20161123 – News : Comment les opinions politiques se transmettent (ou pas) des parents aux enfants | Slate.fr

La réponse n’est pas aussi simple qu’on le pense.

 

Il apparaît évident que, en grandissant, on adopte les opinions politiques de nos parents. Après tout, notre environnement familial constitue le premier lien avec ce monde-là, que ce soit devant la télé, en écoutant la radio ou en lisant la presse. Plusieurs études sont allées dans ce sens.

Mais comme le signale le site Vox.com, ces études posaient un problème: elles sous-entendaient que les enfants connaissaient les opinions politiques de leurs parents, qu’ils étaient à même de les resituer dans le schéma en place dans nos sociétés. Ce qui n’est pas forcément le cas quand on est adolescent. Ainsi, seuls deux tiers des enfants interrogés dans ces fameuses études pouvaient clairement identifier les affinités politiques de leurs parents, et un quart d’entre eux les rejetaient. C’est pour cela que deux chercheurs spécialisés en politique ont, de manière plus simple, cherché à comparer ceux que pensent les enfants et ce que pensent leurs parents.

«Ils ont trouvé que moins de la moitié des Américains perçoivent correctement les penchants politiques de leurs parents et les adoptent,écrit Vox. Et une grande partie de ce processus dépend de la relation entre un parent et son enfant.»

Les parents connaissent moins bien l’opinion de leur enfant

Ainsi, un enfant aura plus de facilité à déterminer l’opinion politique de ses parents si les conversations sur le sujet sont riches. En revanche, l’adoption de ces opinions se joue au niveau de la connexion dans leur relation. «Si un enfant se sentait soutenu et connecté à son parent, il était plus à même d’adopter ce qu’il pense être l’orientation politique de son père», note Vox.com. Mais ce double facteur peut amener une situation paradoxale: si un enfant parle peu politique avec ses parents mais qu’ils se sentent proche d’eux, il peut facilement adopter une opinion qu’il pense être celle de ses parents mais qui ne l’est pas forcément.

Cette configuration est d’autant plus intéressante que l’étude montre que seuls 42% des parents connaissent l’opinion politique de leurs enfants. Ce qui, autour de la table d’un repas familial, peut entraîner une discussion remplie de fausses perceptions sur les uns et les autres.

On le voit, la transmission politique dans une famille n’est pas forcément le fruit d’un héritage génétique ou d’un besoin de contradiction. Il s’agit avant tout de quelque chose de profondément intime et personnel. Une information importante à prendre en compte le jour où votre enfant vous demandera qui sont les gens en costume qui s’écharpent sur un plateau de télévision.

Source : Comment les opinions politiques se transmettent (ou pas) des parents aux enfants | Slate.fr

20161123 – News : Star Wars : Une première image et des infos pour la zone dédiée de Disney World

Les fans de Star Wars floridiens, ainsi que les touristes, auront bientôt la possibilité de visiter un land consacré à Star Wars dans un des parcs Disney de la région. Grâce à une nouvelle image, nous avons désormais une petite idée de ce à quoi cette zone ressemblera.

Source : Star Wars : Une première image et des infos pour la zone dédiée de Disney World

20161123 – News : CYCLOPS’s Final Fate – And Shocking Secret – Revealed: DEATH OF X #4 Spoilers

Comics In France

The true nature of CYCLOPS’s death is revealed.

Source : CYCLOPS’s Final Fate – And Shocking Secret – Revealed: DEATH OF X #4 Spoilers

Pimpf’s POV : How Marvel Comics got rid of my last fave character , with Captain Marvel (Mar-Vell)…  😦

Voir l’article original

20161123 -Les plans de Lucasfilm pour l’avenir de Star Wars – Le Point

PAR

Publié le 23/11/2016 à 16:13 | Le Point.fr

Que se passera-t-il après la fin de la nouvelle trilogie en 2019 ? La remplaçante de George Lucas envisage déjà plusieurs scénarios…

À moins d’un mois de la sortie de Rogue One : A Star Wars Story, Lucasfilm ronge son frein. Tant de choses reposent sur le succès de ce film, le premier de l’expérience « stand-alone ». Le Réveil de la Force n’était, après tout, que la suite de la saga de George Lucas : le désir des spectateurs existait évidemment, l’épopée se poursuivait naturellement, il s’agissait simplement de ne pas se rater.

Pour Rogue One, le défi est plus complexe. Il faut convaincre le public de revenir en salle un an à peine après l’épisode 7 et malgré l’absence, cette fois, de la famille Skywalker. Et il faut convaincre du premier coup, puisque le film ne raconte qu’une seule et unique histoire (le vol des plans de l’Étoile noire). C’est le principe du stand-alone (littéralement, « qui tient tout seul ») que Lucasfilm teste ici pour la première fois. Les résultats de Rogue One au box-office détermineront en grande partie l’avenir de Star Wars, car ils permettront à la compagnie de voir jusqu’où elle peut étendre son exploration de l’univers lucasien.

