20160225 – Le geek : un atout pour le business d’une entreprise ? | Webmarketing & co’m

Le propos de cet article est d’évaluer l’importance que peut avoir un geek dans le milieu professionnel. Je mettrai de côté tout ce qui peut faire référence aux loisirs pour me concentrer sur les…

Le propos de cet article est d’évaluer l’importance que peut avoir un geek dans le milieu professionnel. Je mettrai de côté tout ce qui peut faire référence aux loisirs pour me concentrer sur les qualités intrinsèques du geek, car je pars du principe que ce dernier est bien plus qu’une personne accro à son ordinateur, qu’il s’agit d’une personnalité à part entière qui, en milieu professionnel, peut faire énormément de bien au business d’une entreprise…

Je vais donc replacer les choses dans leur contexte en rappelant la (vraie) définition du Geek. Je vais, à plusieurs reprises, vous faire des retours d’expérience, ayant eu moi-même l’opportunité et la chance de travailler au côté de « geeks ». Ce vécu me permet aujourd’hui de témoigner sur leur efficacité au travail et sur leurs capacités à faire usage de leurs qualités pour faire avancer confortablement une entreprise.

D’ailleurs, plusieurs études ont montré que les entreprises désiraient de plus en plus embaucher du personnel ayant des traits de caractère proches de celui du geek. Intéressant… Par contre, il ne suffit pas de crier à tout va que vous êtes geek pour optimiser vos chances d’être embauché ! L’objectif est relativement simple : le geek doit pouvoir être en mesure de transformer les facettes de sa personnalité en compétences, et non en simples paroles !

Après avoir lu cet article, certains d’entre vous vont commencer à croire que je suis Geek. Peut-être aurez-vous raison de le penser (ou pas ?) ou peut-être allez-vous tout simplement vous faire votre propre opinion en lisant ce topic, sans doute…

Je tiens à vous rassurer à plusieurs niveaux. Je ne vais pas écrire cet article en langage binaire parce que je pars du principe que cela risque de compromettre son référencement dans l’index des moteurs de recherche (même si je trouve le concept plutôt original, à voir avec Sylvain s’il est d’accord lol !). Je vais également éviter la sur-utilisation du vocabulaire de Geek au risque que certains perdent le fil de mon raisonnement. Je vais de même éviter de passer par 4 chemins pour expliquer une idée et privilégier les raccourcis. En fait, peut-être que ces écarts arriveront dans cet article, mais sachez que ce ne sera pas volontaire 😉

Mettons-nous d’accord sur la définition du Geek

Je vais commencer par noyer un stéréotype qui consiste à croire qu’un geek est une personne qui ne vit que par l’informatique et les jeux vidéo. Ces personnes-là se trompent… Un geek, c’est quelqu’un qui voue une passion surdimensionnée pour une ou plusieurs activités, la plupart du temps en rapport avec le virtual life (technologie). Ce peut aussi bien être le cinéma, la musique, la science, l’informatique ou encore les jeux vidéo. Il peut également cumuler plusieurs passions. Du fait que le niveau de passion est élevé (sans cela, on n’est pas vraiment un geek), il arrive très souvent qu’il soit éloigné du monde réel (physiquement parlant), ce qui ne veut pas dire qu’il n’est pas sociable, loin de là… Au pire, on appelle ça des NERDS.

Certaines personnes s’autoproclament geeks sous prétexte qu’elles manipulent couramment des objets connectés ou qu’elles savent créer une calculatrice en C++. C’est faux. C’est d’ailleurs devenu une mode sur Internet que de se considérer comme tel… Et autant dire que cette mode a fortement entaché l’histoire et la personnalité des geeks.

Je tiens également à préciser que ce n’est pas parce que vous ou un de vos salariés passe son temps sur son ordinateur que c’est un geek. Un écrivain qui utilise l’ordinateur comme « outil » d’écriture risque de passer de nombreuses heures à rédiger son histoire. Il n’est pas pour autant geek. Ce mouvement a d’ailleurs donné naissance à un nouveau verbe : Geeker. Si quelqu’un me voit en train de lire un article sur mon smartphone, il va dire que je geeke, il va donc se tromper…

Je ne vais pas vous refaire l’historique et les origines de ce terme, mais à quand bien même, si cela vous intéresse, Wikipédia est votre ami.

– See more at: http://www.webmarketing-com.com/2016/02/23/45608-geek-atout-business-dune-entreprise#sthash.aO1qcKaD.dpuf

Source : Le geek : un atout pour le business d’une entreprise ? | Webmarketing & co’m

Publicités

20160225 – Une magnifique collection de montres et d’objets Star Wars proposée par la marque Nixon

La marque américain propose des magnifiques montres, ceintures, portefeuilles et sacs à dos rappelant nos héros préférés. Une gamme des plus élégante à ne pas manquer !

Source : Une magnifique collection de montres et d’objets Star Wars proposée par la marque Nixon

20160225 – News : VIDEO. Vanves : leur canapé fait vibrer les soirées télé

Après la télé en 3D, voici la 4D ! Grâce à la start-up Immersit, les sensations s’invitent à la maison. Démonstration dans les studios Cinéphase de Vanves, où la société s’est installée. Assis face à l’écran, dans un canapé qui tangue, sursaute et nous plonge dans l’action : Luke Skywalker en train de foncer sur l’Etoile noire, c’est nous.

..

Des installations de cinéma dynamique existent déjà, dans les parcs d’attractions par exemple. Mais la jeune société veut les amener dans votre salon. Grâce à de simples pieds à rajouter sous n’importe quel fauteuil ou sofa, qui le font vibrer au rythme de vos films ou jeux vidéo préférés. «On amène le virtuel dans le réel», sourit Valentin Fage, le jeune dirigeant, qui a eu l’idée un jour dans son canapé : «Je regardais une scène de poursuite du film «Fast and Furious», j’étais frustré de ne pas pouvoir mieux ressentir l’action !»

Plus d’un millier de combinaisons de mouvementsLe système électromécanique est relié à une plateforme centrale de la taille d’un lecteur DVD, télécommandée d’un simple smartphone pour ajuster les sensations. Elle est dotée d’un logiciel qui analyse le film pour proposer des combinaisons de mouvements, plus de 1000, réagissant aux changements de plans, de couleurs, de fréquences sonores… «On peut même l’utiliser avec ses propres productions, revivre sa descente de ski filmée en GoPro !» s’amuse le fondateur, en train d’affiner les réglages avec Sloven Graciet, l’informaticien.

Lancée il y a un an, la société en est à sa troisième génération de prototypes. Le dernier a conquis les Américains en janvier dernier au Consumer electronic show de Las Vegas, le Salon mondial de l’électronique grand public : «On a eu plus de 450 personnes qui l’ont essayé, l’accueil a été super.» Déjà en contact avec des distributeurs, la société compte passer bientôt en production. Elle vise d’emblée le marché international, et un public familial, avec un prix de vente qui tournera entre 1 200 et 2000€.

Démarrée sur fonds propres, Immersit vient de lancer une grande campagne de financement participatif sur Kickstarter. Histoire de pouvoir proposer ses modèles dès le prochain Noël.

Immersit vous fait vivre les films comme si vous y étiez

Source : VIDEO. Vanves : leur canapé fait vibrer les soirées télé