcément à des ébats torrides.

Selon elle, “le manque d’intimité traduit souvent la présence de problèmes plus graves. Les couples doivent arrêter de considérer l’amour physique comme l’objectif ultime et approcher les choses de manière plus simple, en se prenant la main, en s’embrassant ou en se faisant des massages. Plus vous traitez l’autre comme un ami que vous prenez le temps de connaître sous tous ses aspects, plus il y a de chances de raviver la flamme entre vous.”

4. Vous ne réussirez pas à remplir tous vos #objectifscouples.

Vous vous êtes sûrement lancé-e dans cette relation avec plein d’idées préconçues sur l’amour: vous pensiez ne jamais passer trois nuits séparés l’un de l’autre, comme vos parents, ou vous espériez connaître sur le bout des doigts le langage amoureux de l’autre.

Même le fait d’avoir des objectifs dans sa relation est une bonne chose, il est aussi probable que certains d’entres eux ne puissent être remplis, selon Laurel Steinberg, sexologue, spécialiste des relations amoureuses et professeur adjointe en psychologie à l’université de Columbia.

Mais voyez le bon côté des choses: sur quelques points, il est probable que votre relation dépasse certaines de vos attentes. “Il faut juste que vos attentes restent du côté du désir et non du besoin”, conseille-t-elle.

5. Il ou elle ne se débarrassera pas de ses mauvaises habitudes.

Vous avez pété un plomb la première fois où elle a passé la nuit chez vous et laissé des cheveux dans la douche. Dans un monde idéal, vous lui feriez poliment la remarque une ou deux fois et elle rectifierait le tir sans tarder. Mais nous ne vivons pas dans un monde idéal. Aimer votre compagnon ou votre compagne, c’est aussi accepter ses mauvaises habitudes, selon Stephanie Buehler, psychologue et sexologue en Californie du Sud. Pour illustrer ses propos, elle utilise un exemple tiré de sa vie personnelle:

« Mon mari, à qui j’ai dit oui il y a trente ans, mange souvent une banane le matin et jette la peau dans l’évier. Il a beau m’avoir entrainée à mettre mes sachets de thé usés dans la poubelle et pas dans l’évier parce que ça le rendait fou, il fait la même chose avec sa peau de banane. C’est là qu’intervient l’amour, tout comme la compassion. Cela doit être difficile pour mon mari de se rappeler de mettre sa peau à la poubelle. J’ai de la compassion pour lui. Je l’aime. Je continue donc de le lui rappeler mais je m’occupe aussi de la peau de banane pour lui. C’est aussi ça, le mariage. »

6. Les problèmes d’argent s’immisceront entre vous

Les Beatles avaient tort quand ils chantaient “All you need is love”. On doit aussi être capable de naviguer sur les eaux tumultueuses des finances du couple, indiqueAmanda Deverich, spécialiste du mariage et de la famille, basée à Williamsburg, en Virginie.

“De ce que j’ai vu, les angoisses liées à l’argent sont l’une des causes principales de la dépression chez les hommes, et la dépression entraîne souvent un éloignement dans le couple tout en rendant les choses plus difficiles à résoudre. »

Pour contrer les facteurs de stress liés à l’argent, faites face aux problèmes ensemble et résolvez-les au fur et à mesure, suggère-t-elle. “Si vous ne le faites pas, l’un de vous deux deviendra responsable des finances, et le déséquilibre engendré par cet état de fait entraînera lui-même rancœur et distance.”

7. La monogamie sera parfois source de tensions

Rester fidèle est difficile. Vous vous sentirez inévitablement attiré-e par d’autres personnes, vous vous demanderez si vous avez bien fait de vous engager avec un seul homme ou une seule femme, et il est assez probable que l’un d’entre vous, voire les deux, soit tenté-e par une aventure romantique ou sexuelle. L’infidélité est moins rare que l’on ne croît, indique le Dr Buehler.

Cependant, il est important de se souvenir que la monogamie, même si elle est difficile, en vaut vraiment la peine. A condition que ce soit ce que vous voulez tous deux.

“Parlez-en franchement, parce que c’est un choix restrictif et probablement contre nature”, conclut le Dr Buehler. “Mais se rendre au travail en voiture tous les matins est aussi peu naturel, et pourtant nous le faisons quand même parce que, comme la monogamie, ça a ses avantages.”

Ce blog, publié à l’origine sur le Huffington Post américain, a été traduit par Laura Pertuy pour Fast for Word.

Source : 7 problèmes auxquels sont confrontés tous les couples, selon les thérapeutes

20160424 – STAR TREK BEYOND Will ‘Deconstruct’ STARFLEET | Newsarama.com

Comics In France

The cast and crew of STAR TREK BEYOND discuss the film’s underlying questions about the nature of STARFLEET and THE FEDERATION.