La discussion a lieu en ce moment même.

L’an prochain, l’épisode 8 dirigé par Rian Johnson poursuivra le récit des aventures de Rey, Finn et Poe Dameron. Puis les réalisateurs de La Grande Aventure Legonous montreront la jeunesse de Han Solo, campé par Alden Ehrenreich. Enfin, en 2019, un épisode 9 filmé par Colin Trevorrow (Jurassic World) bouclera la trilogie. Mais ensuite ? On imagine mal Lucasfilm (et son propriétaire Disney) s’en tenir là.

Kathleen Kennedy lors de la Star Wars Celebration de 2015 © Lucasfilm

Et, de fait, le studio cogite activement à la suite des événements. « C’est une discussion qui a lieu en ce moment même », confie sa présidente, Kathleen Kennedy, au magazine américain EW. Lancer une nouvelle trilogie ? Ne plus faire que des stand-alone et les connecter entre eux de temps en temps à la façon des films Marvel ? L’héritière de George Lucas ne l’exclut pas : « Est-ce qu’on pourrait ne plus faire que cela ? Oui », répond-elle franchement. Mais la messe n’est pas encore dite (« on étudie tout ça »), précisément parce que chacun attend la sortie de Rogue One.

Rogue One est un bon échantillon du genre de choses que ces films pourront faire.

Ce qui est certain, en revanche, c’est que Lucasfilm entend peu à peu réinventer « l’expérience Star Wars ». En supprimant – pour les stand-alone – le traditionnel générique d’ouverture avec son texte défilant, par exemple, ou en ne faisant plus que lointainement appel aux célèbres thèmes musicaux de John Williams (Rogue One est composé par Michael Giacchino). L’enjeu est de parvenir à éviter une lassitude des spectateurs et à donner l’illusion d’un renouvellement constant.

« On discute beaucoup de films éventuels, indique Kennedy. On prévoit de s’asseoir tous ensemble en janvier, puisqu’on aura lancé Le Réveil de la Force et Rogue Oneet qu’on aura fini de tourner l’épisode 8. On aura assez d’informations pour prendre un peu de recul et se dire : Où est-ce qu’on va ? Qu’est-ce qui est excitant selon nous ? Et quelles sont les choses que l’on veut explorer ? »

De nombreux fans espèrent voir un film consacré à Obi-Wan Kenobi et son interprète Ewan McGregor est partant. Lucasfilm n’est pas contre non plus, mais s’abstient, pour l’heure, de lancer quoi que ce soit et fixe patiemment le calendrier. « Rogue One est un super point de départ parce qu’il y a des éléments familiers, des points d’ancrage, tout en introduisant un tout nouvel ensemble de personnages. Cela semblait être un très bon échantillon du genre de choses que ces films pourront faire, selon nous », explique encore la patronne du studio. Si tout se passe bien, les prochains stand-alone n’auront plus à s’adosser à la trame des trilogies passées. Et l’on pourra aller loin, très loin, dans la galaxie…

Source : Les plans de Lucasfilm pour l’avenir de Star Wars – Le Point

 

Avis Pimpf : Je ne pensais pas dire cela mais ce nouvel univers Star Wars n’est pas vraiment pour moi  j’y retrouve certains de mes personnages « classiques » mais l’engouement n’est plus le même…

20161123 – News : Le fisc réclamerait à Apple France plus de 400 millions d’euros

Un contrôle fiscal avait été déclenché sur les années 2011, 2012 et 2013, avait reconnu l’entreprise l’an dernier. Le redressement serait de «plus de 400 millions d’euros», selon L’Express.

Source : Le fisc réclamerait à Apple France plus de 400 millions d’euros

 

Avis Pimpf : ils peuvent toujours attendre, ils ne paieront jamais cette somme

20161123 – Vinci, victime d’un faux communiqué, porte plainte contre X – LCI

#ÉCONOMIE: PIRATAGE INFORMATIQUE – Le groupe Vinci a décidé de porter plainte après avoir été victime mardi d’un faux communiqué de presse évoquant d’importants problèmes de comptabilité, qui a fait chuter son action en bourse.

Source : Vinci, victime d’un faux communiqué, porte plainte contre X – LCI

Avis Pimpf : Impressionnant l’impact que cela a eu sur la Bourse

20161123 – Avengers 4 : et si Marvel remplaçait Iron Man et Captain America ? – Actus Ciné – AlloCiné

Comics In France

Dans une récente interview, Kevin Feige a laissé entendre qu’Iron Man et Captain America pourraient changer de visage dans les années à venir. La fin d’une ère ?

