20170628 –  Au nom des lieux : Vanves (France Bleue) 

Par Jean Pruvostle lundi 12 juin 2017

Gare de Vanves – Malakoff – Rigil – CC

On franchit la porte de Vanves, au sud-ouest de Paris, et nous voilà dans les Hauts-de-Seine, à Vanves, limitrophe d’Issy-les-Moulineaux. Vanves : voilà un mot fort doux à prononcer mais qui n’éveille aucun autre mot s’en rapprochant.

Effectivement et, en fait, deux origines sont proposées pour le nom de la commune. D’un côté, ce pourrait être – et c’est ce qu’avancent les étymologistes du Robert – le nom déformé d’un gaulois, dont le nom aurait été Venopis, ce qui n’est pas vraiment transparent. De l’autre côté nombre d’étymologistes préfèrent voir dans le mot « Vanves » un mot celte, « venna », signifiant « barrage à poisson ». Cette interprétation semble plus satisfaisante, elle est corroborée par d’autres historiens qui rappellent que nos ancêtres pratiquaient la pisciculture, et Vanves pourrait donc venir de ce « vivier », qui aurait aussi donné son nom à la ville de Vanne. Quoi qu’il en soit, le nom du village n’a pas eu une orthographe et une prononciation stables, ainsi en 1793, on lit Vauves, puis quelques années plus tard Vanvre, avant de se stabiliser avec Vanves au XIXe s.

Alors en définitive comment appelle-t-on les habitants de Vanves ?

Ce sont les Vanvéens. Et pour les femmes les Vanvéennes, et au reste deux d’entre elles sont particulièrement célèbres : Marguerite Duras, décédée en 1996 et qui a vécu au 16 de l’avenue Victor Hugo, dans les années 1930. Et Marie-José Pérec, née en 1968, triple championne olympique en 1992 aux Jeux de Barcelone sur 400 m et 200 mètres. Enfin, on l’a peut-être oublié, et ce serait dommage, mais sous la Renaissance, existait une très belle expression qui était « avoir le cœur doux comme du bon beurre de Vanves », le beurre de Vanves était en effet réputé, sans doute parce que les vaches y étaient heureuses au milieu de prairies verdoyantes et de sources abondantes. On comprend que l’endroit devint vite lieu de villégiature. Toujours suivre les vaches, et bien les traiter.

Source : Vanves

Publicités

20170628 – Netflix diffusera « Star Trek : Discovery » en septembre

Après avoir été plusieurs fois repoussée, une date a enfin été fixée pour la sortie sur les écrans de Star Trek : Discovery. La série débarquera le 24 septembre 2017 aux Etats-Unis et sera accessible dès le lendemain sur Netflix.

L’intrigue se déroulera 10 ans avant les premières aventures du capitaine Kirk et de l’équipage de l’Enterprise.

Une diffusion en deux temps

Après avoir plusieurs fois été repoussée, la première saison de Star Trek : Discovery sera finalement diffusée le 24 septembre 2017 aux Etats-Unis sur la chaîne américaine CBS. Et dès le lendemain, le 25 septembre 2017, les épisodes seront disponibles sur Netflix, qui a racheté les droits de diffusion. Un retard que les showrunners Aaron Harberts et Gretchen J. Berg ont expliqué au site spécialisé Entertainment Weekly par un manque de temps et de moyens pour créer les costumes et les décors. « Certains de nos décors ont mis plus de six semaines à se mettre en place. CBS nous a offert le temps et l’argent nécessaire pour créer quelque chose que les fans vont juger digne d’intérêt », ont-ils indiqué.

La première saison de Star Trek : Discovery sera retransmise en deux temps : les huit premiers épisodes seront diffusés entre le 25 septembre et le 6 novembre 2017 et il faudra attendre janvier 2018 pour visionner les sept derniers épisodes.

10 ans avant les aventures du capitaine Kirk et de son équipage

L’intrigue de Star Trek : Discovery se déroule 10 ans avant les premières aventures du capitaine Kirk et de l’équipage de l’Enterprise. L’équipage découvrira de nouveaux vaisseaux et de nouvelles formes de vies présentes sur la galaxie. Et bien sûr, il devra affronter les Klingons, des ennemis que les fans de la série connaissent bien.

On suivra les aventures de l’officier Burnham, joué par Sonequa Martin-Green, que l’on connaît notamment pour son interprétation de Sasha Williams dans la série The Walking Dead.

Source : Netflix diffusera « Star Trek : Discovery » en septembre

Salut, n’oublie pas de regarder « Depeche Mode : la story de la new wave » sur CSTAR aujourd’hui à 20:50.

Et je te recommande de télécharger l’application iPad Télé-Loisirs pour retrouver le programme TV complet et aussi un système d’alertes et d’enregistrement à distance sur ta box pour ne plus rater tes programmes préférés.

20170625 – Les Enfants de la télé sur France 2 : Laurent Ruquier succède à Arthur !

Ça y est, France 2 a trouvé un animateur pour présenter Les Enfants de la télé. C’est Laurent Ruquier qui a finalement été choisi.

Le 31 mai dernier, France 2 officialisait le retour des Enfants de la télé sur son antenne. La chaîne du service public avait simplement précisé que l’émission « retrouvera un rythme hebdomadaire à la rentrée dans un format réinventé à base d’actualité artistique et culturelle ». Le programme, qui propose des bêtisiers et des séquences cultes, fera donc un retour aux sources puisqu’il a été lancé en 1994 sur France 2, avant de basculer sur TF1 en 1996 sous la présentation d’Arthur.