Voir l’article original 106 mots de plus

20160424 – Les moments qu’on aime en tant que parents 

#SuperNanny : Les enfants ont beau jouer parfois les garnements, être parent réserve de belles choses. La preuve avec ces 5 moments de bonheur que vivent tous les parents avec leur progéniture.

 

Ils mettent nos nerfs à l’épreuve, ne nous écoutent pas toujours, font des bêtises à n’en plus finir et se roulent par terre quand quelque chose ne leur plaît pas. Mais même si parfois on doit faire appel à Super Nanny – dont le nouvel épisode est diffusé ce soir à 20h55 sur NT1 – pour régler certains problèmes au sein de sa famille, être parent apporte son lot de petits bonheurs quotidiens. La preuve avec ces cinq exemples qui illuminent la vie des papas et mamans.

 1/ Les moments de tendresse

Malgré les crises et les larmes, impossible de ne pas fondre lors du câlin du soir au moment du coucher. Et même lors de tous les câlins avec nos petits bouts ! Des moments plein de tendresse qui font surgir une vraie bouffée d’amour en nous.

Super Nanny

 2/ Les premières fois

Le premier sourire, le premier mot, les premiers pas, le premier jour d’école… On pourrait continuer comme ça encore longtemps ! Car oui, dès que le rejeton franchit une nouvelle étape, on ne peut s’empêcher d’être ému et fier à la fois. Voir grandir son petit, ça n’a pas de prix, même si on se prend un petit coup de vieux à chaque fois !

Super Nanny

3/Le retour en enfance

Vous aimez jouer à des jeux d’enfants, regarder des dessins animés bien calés sur le canapé, jouer à cache-cache ou aller au cirque, mais vous n’osez pas le faire tout seul ? Avec votre enfant, vous pourrez faire tout ça et retomber en enfance sans problème ! Le tout en partageantun moment privilégié avec votre progéniture. Que demander de plus ?

Super Nanny

 4/ Lorsqu’ils se débrouillent seuls

Voilà un des points qui donnent vraiment le sourire : le moment où les enfants arrivent à se débrouiller seuls et où on n’a plus besoin d’être derrière eux tout le temps. Regarder sa progéniture tout faire comme un (e) grand (e) donne le sourire et permet de souffler un peu. Que du bonheur en somme.

Super Nanny

5/ Lorsqu’ils partent chez les grands-parents

On a beau les aimer plus fort que tout et être prêts à tout pour qu’ils soient bien et qu’ils ne manquent de rien, on a parfois besoin de se retrouver en amoureux. C’est donc un vrai bonheur parfois de les voir partir passer quelques jours chez les grands-parents ! Une liberté retrouvée qui n’enlèvera pas le manque qu’on ressent loin de nos petits bouts !

Source : Les moments qu’on aime en tant que parents – Super Nanny – NT1

20160424 – DOCTOR WHO’s New Companion Revealed; First Trailer | Newsarama.com

Peter Capaldi’s Doctor has a new companion.

Press Release

BBC AMERICA today announced Pearl Mackie will join the Doctor Who cast as The Doctor’s new companion. Pearl was exclusively revealed to audiences on BBC One during half time the FA Cup semi-final on Saturday 23rd August.

On joining the cast in her first major television role, Pearl said: “I’m incredibly excited to be joining the Doctor Who family. It’s such an extraordinary British institution, I couldn’t be prouder to call the TARDIS my home! 

Peter Capaldi is such a brilliant actor, and his Doctor is such a wacky and wonderful character, I can’t wait to see what adventures are in store for him and Bill throughout time and space. Reading the script at the audition I thought Bill was wicked. Fantastically written, cool, strong, sharp, a little bit vulnerable with a bit of geekiness thrown in – I can’t wait to bring her to life, and to see how she develops through the series. 

I always loved stage combat at drama school so I can’t wait to get on set and kick some evil monsters into the next dimension! 

Shooting the trailer was absolutely mental, there were pyro technics and smoke and I met my first Dalek! I’m not sure it will ever become ‘the norm’ seeing crazy monsters on set, but I cannot wait to meet some more! The weirder the better, bring it on!

Peter Capaldi said: “It is a genuine delight to welcome Pearl Mackie to Doctor Who. A fine, fine actress with a wonderful zest and charm, she’s a refreshing addition to the TARDIS and will bring a universe of exciting new possibilities to The Doctor’s adventures.

Steven Moffat, Lead Writer and Executive Producer adds: “A new face in the TARDIS, a new voyage about to begin: welcome aboard the amazing Pearl Mackie! This is where the story really starts.

Charlotte Moore, Acting Director of Television said: “It’s so exciting to be revealing the much anticipated new companion to the nation in such spectacular style. Pearl brings a wonderful energy and lights up the screen. She will captivate Doctor Who fans old and new across the globe.