Source : Avengers 4 : et si Marvel remplaçait Iron Man et Captain America ? – Actus Ciné – AlloCiné

Avis Pimpf : Comme dans les comics ou Cap a déja été remplacé maintes fois de même que Tony comme avec Rhodes ou tout récemment c’est maintenant une jeune femme qui incarne Iron Man et même Doom ! Lisez les comics les sources y sont  🙂

Voir l’article original

20161123 – News : Attentat déjoué : la liste des cibles se précise

L’enquête sur l’attentat déjoué après des arrestations à Strasbourg et à Marseille progresse. Parmi les cibles potentielles : des sièges de services de la police.

L’ampleur de l’attaque terroriste déjouée après des arrestations à Strasbourg et à Marseille se précise d’heure en heure. Un des suspects interpellés a commencé à détailler certaines cibles potentielles. Dans le même temps, les enquêteurs ont découvert des indices troublants dans le téléphone d’un autre suspect.

Ce dernier a effectué des recherches géographiques sur plusieurs sites, parmi lesquels le 36 Quai des orfèvres, siège de la PJ parisienne, l’immeuble de la DGSI à Levallois, près de Paris, ou encore un parc d’attractions. Mais à ce stade, les policiers ne savent pas encore avec certitude si ces multiples recherches correspondent bien à des cibles retenues par les terroristes.

Une attaque imminente. Cependant, l’enquête confirme l’imminence de la menace. Le projet de ces suspects consistait bien à mener des attaques sanglantes simultanées en plusieurs endroits, et selon nos informations, d’ici quelques jours.

Cinq suspects restent actuellement en garde à vue. Deux des hommes arrêtés à Strasbourg sont soupçonnés d’avoir gagné la Syrie en 2015 en passant par Chypre, avant de revenir en Europe. Deux armes de poing, un pistolet automatique, un pistolet mitrailleur ainsi que de la propagande djihadiste ont été trouvés lors des perquisitions.

Source : Attentat déjoué : la liste des cibles se précise

20161123 – News : Un tiers des médicaments ne serviraient à rien

C’est la conclusion du « Guide des 4.000 médicaments utiles, inutiles ou dangereux » à paraître jeudi.

Faire un grand ménage dans la pharmacopée, voilà ce que propose le professeur Philippe Even, auteur avec le professeur Bernard Debré du Guide des 4.000 médicaments utiles, inutiles ou dangereux, qui sortira en librairie jeudi. Cette réédition actualisée d’un premier opus sorti en 2012 avance qu’un tiers des médicaments sont inutiles et qu’il vaudrait mieux les dérembourser afin de réorienter les budgets vers les secteurs de la santé sous-dotés, rapporte mercredi Le Parisien.

78% d’inefficacité en ORL. C’est parce que « 1.500 nouvelles autorisations de médicaments » ont été délivrées depuis 2012 que le professeur Even a décidé de réviser son Guide. Mais le constat, lui, reste le même : les médicaments sont loin d’être tous efficaces. Plus précisément, « un tiers d’entre eux ne servent à rien », explique au quotidien le médecin. Leur inutilité est particulièrement élevée en ORL (78%) et en gastro-entérologie (62%), précise-t-il.

« Poudre de perlimpinpin ». Avec Philippe Even qui ne fait pas l’unanimité chez ses collègues, les traitements des maladies graves comme ceux des maladies bénignes en prennent pour leur grade. Et de dénoncer « les poudres de perlimpinpin » destinées aux pathologies de l’hiver, comme le Tamiflu à l’efficacité jugée « faible » contre la grippe. Les médicaments contre la maladie d’Alzheimer, eux, « ne tiennent pas la route », un avis partagé par la Haute autorité de santé. Philippe Even, pneumologue de formation, ne jette cependant pas le bébé avec l’eau du bain. « Je crois en l’efficacité des vrais traitements », affirme-t-il, comme le paracétamol, les antibiotiques, l’insuline, les anti-hyptertenseurs ou encore la cortisone.

« Réaffecter l’argent à l’hôpital ». Pour mettre fin à ce scandale, le doyen de l’hôpital Necker avance une solution radicale « dans l’intérêt des patients » : ne plus rembourser ces médicaments inefficaces. « On pourrait réaffecter ces sommes à la recherche publique, à l’hôpital, à la prise en charge des personnes handicapées, (…), des domaines essentiels sous-dotés », estime le professeur Philippe Even.

Source : Un tiers des médicaments ne serviraient à rien

Avis Pimpf : Ce n’est pas la première fois que ce genre de bilan sort et pourtant toujours autant de médicaments font le plein de nos pharmacies ou nous sont prescrit,

20161123 – News / En direct : retrouvez nos réponses sur le rapport de Fillon et Juppé au catholicisme

Cécile Chambraud, spécialiste des religions au « Monde », a répondu à vos questions portant sur le positionnement religieux des deux candidats à la primaire de la droite.

Source : En direct : retrouvez nos réponses sur le rapport de Fillon et Juppé au catholicisme

 

Avis Pimpf : ou quand la politique retrouve ses mauvais travers et ses polémiques inutiles , déçu des échanges de ce 2ème tour…