>>> La pire saison en audience d’On n’est pas couché : Laurent Ruquier a ses expli­ca­tions

Mais après 22 ans de bons et loyaux services, Arthur n’a pas été sollicité pour reprendre les rênes des Enfants de la télé, qui ont disparu de l’antenne depuis déjà un an. Selon les informations du Parisien, France 2 a finalement trouvé un animateur pour reprendre le flambeau. Il s’agirait de Laurent Ruquier.

A la rentrée prochaine, l’animateur occupera donc les week-ends de France 2 puisqu’en plus d’On n’est pas couché, diffusée le samedi soir, Les enfants de la télé devraient être programmés le dimanche après-midi. Reste à savoir si cette nouvelle version de l’émission culte trouvera son public habitué depuis des années au style d’Arthur.

Source : Les Enfants de la télé sur France 2 : Laurent Ruquier succède à Arthur !

Avis Pimpf : quelle mauvaise nouvelle pour moi , sincèrement j’ai fait une overdose de Ruquier , de ses remarques à toujours être le seul à savoir ce qu’il faut lire , penser et lire, ça me gonfle, je ne dis pas qu’Arthur était génial mais au moins pour cette émission son style s’y prétait bien… bref Ruquier se veut le nouveau Jacques Martin de France TV ou le nouveau Drucker mais sans la même grandeur selon moi

20170625 – Après 50 ans, des relations sexuelles hebdomadaires aident à garder la mémoire

Les seniors qui ont une activité sexuelle au moins une fois par semaine sont aussi ceux qui ont de meilleures performances intellectuelles.@ BARBARA SAX / AFP

Selon une étude britannique, les personnes de plus de 50 ans qui ont une activité sexuelle hebdomadaire ont de meilleures performances intellectuelles.

Après les mots-croisés ou les sudokus, une nouvelle étude britannique affirme que le maintien d’une activité sexuelle régulière après 50 ans permet de maintenir les performances du cerveau. Les chercheurs, qui ont publié leurs conclusions dans la revue américaine Journals of Gerontology, ont interrogé 28 hommes et 45 femmes âgés de 50 à 83 ans sur la fréquence de leurs rapports sexuels et mesuré leurs capacités cognitives.

De meilleures performances intellectuelles. Les personnes qui ont affirmé avoir une activité sexuelle au moins une fois par semaine sont aussi celles qui avaient l’expression verbale la plus fluide et la meilleure capacité à se représenter leur environnement dans l’espace. « Il est possible qu’à une augmentation de la fréquence de l’activité sexuelle corresponde l’amélioration des performances intellectuelles », affirment les auteurs de l’étude menée conjointement dans les universités d’Oxford et de Coventry, dans le centre de l’Angleterre.

L’impact sociétal de l’activité sexuelle. « Les gens n’aiment pas s’imaginer que les personnes âgées peuvent avoir des relations sexuelles« , avance dans un communiqué Hayley Wright, qui a dirigé la recherche pour l’université de Coventry. « Mais nous devons mettre à mal cette représentation et examiner l’impact sociétal que peut avoir l’activité sexuelle sur les personnes de 50 ans et plus », estime-t-il. Les chercheurs vont poursuivre leur étude pour trouver une explication biologique à leur découverte. Ils veulent analyser l’influence que peuvent avoir certaines substances chimiques, notamment la dopamine et l’ocytocine, sur le lien entre l’activité sexuelle et le fonctionnement du cerveau.

Source : Après 50 ans, des relations sexuelles hebdomadaires aident à garder la mémoire

Avis Pimpf : après tout pourquoi ds tabous sur les relations sexuelles des personnaes agées? et si la santé le permet ( c’est quand même la condition) pourquoi pas? mais bon ce blocage de limite de « vieux » à 50 ans , ça me choque toujours mais bon…

20170625 – Famille : l’art d’être père

//embedftv-a.akamaihd.net/24a92fa440c69c8ccaf9cfa35aaba769

Chaque matin, c’est le même rituel pour Léa et son père. Prendre le temps de petit-déjeuner ensemble avant l’école, un moment privilégié. La mère de Léa est partie travailler tôt pour aller la récupérer à la sortie de l’école. Un partage des tâches qui convient parfaitement à la famille. « On a voulu un enfant à deux, on l’élève à deux. Elle a la chance d’avoir ses deux parents, c’est important pour elle de sentir qu’on est là tous les deux, qu’on a chacun un rôle », précise Nigel Guittenit, le père de famille. Et sur le chemin de l’école maternelle, ces pères revendiquent leur nouveau rôle. « Il faut nous laisser la place, nous laisser faire des erreurs, ça ne sert à rien de nous reprendre systématiquement », continue Nigel Guittenit. On les appelle « papas poules », « superpapas » ou « nouveaux pères », et à leurs côtés les femmes sentent la différence.

« Un job qui paye en bonheur »

Certains pères ont la possibilité d’aménager leur temps de travail. Un photographe, freelance, s’occupe de ses enfants après la crèche et l’école. « Je trouve que le job de papa est sympa. C’est un job génial parce que c’est un job qui paye en bonheur », explique Nicolas Kalogeropoulos. Une implication dans les tâches quotidiennes qui s’est imposée dès la naissance. Mais l’idéal de partage des tâches parentales est encore loin d’être atteint au quotidien. Les femmes y consacrent toujours en moyenne deux fois plus de temps que les hommes. 

Famille : l’art d’être père

Source : Famille : l’art d’être père