20170503 – Les bactéries prolifèrent plus dans l’habitacle d’une voiture que sur la cuvette des toilettes – LCI

PASSAGERS CLANDESTINS – Une nouvelle étude révèle qu’il existe plus de bactéries dans l’habitacle d’un véhicule que dans une cuvette de toilettes. Or, les germes en question peuvent être responsables de nombreuses maladies, comme des intoxications alimentaires. De quoi vous pousser à faire un ménage de printemps au plus vite !

Confortablement installé(e) au volant de votre véhicule, vous pensez être à l’abri des bactéries ? Rien n’est moins sûr. Une nouvelle étude commandée par CosmétiCar, un spécialiste du lavage auto sans eau, pointe du doigt les défauts d’hygiène des habitacles des voitures. L’étude est certes intéressée, puisqu’à visée commerciale, mais elle a le mérite d’exister. « Il existe plus de bactéries dans un véhicule que sur une cuvette des toilettes », conclut-elle. Or, « ce nid de germes » est « potentiellement dangereux pour l’organisme ».

Pour cette étude, les chercheurs ont réalisé des prélèvements sur le volant, le levier de vitesses et les autres commandes de 1200 véhicules. Verdict : le volant contient à lui seul 800 bactéries au centimètre carré contre 80 pour la cuvette des toilettes. Bien sûr, le nombre de bactéries relevées dépend des habitudes de chaque conducteur. Manger au volant ou se maquiller n’est pas des plus hygiéniques et les voitures partagées par plusieurs personnes sont forcément moins propres que celles de location, normalement nettoyées entre chaque prêt. Les sacs à main de ces dames, parfois fourre-tout, ont donc trouvé un sacré concurrent.

Des risques d’intoxications alimentaires et de maladies

Faute d’être nettoyé régulièrement, ces lieux constituent un formidable lieu de culture pour les germes en tout genre. Les passagers clandestins les plus souvent retrouvés sont les bactéries B acillus cereus et E. coli, notamment responsables des intoxications alimentaires et ses symptômes associés.

De plus, il suffit qu’une personne atteinte d’une grippe ou d’un rhume prenne place à bord pour que les virus se dispersent dans l’habitacle ou moindre éternuement. Sans oublier les moisissures et les champignons qui profitent du manque de vigilance pour s’étendre. Pour limiter les risques et passer des vacances sereines, loin du médecin, vous savez ce qu’il vous reste à faire avant de prendre la route des grandes vacances.

Source : Les bactéries prolifèrent plus dans l’habitacle d’une voiture que sur la cuvette des toilettes – LCI

Publicités

N'hesitez pas à partager vos impressions & opinions

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s