Brian Minchin, Executive Producer adds: “We’re utterly thrilled to have the hugely talented Pearl join Doctor Who and I can’t wait to begin her new adventures in time and space!

Doctor Who is a BBC Cymru Wales produced drama and will return later this year with a Christmas Special. The new series will start on BBC One in 2017. 

Source : DOCTOR WHO’s New Companion Revealed; First Trailer | Newsarama.com

20160424 – News  – Marvel : Des Stormtroopers d’élite dans le comics Star Wars | ACTUALITÉ | MDCU COMICS

Comics In France

Article de ADLAB pour le site MDCU

Jason Aaron, le scénariste du comics Star Wars en cours de publication, a annoncé lors d’une interview pour StarWars.com l’arrivée de Stormtroopers d’élite dans la série. Son but est de s’interroger sur ce qui fait unStormtrooper, et pourquoi ils se retrouvent à bosser pour l’Empire. Il explique son idée de base :

La chose principale que je voulais faire, c’est donner plus de personnalité à quelques stormtroopers. On en a vu beaucoup dans la série, mais pratiquement tous étaient des ennemis interchangeables et sans visage. Nous n’avons pas appris à les connaitre. C’est l’une des choses que j’ai préférée dans Le Réveil de la Force, découvrir et apprendre à connaitre un vrai personnage qui soit un Stormtrooper, et quelqu’un qui, bien sûr, a une conscience, a changé de camp, et a rejoint les gentils.

L’auteur précise que son arc scénaristique…

Voir l’article original 147 mots de plus

20160424 – News : Autisme : les aides financières aux parents augmentées

Les familles le réclamaient de longue date. La secrétaire d’Etat en charge du Handicap a annoncé que les aides financières aux parents d’enfants autistes serait améliorée..

Victoire pour les familles d’enfants autistes. L’une de leurs principales revendications, martelée à l’occasion de la journée mondiale de l’autisme du 2 avril, a été entendue. Ils voulaient améliorer les aides financières aux familles pour une meilleure prise en charge des enfants, c’est désormais chose faite. Lors du Comité national autisme qui se réunissait hier, Ségolène Neuville, secrétaire d’État en charge du handicap, a dit vouloir pallier « l’insuffisance de prise en charge financière » de certains spécialistes tels que les psychologues, éducateurs ou psychomotriciens.

Ces acteurs sociaux travailleront au sein de « pôles de compétences externalisés », et les frais seront remboursés par l’Assurance maladie. « Les familles qui ont déjà recours à de tels professionnels pourront les proposer à ces pôles » et « elles n’auront plus rien à payer », a assuré la secrétaire d’État.

Une victoire pour les associations

« C’est ce qu’on attendait depuis 10 ans », s’est félicité auprès de l’AFP Florent Chapel, porte-parole du Collectif autisme, tout en se montrant prudent. Il faut que cette ambition soit financée car ça va être la cohue, des dizaines de milliers de parents vont déposer des dossiers.»

Les crédits seront prélevés sur les fonds du Plan autisme attribués aux Agences régionales de santé, ou dans l’enveloppe de 15 millions d’euros débloquée en octobre dernier pour améliorer la prise en charge de proximité.

Cette décision fait suite aux demandes des familles de s’affranchir définitivement des pratiques anciennes du secteur public, qui se limitent souvent à des psychanalyses, pourtant pointées du doigt par un rapport de la Haute autorité de santé (HAS) datant de 2012.

Des années de retard à combler

Ségolène Neuville a aussi rappelé que la méthode du « packing », qui consiste à envelopper les enfants autistes dans des draps humides et froids, doit être totalement abandonnée, car elle s’apparente à de la maltraitance.

En France, 650 000 personnes dont 250 000 enfants sont identifiées comme étant autistes, d’après SOS Autisme France. C’est environ une naissance sur 100. Les enfants autistes ne sont que 20 % à être scolarisés. Un manque d’investissement coupable pour le Conseil de l’Europe, qui avait « condamné la France pour ne pas avoir respecté le droit des personnes avec autisme à recevoir une éducation en vertu de la Charte sociale européenne », explique le site Autisme Europe.

Jusqu’à présent, les choix disponibles aux parents d’autistes étaient minces : placer leur enfant en hôpital psychiatrique, un choix par défaut qui ne profite ni aux parents, ni aux enfants, ni à l’Assurance maladie pour laquelle la charge financière est énorme (1 500 euros par jour) ; ils pouvaient aussi tenter un accompagnement scolaire et faire appel à des éducateurs et des psychomotriciens, avec une maigre allocation handicap de 500 euros, loin d’être suffisante pour financer la surcharge de 3 000 à 4 000 euros par mois.

Source : Autisme : les aides financières aux parents augmentées