20160504  – News / Lille : Un enfant de 4 ans attaché et bâillonné en classe

ÉDUCATION – En mars dernier, une auxiliaire de vie a enroulé du scotch autour de la bouche d’un élève et l’a attaché à sa chaise…

ÉDUCATION – En mars dernier, une auxiliaire de vie a enroulé du scotch autour de la bouche d’un élève et l’a attaché à sa chaise…

Une éducation à l’ancienne. Une auxiliaire de vie scolaire (AVS) de l’école primaire de Guesnain vient d’être sanctionnée par l’Éducation nationale pour avoir attaché un enfant de 4 ans à sa chaise avec du scotch sur la bouche au mois de mars dernier. Selon La Voix du Nord,

son contrat n’a pas été renouvelé.

Mais les parents de l’enfant en veulent à l’Éducation nationale, soupçonnée de « protéger ses troupes » puisque les enseignants, eux, ont été blanchis. « Qui peut croire que l’AVS a fait ça sans que les instits ne soient au courant ? », s’interroge le père dans la Voix du Nord.

Punitions d’un autre temps

De fait, un enseignant titulaire et un stagiaire sont présents, d’ordinaire, dans la classe de leur fils, à l’école Paul-Bernard de Guesnain. Or, d’après l’enquête du rectorat, c’est bien dans cette classe que l’enfant s’est retrouvé avec du scotch sur la bouche, ce qui aurait provoqué, selon les parents, une reprise de son bégaiement.

La deuxième punition hors d’âge, attacher l’enfant à sa chaise avec un foulard, aurait été infligée dans la médiathèque, « dans le dos de l’instituteur stagiaire », toujours selon le recteur d’académie. Autant de faits inacceptables mais « exceptionnels », assure le haut fonctionnaire.

Après enquête, un inspecteur de l’Éducation nationale a considéré que « l’AVS avait commis, seule, les actes susnommés ». Les deux enseignants, ont donc été rappelés à l’ordre « sur les points de vigilance à adopter ». « Nous, on ne veut la peau de personne. On veut juste connaître la vérité et savoir combien de temps ces punitions ont duré », indique à la Voix du Nord le père de l’enfant maltraité.

Source : Lille : Un enfant de 4 ans attaché et bâillonné en classe

20160504 – Star Wars Day : pourquoi les fans célèbrent-ils la saga le 4 mai ?

Comics In France

(Photo :  THIERRY ZOCCOLAN / AFP)

Comme tous les ans, le 4 mai est un jour entièrement consacré à “Star Wars”. Les inconditionnels se donnent rendez-vous partout dans le monde pour célébrer la saga intergalactique imaginée par George Lucas en 1977.

Pour les fans de “Star Wars”, le 4 mai n’est pas une date comme les autres. Lors de cette journée célébrative de la saga de George Lucas, les adeptes se rejoignent dans le monde entier pour des séances de visionnage intensif des six films, des combats au sabre laser ou des regroupements de cosplays (personnes déguisées comme les personnages des films). Et chaque année, ces festivités prennent un peu plus d’ampleur.

Que le 4 mai soit avec toi

Pourquoi avoir choisi le 4 mai ? Le premier film “La Guerre des étoiles : Un nouvel espoir”est pourtant bien sorti le 25 mai 1977, non ? Cette journée spéciale, créée spontanément par…

Voir l’article original 571 mots de plus

20160504 – News : La vraie raison pour laquelle vous entrez dans une pièce en oubliant immédiatement pourquoi

C’est un de ces petits mystères de la vie. Dès que vous entrez dans une pièce, vous oubliez complètement pourquoi vous êtes là, alors qu’à peine deux secondes plus tôt, vous saviez parfaitement pourquoi vous aviez besoin de vous y rendre. Et là ? Rien, nada, que dalle… bref, vous avez compris

Vous avez probablement déjà oublié pourquoi vous étiez rentré dans une pièce ! [Photo : jaymantri.com via Pexels]

Depuis des années, on se demande s’il s’agit simplement d’un autre effet secondaire pénible dû à l’âge, entre les rides, les poches sous les yeux et les oublis (toujours plus nombreux). Mais ça n’est pas notre faute d’après la science.

Jusqu’à récemment, les experts pensaient que nos mémoires étaient similaires à un système de classement et que nos pensées étaient triées et rangées dans leurs propres petits compartiments. Du coup, quand vous souhaitiez vous rappeler de quelque chose, il suffisait de scanner vos « dossiers » et de ressortir l’information. Tout simple !

Ou pas. En effet, de nouvelles découvertes suggèrent que ça ne fonctionne pas du tout comme ça et le cerveau est beaucoup plus complexe que ça. Oubliez la théorie de l’armoire de classement, les scientifiques pensent que le cerveau fonctionne plus comme un ordinateur pendant une journée de travail bien remplie avec des tonnes de tâches, d’applications et de programmes qui fonctionnent en même temps. Et c’est à cause de toutes ces activités simultanées que nous avons des moments temporaires d’absence dès qu’on entre dans une autre pièce.

Cette découverte parfois surnommée The Doorway Effect (l’effet de la porte) découle d’une étude de l’Université de Notre-Dame-du-Lac dans l’Indiana au cours de laquelle des chercheurs ont demandé à 55 étudiants de jouer à un jeu vidéo sur un ordinateur et d’évoluer dans un bâtiment virtuel, en réunissant et en transportant des objets de pièce en pièce.

De temps en temps, une photo d’un objet apparaissait à l’écran pendant que les participants bougeaient dans l’espace. Si l’objet affiché était celui qu’ils portaient ou venaient de poser, les participants cliquaient « oui ». Parfois ces photos apparaissaient une fois que le participant était entré dans une autre pièce; d’autres fois, elles apparaissaient pendant que le participant était encore au milieu d’une pièce.

L’expérience a ensuite été répétée dans la vraie vie et les résultats des deux tests se sont avérés similaires. En passant dans une autre pièce, les étudiants oubliaient pourquoi ils étaient venus. Les chercheurs ont ainsi conclu que nos cerveaux percevaient les seuils de porte comme une sorte de point de rupture mémoriel.

Alors, restez calme la prochaine fois que vous entrez dans la cuisine pour aller chercher… quoi déjà ? Ça n’est pas votre faute à en croire la science. Et qui sommes-nous pour contredire la science ?

Article de  Marie-Claire Dorking

Source : La vraie raison pour laquelle vous entrez dans une pièce en oubliant immédiatement pourquoi